logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/11/2009

le noyé du pont de la Treille

J’avais écrit l’année dernière cette première enquête du commissaire Magret. Le nombre considérable (!) de nouveaux lecteurs m’oblige à une nouvelle diffusion. Pour mon plaisir personnel mais aussi par respects pour les anciens dont certains ont une mémoire d’éléphants j’ai apporté quelques modifications.

…………………………………………………..................................

magret.jpgUn dimanche matin, à l'heure où sonnaient à toute volée les cloches de la Cathédrale Sainte-Marie au risque de détériorer plus encore l'escalier monumental et de faire culbuter la statue de d'Artagnan, mon ami le commissaire Magret gara sa 4 CV sur un parking en bordure du Gers.
Il ouvrit précautionneusement sa portière à cause du vent assez violent qui arrivait de face et du plateau de Lannemezan.
- Ce n'est pas le moment de « me l'échapper » comme l'autre jour, pensa-t-il.
Car la réparation lui avait coûté assez cher! Il n'était en effet assuré qu'au tiers car sa cacugne était vieille et ça ne valait pas le coup, pensait-il jusque là, de prendre un contrat tous risques fort onéreux comme chacun sait. Il avait un peu regretté cette décision, mais, trop tard…

En plus, un vélo arrivait derrière et le vieux cycliste qui revenait du marché de la Patte d’Oie, un panier plein sur le porte-bagage de devant, un autre sur celui de derrière, n’avait pas eu le réflexe de l’éviter et s'était retrouvé à l'hosto! Cela lui avait causé des soucis… Bref.
Le commissaire descendit avec difficulté car il n'était plus très jeune lui non plus. Il aurait pu faire valoir ses droits à la retraite depuis déjà 4 ou 5 ans mais il avait peur de s'emmerder et il espérait "travailler" jusqu'à l'âge maximum, c'est à dire 70 ans. Malgré notre vieille amitié, on s’engueulait souvent sur ce sujet. De toute façon , disait-il, le coin était calme: le gascon, s'il est soupe au lait et fier, ne se laisse pas entraîner dans la délinquance sauf s'il est obligé. C'est surtout l'été qu'on peut craindre des actes de malveillance, quand les gens du nord ( au-dessus de Bordeaux) viennent en masse danser la country à Mirande et écouter du jazz à Marciac. Ils ne supportent pas le pousse-rapière et ne savent pas déguster l’armagnac. Ils boivent…
- Putain de rivière, grommela le commissaire.
pon-treill.jpgOn avait en effet retrouvé, au petit matin, dans l'eau boueuse ( il pleuvait des cordes depuis quelques jours), échoué sous le pont de la Treille, le cadavre d'un homme qu'on avait identifié.
Le commissaire se dirigea vers la rue la pousterle des Houmettos. Pas de chance, le N° 99 où il devait se rendre était tout en haut!
( une pousterle est, à Auch, une rue très pentue et très étroite).
- J'aurais mieux fait de me garer sur la place de la cathédrale, re-grommela-t-il.
Il entreprit péniblement l'ascension, arriva tout essoufflé devant le N°99. Il attendit un peu afin de reprendre son souffle, sonna. Une dame au peignoir rose ouvrit:
pousterle des houmettos.jpg- Mon dieu, dit-elle; qu'est-ce donc? ( hum, hum...pensa le commissaire)
-
On a assassiné votre mari!
- Robert?...mais ce n'est pas possible!
- Qu'est-ce que vous pariez!

Voilà, je n'en dis pas plus. L'enquête est en cours et vous comprenez que je dois préserver le secret de l'instruction. Attendons patiemment le prochain épisode...

 

 

Commentaires

Il a un sens de l'humour un peu "spécial" le Magret ! Il n'aurait pas des ancêtres d'origine britannique ? Du temps de la guerre de Cent Ans, par exemple ?... Parce que les Anglais, ça parie sur tout ce qui est "pariable" !
Magret, déformation de Margaret, peut-être ?...
Merci aussi pour les gens du nord, il n'y va pas de main morte !
J'attends la suite fiévreusement, j'en ai perdu mon flegme.

Bonne soirée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 26/11/2009

Coucou !

Je ne dirai rien , j'ai suivi Magret l'année dernière .
Si me non dit , chut !

Bonne soiré à tous les deux et bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 26/11/2009

Bonsoir,
Tes notes sont très agréables à lire ... Il y a un humour subtile ...
je reviens demain pour la suite de l'enquête.
bonne soirée

Écrit par : Marylène | 26/11/2009

Je ne me trompe(...) pas:la femme avait bien un peignoir rose....

Et cette fichue 4CV qui est venue écraser la dauphine de 0031!!!!Magret l'a-t-il oublié? ( preuve à l'appui...) .


OUi, il y a quelques adpatations de circontance dans cet épisode "revu et corrigé".

Me trompe -je????


Bises d'un agent doubelle
betty

(Roro:et si on allait danser à PIMPOUS un soir?)

Écrit par : betty | 26/11/2009

Bonjour Henri,

Rose le peignoir, certes. Oui aussi pour le n° 99. Mais la pousterle a changé de nom. Houmettos ne me dit rien, même si c'est la même photo.

C'est excellent tes notes retouchées. Mieux que le jeu des 7 différences. Il y avait -il un cycliste ? Je l'ai envoyé moi aussi à l'hôpital de ma mémoire et ne m'en souviens plus ! Je dirai que non, car le vent était moins fort l'an dernier.

Amitiés du grillon

Écrit par : Christian | 27/11/2009

Beaucoup de gens se noient dans tes notes ...Fort heureusement ton banquier ne s'est pas noyé tout à fait...Grâce à ton coup de main ...... un peu hésitant , il s'en est sorti .
Je vais boire un coup d'eau de noix . ça sera toujours ça de pris .
bonne soirée .
bises à vous deux . huguette .

Écrit par : macary huguette | 27/11/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique