logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/07/2010

encore une conciliation...

Ma note du 14 juillet http://laissezjazzer.blog50.com/archive/2010/07/14/le-par... 

a suscité quelques interrogations: Sophie, notamment, a téléphoné à Roro pour lui dire qu’elle n’avait rien compris et que ça n’était pas la première fois. Roro a donc expliqué à sa copine le sens de mon histoire, mais ça n’a pas été facile paraît-il.

dubout 1+.jpgL’autre soir, nous étions quelques uns du quartier qui, profitant d’un peu de fraîcheur, avions entrepris une partie de pétanque sur la place des tilleuls. Pour une affaire de boule malencontreusement déplacée à son avantage par mon ami Serge ( il est un peu myope), cet enfoiré de Gaston s’est emporté, l’a traité de tricheur, la discussion s’est envenimée comme on dit, et Gaston a donné un coup de poing à Serge. Sur le nez! J’ai retenu mon ami qui, plus costaud, voulait lui « faire sa fête » ( clamait-il) et lui conseillai de demander réparation par le biais du copain conciliateur dont je vous ai parlé dans ma note citée plus haut, note que tout le monde n’a pas comprise mais c’est trop tard je n’y reviendrai pas.

Ce dernier écouta gravement les deux plaignants, réfléchit intensément. C’est-ce qu’il m’a semblé car j’assistai en qualité de témoin. Il faut dire que Gaston ( l’enfoiré) est une homme politique très influent, du même parti que le conciliateur ce qui évidemment  complique un peu les choses, mettez-vous à la place de ce dernier ( on sait combien il est difficile parfois de rendre la justice quand on est trop proche…)

Finalement, il s’adressa à Gaston et lui dit, sévèrement:

- Je vous prie, en guise de dédommagement, de donner, ici même, 10 euros à Serge!

Gaston  tendit les 10 euros à Serge qui les prit, s’approcha du conciliateur, lui balança un coup de poing sur le nez, (et quel coup de poing!) et lui dit:

- Tenez, je vous donne les dix euros.

Il posa le billet sur la table et il sortit dignement de la salle.

Chapeau bas, Serge, pensai-je. Quelle leçon!

( J’ai ajouté cette phrase pour aider Sophie à comprendre le sens de cette histoire)

17:45 Publié dans bof... | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Ce genre d'histoire, ça fiche les... boules !
Mais, je préfère ne pas me mêler des affaires d'autres truies... Bien que le cochon-naît de la truie... !
Et quand on POINTE son nez là où il ne faut pas...
Bon, je me TIRE !
Bonne soirée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 19/07/2010

Et encore heureux qu'il y ait eu le nez, sinon ce c...la me mettait son poing en pleine gueule!

Écrit par : serge | 19/07/2010

Bonjour Henri

Difficile métier que de réconcilier un myope et un enfoiré.

Ton conciliateur, est ce qu'il continue à jouer aux boules, maintenant qu'il a gagné 10 euros ? C'est le salaire de la peur, la pétanque chez toi ! Boules ci, boules là, et vlan !

Amitiés

Christian

Écrit par : Christian | 20/07/2010

Métier à risques conciliateur.
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 20/07/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique