logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/02/2010

la contrebasse


podcast

 

sine 1.jpg

J’ai déjà écrit tout le bien que je pensais de ce livre illustré par Siné…

Le contrebassiste, habituellement, est un personnage discret. Son instrument étant imposant, il n’a pas besoin d’en rajouter. On ne voit qu’une partie de son corps: la tête, les épaules et les bras. Sauf s’il se tient sur le côté pour faire le malin. Sur le plan scénique, il est mieux que le bassiste. A mon avis.

La contrebasse (appelé parfois mémère) est très présente même si elle se trouve un peu en arrière des « cuivres », à côté de la batterie avec qui elle doit cohabiter, sympathiser, être en étroite relation… sinon c’est la pagaille  au niveau de la rythmique, le désordre se propage à tout l’orchestre, le soliste est perdu et les rattrapages sont périlleux. J’ai ainsi connu, parfois, de grands moments de détresse.

Quelquefois, les notes de la contrebasse sont approximatives: un demi-ton au-dessus ou au dessous. Quand elle fait boum, boum… le public profane ne remarque rien: le son se confond avec celui de la grosse caisse. Mais c’est tout de même mieux quand elle joue juste. Comme on dit dans « le milieu » : c’est dans les aigus que ça devient grave!

Le solo de contrebasse est redoutable quand il est exposé par le musicien… moyen. On ne sait pas très bien où il en est et quand il a fini, c’est une délivrance. Et le public applaudit.

Dans le morceau que je vous propose ( encore un enregistrement de répétition), morceau intitulé east of the sun, un des préférés de Dédé le trompettiste qui expose le thème avec beaucoup de sensibilité, notre contrebassiste Patrick nous offre, lui,  un magnifique solo.

 

11:09 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5)

Commentaires

Bonjour Henri

Patrick me pardonnera t'il un jour si je te dis que Dédé lui a quand même volé la vedette !

J'ai enregistré cet extrait pour le réécouter et lui donner une deuxième chance !

Le grillon

Écrit par : Christian | 08/02/2010

Pour une fois qu'il cache le con siné, ça change du trop base.
Je sens que tu vas jazzer...

Écrit par : mmu | 08/02/2010

Je ne suis pas sourd, ce matin tu me parlais du bon côté.
C'était pas la peine d'en rajouter une couche...
Et en plus, je préfère le tuba.

Écrit par : serge | 08/02/2010

Coucou !

Mèmère est en forme malgré les cuivres trop brillants ....

Bon mardi à vous deux bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 09/02/2010

J'adore ta manière de raconter ; que du bonheur ! et j'aime les cuivres !! bises de miche

Écrit par : miche | 13/02/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique