logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/06/2008

carte postale...

medium_Numériser0001.15.jpg
Cette carte postale représentant la mer de glace à Chamonix ne nous est parvenue que samedi. Vous vous rendez compte du temps qu'elle a mis pour arriver jusqu'à nous! Elle est signée d'une amie qui a été impressionnée par l'immensité du glacier, son épaisseur aussi qu'elle a pu apprécier en passant courageusement sur un petit pont enjambant une profonde crevasse. Quand on sait ce que sont devenus les glaciers!
Comme notre amie a beaucoup d'humour, l'adresse était ainsi libellée:
Facteur, remettez cette carte au plus grand clarinettiste de notre époque
Et c'est tout...
On peut lire, au dessous:
Faire suivre à Claude Luter... signé Sidney Béchet.
Et encore au dessous:
Faire suivre à Henri Barthélémy signé Claude Luter.
On comprend mieux le temps qu'il a fallu pour que cette carte arrive enfin à Boé. Mais celà démontre, si besoin est, la qualité du service rendu par les services de la Poste.
Dans son livre "Pour tout l'or des mots", Claude Gagnière raconte que Victor Hugo reçut une enveloppe qui portait comme unique suscription:
Au plus grand poète de l'époque
Sans l'ouvrir, il l'adressa à Lamartine....qui à son tour la renvoya à Victor Hugo.
Cette surenchère de politesses aurait pu se poursuivre si nos deux poètes n'avaient décidé d'ouvrir la lettre ensemble. Elle commençait, dit-on par " Mon cher Alfred...". Musset? Vigny? On ne connaît pas la vérité. Peut-être cette histoire n'est-elle qu'une légende.
Ma carte, par contre est bien réelle; et je peux le prouver.

18:05 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (6)

vidéo jazz


à Pujols il y a 4/5 ans

11:01 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1)

29/06/2008

vacances...

medium_vers_arcachon.JPG
Une de mes photos préférées de "petites" vacances": une virée à Arcachon avec maman Aline et Roro qui avait retaillé sa robe de mariée. Un salaire d'instit débutant obligeait à être économes.

medium_IMG_1634.JPG Nous faisons une halte- déjeuner sous les pins. Qu'y avait-il dans le panier? Peu importe. Le panier existe toujours, en excellent état malgré ses presque ...45 ans? Nous étions propriétaires d'une "dauphine", ma deuxième voiture après la 4CV .
Maman Aline a vu la "mer" (l'océan) trois ou quatre fois dans sa vie. Pourtant l'essence était moins chère qu'aujourd'hui... Mais elle n'avait pas de voiture.
Cépouça dirait Antoine.

19:54 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (3)

28/06/2008

un pépin!

Comme chaque jour depuis déjà deux mois, Roro, à peine levée, se précipita ce matin dans le jardin afin de vérifier la bonne croissance de nos quatre pieds de tomates en pots et la grosseur des fruits au nombre, la veille, de cinq ou six, dont un assez développé ma foi et susceptible de rentrer, avec ceux achetés au marché, dans la composition d'une salade frugale aux alentours du 14 juillet sauf intempéries, évidemment. Nous avons eu jusqu'à aujourd'hui beaucoup de chance car les gros orages ont épargné nos plantations. On peut dire, sans forfanterie, que si nos tomates étaient actuellement notre préoccupation majeure, nous vivrions heureux...
Jusqu'à ce matin.
Je buvais donc mon café en écoutant Madame Boutin ( "caca boutin", comme dit Antoine à qui je fais de la formation accélérée) qui, encore une fois nous déclamait dans un sanglot un passage de la bible, quand je vis revenir Roro livide, l'air désemparé...
- Il manque des tomates! , me dit-elle, catastrophée.
Je reçus cette déclaration comme un coup de poignard dans l'estomac ( enfin, je suppose car celà ne m'est jamais arrivé), je m'étouffai en avalant de travers mon pain grillé tartiné de confiture de fraise, sortis précipitamment en toussant et pleurant et m'approchai de nos plantations. Je vis la grosse tomate et fus rassuré.
- On ne nous a tout de même pas volé les petites, , dis-je.
- Pas volé! Elles sont tombées, voilà!
Comme mes yeux étaient encombrés de larmes à cause du pain qui avait failli m'étouffer, je ne constatai les dégats qu'après quelques minutes d'examen approfondi: c'était vrai, il manquait des tomates...peut-être deux, peut-être trois. Nous les cherchâmes, mais en vain...Je reprendrai mon enquête dans la soirée, à la fraîche.
Mais pour un pépin, c'est un sacré pépin comme dirait Madame....Cherchez la rime.

18:30 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (5)

27/06/2008

petite récré...

Pierre dit Perlouim a publié récemment une note sur le jardin du Luxembourg. J'y avais pris quelques photos en automne 2006. En voici une que j'aime bien.
medium_fontaine_Marie_de_Médicis.JPG
la fontaine Médicis
Et cette autre ...
medium_jardin_luxembourg_4.JPG





























Je vous explique pourquoi elle rit, quand même:
- La famille Enfaillite vient d'avoir une fille, lui ai-je dit.
- Je ne connais pas.
- Ce n'est pas grave. Sais-tu comment ils l'ont appelée ...leur fille?
- Comment veux-tu que je le sache puisque je ne les connais pas!

Elle m'énerve!
- C'est pour rire! Tu dis un prénom, celui que tu veux! C'est pas compliqué, NON!
- Bon...Olga?...ça te va?
- Non; ils l'ont appelé Mélusine.
- Et alors?
- Et alors, et alors...Mélusine Enfaillite, ça ne te dit rien?
"Cépouça " qu'elle rit comme dit Antoine...J'espère qu'elle n'aura pas réveillé les sénateurs!
( en gras, c'est quand je parle fort)

26/06/2008

jury d'examen...

medium_dame_1.jpgUne copine prof au LEP d'Agen m'a demandé de participer à un jury du "diplôme de technicien des métiers du spectacle option technique de l'habillage" ce mercredi et jeudi. Je ne voulais pas car "l'habillage", je n'y connais rien. Le déshabillage à la rigueur...Et encore! Le système de fermeture des robes est varié et assez souvent fort complexe pour le profane..

medium_dame_2.jpg

J'ai donc dit que je n'avais pas les compétences nécessaires pour apprécier le travail de ces jeunes filles. On a insisté. Il paraît qu'on trouve de moins en moins de volontaires.

medium_dame_5.jpg
Je me suis laissé convaincre et ne regrette pas cette expérience toute nouvelle. J'ai été agréablement surpris par le talent créatif de ces élèves ... et j'ai appris beaucoup de choses sur la confection de robes de diverses époques.
..................................................................................................................................................................
Toutes ces activités m'obligent à n'effectuer que des visites rapides sur les blogs. Quand je ne laisse pas de commentaire, vous me comptez à tout hasard dans le nombre figurant sur votre compteur, si vous en avez un. Moi j'hésite à procéder à son installation. Je sais le faire mais si vous voyez le nombre de personnes qui viennent s'égarer chez moi, celà risque de vous faire râler et peut nuire à nos bonnes relations. En plus, certains passent plusieurs fois dans la même journée, j'en suis sûr. Voilà qui fausse des stats déjà pas très fiables à mon avis. Bref, je fais ce que je peux. J'espère que vous en êtes convaincu...(e)

20:25 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (1)

vidéo brève...


Ce soir- là, j'étais très, très enrhubé...

15:31 Publié dans humour | Lien permanent | Commentaires (0)

25/06/2008

adoption...

- Tiens, dis-je à Roro en jetant un oeil sur les titres du journal, Ducasse, tu sais, le cuisinier....Le prince de Monaco l'a adopté.
- Adopté, comment est-ce possible; à son âge...
- Si tu préfères, Ducasse a adopté la nationalité monégasque; il n'est plus français.
...Tu ne me demandes pas pourquoi?
- A cause de l'équipe de france de foot, peut-être?

Bon, j'expliquai...
Nous partîmes marcher.
medium_IMG_1561.JPG
Nous arrivions au pont de Pourret quand elle stoppa net et me dit:
- Je trouve que ça n'est pas juste!
Qu'ai- je encore fait me dis-je..Mais elle enchaîna:
- On peut adopter des petits noirs, des petits asiatiques...jamais des petits monégasques! Tu trouves ça normal toi!
Il n'y avait pas de réponse à donner tellement la chose était évidente et la pensée profonde.
Je repensais à cet illustre cuistot qui avait emporté ses casseroles sur le rocher. Encore un bon français qui nous abandonnait. Bon débarras.

17:20 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (5)

24/06/2008

rencontre...

Je marchais d'un bon pas, ce matin, au bord du canal quand, arrivé à hauteur de la halte nautique je croisai un cycliste qui freina quelques mètres derrière moi, et m'interpella:
- C'est toi?
A tout hasard je répondis "oui " et attendis la suite:
- Mais que fais-tu ici? Si je m'attendais à te voir!
Je m'étais arrêté bien sûr de mauvaise grâce car la promenade matinale, pour moi, c'est sacré et je n'aime pas être dérangé. C'est le moment privilégié qui me permet de mettre de l'ordre dans ma tête et d'imaginer ce que, raisonnablement, je vais pouvoir entreprendre au cours de cette nouvelle journée. Sinon, c'est l'aventure ...
- Comme tu as changé! Tes cheveux n'étaient pas bouclés et tu les avais moins longs...
Je supposai qu'il m'avait connu à l'armée, peut-être dans les Aurés. Comme il portait des lunettes et un casque, il m'était difficile de deviner son âge...Je voulus le questionner mais il ne m'en laissa pas le temps.
- Il me semble que tu étais plus grand. C'est vrai qu'avec l'âge...Comme tu étais plus svelte aussi...
C'est vrai que je me suis un peu épaissi mais pas trop quand même. Mon toubib, qui surveille mon cholestérol m'empêche de manger plein de choses; c'est "pouça" comme dit Antoine.
- Tu avais une cicatrice sur le front. Tu te rappelles quand tu étais tombé du cerisier?
Je m'apprêtais à lui rétorquer que jamais...Il avait déjà fait demi-tour. Il me lança:
- Heureux de t'avoir revu, Jacques. Mais j'ai bien failli ne pas te reconnaître!
- Mais, je ne m'appelle pas Jacques!
- Ah, ça alors...Tu as aussi changé de nom?

Et il repartit vers sa destinée...
Je ne sais pas si je le reverrai. J'aimerai bien faire sa connaissance car il pourrait me raconter plein de choses que j'ai sans doute oubliées.
medium_petite_halte.2.JPG



























je réfléchis...

vidéo jazz


Un petit concert du quartet "Plein jazz"

14:39 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

23/06/2008

à propos de chien...

J'ai déjà consacré quelques notes à mes rencontres canines au bord du canal.
medium_chien_1.2.jpg
Pompon, Ténor et les autres existent toujours. Ils essaient avec plus ou moins de bonheur d'éviter les vélos ( notamment celui de Pimprenelle qui se voit de loin car il est rose). Désormais, depuis quelques mois, le chemin de hâlage est devenu " voie verte" et le cycliste y pédale avec ardeur.
medium_ponpon.2.jpg
La majorité des promeneurs de chiens ignore l'usage de la laisse prétextant que celà nuit au bon équilibre psychique de leur compagnon. Car le chien est, peut être avec la femme mais celà n'est pas prouvé, le plus ancien compagnon de l'homme. Il remonte à la plus haute antiquité. On lui doit du respect , de la reconnaissance. Le chien aide le chasseur, il garde les troupeaux, il surveille votre maison, éloignant le cousin pauvre en le mordant au gras de la cuisse ( Alexandre Vialatte). Il vaut mieux être prudent avec le chien car s'il est habituellement joueur - jetez-lui une ba-balle, il vous la rapportera 10 fois, 20 fois en remuant la queue- , il est aussi "soupe au lait".
medium_diacte1.jpg
Rappelez-vous cette affaire navrante, pas très récente je le reconnais, du berger Actéon qui fut dévoré par des chiens parce qu'il avait vu Diane au bain. Cette affaire fit grand bruit dans certains milieux mythiques et des peintres reconstituèrent les faits comme on les leur avait racontés.
medium_diane1.jpg
Si vous voulez mon avis, je trouve que cette Diane, un tantinet aguicheuse, a un peu exagéré.
La nuit dernière, je fis un cauchemar. Je marchais pensif au bord du canal quand j'aperçus, toute nue au milieu des canards, Marie, oui Marie, qui faisait la planche. Déjà, c'était un bon début pour un cauchemar. Mais quand Ponpon, son clebs ( celui qui tient un bout de bois dans la gueule sans trop savoir ce qu'il va en faire), donc quand ponpon me sauta dessus, je me mis à crier:
- Pitié, Diane, pitié...
...Je me réveillai en sueur (faut dire qu'il faisait très chaud et ça n'est pas fini).
Roro alluma et me dit:
- Mais qu'as-tu donc , mon ami? Et qui est cette Diane?
Je lui dis que j'avais sommeil et que je lui fournirais toutes les explications quand il ferait jour.
D'où l'intérêt de cette note.

22/06/2008

fête des écoles...

medium_fête_écoles_2008.jpg
Vendredi soir, fête des écoles à Boé. La classe d'Antoine vient de terminer sa brillante prestation et se dirige vers les coulisses sous les applaudissements d'un public enthousiate. Il est déguisé en océanie, c'est ce qu'il nous a dit. Nous avons suggéré tahitien mais il n'est pas d'accord. En septembre, il empruntera le portail d'en face pour se rendre au CP.
Et ce sera tout pour ce dimanche orageux, lendemain de fête de la musique...

19:10 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (6)

21/06/2008

laissons jazzer

...c'est l'heure.

podcast
sur podcast gris, un enregistrement de répétition (il y a un dizaine d'années)

21:05 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

fête de la musique

Cette fois, je n'ai pas hésité: j'ai choisi la catégorie "musique". Car cette journée sera musicale ou ne sera pas. Elle a commencé tôt, trop tôt pour cause d'insomnie (les premières chaleurs sans doute) et se terminera tard mais pas trop quand même...l'âge, ma bonne dame, l'âge. La météo, sur Boé, prévoit plus de 30° ( j'ai eu du mal à trouver le ° sur le clavier; on perd un temps fou avec des détails!). C'est donc l'été, je suis heureux de vous l'apprendre.
Avec l'autorisation de la mairie d'Agen, nous nous installons ce soir place Lapeyrusse avec les copains et nous y ferons ce que nous voudrons, sans contrainte. Celà fait 6/7 ans que nous occupons cet endroit fort sympathique. Beaucoup d'amis viendront nous écouter. ( Lapeyrusse fut un député de notre département dans les années 60; je vous le dis pour vous éviter de chercher car celà ne présente aucun intérêt).
Voici donc 27 ans que cette fête existe ( merci Jack). Une seule manque à mon palmarès. J'ai connu les trottoirs, les podiums, des lieux plus intimes, la canicule, la fraîcheur, les orages...des spectateurs de toutes générations écoutant cette musique d'un autre âge semble-t-il avec plaisir. Le jazz à la radio ou la télé, c'est rare. Il faut être mélomane et s'intéresser aux émissions spécialisées.
Que sera ce soir?
medium_carla.jpg

























Dans mon journal, ce matin, j'ai volé ce dessin. Il accompagnait un article très marrant sur cette chanteuse dont on parle beaucoup car elle a sorti un nouveau CD. On l'entend chanter:
Tu es ma came- plus mortelle que l'héroïne afghane-plus dangereuse que la blanche colombienne
Qui est "ma came"? Roro me disait ce matin, au cours de notre promenade, que cette chanson n'est pas nouvelle. C'est une reprise...
Au JT de ce midi, j'entends notre "grande dame" dire aux journalistes qu'elle avait " l'épiderme à gauche"...D'abord, l'épiderme, comme chacun sait, c'est superficiel. Et que notre président caresse la gauche, on le savait déjà.

14:35 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2)

20/06/2008

Rendons à César...

Michel est un ami. Il est aussi militaire alors que moi, je suis plutôt "anti". De vieilles rancunes qui n'affectent nullement nos relations. D'ailleurs je sais que j'ai tort; il en faut. Il y en aura de moins en moins aux dernières nouvelles et ils ne sont pas contents. Chacun son tour.
Revenons à Michel. Difficile d'être plus dévoué, plus solidaire que lui. Il préside, sur le plan régional, l'association "les bouchons d'amour". Vous connaissez, sans doute. On récupère vos bouchons en plastique pour les tranformer en matériel pour les handicapés: des fauteuils par exemple. Allez voir sur internet et évitez de jeter vos bouchons dans vos poubelles. SVP. Et savez-vous qui est le parrain au niveau national??? Bigard. Quand on connaît l'estime que je porte à ce personnage! Bon; rendons à César...
Revenons à Michel. Les bouchons, avant de les transformer, il faut les récupérer un peu partout, les transporter dans des sacs, les trier. Car certains mettent n'importe quoi: on trouve des piles , de la ferraille...Et Michel fait tout celà, souvent tout seul. Il y passe des heures et des heures...Bigard a-t-il déjà trié des bouchons? Il a autre chose à "foutre" ( excusez-moi, je parle comme lui) me direz-vous. Mais, rendons à César...
medium_IMG_0019.JPG
Revenons à Michel. L'autre jour, en plaisantant, il nous dit que si nous avions un après-midi de libre, il nous invitait à lui donner un coup de mains ( il faut utiliser les deux pour être efficace). Nous l'avons pris au mot. Et lui a pris la photo. Peut-être a-t-il pensé que c'était la première et la dernière fois. Erreur l'ami; nous reviendrons.
Mais, ce Bigard quand même!
Rendons à César...

19:43 Publié dans bof... | Lien permanent | Commentaires (9)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique