logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/09/2010

souvenir d'alpiniste...

IMG_0791.JPGJe fus, dans une autre vie, un grand alpiniste à la renommée internationale. Je le sais car, souvent, la nuit, je revis ces grands moments dans leurs moindres détails ce qui prouve bien leur véracité. Je suis capable de décrire l’équipement que j’avais emporté pour gravir tel sommet, le nombre de boutons, de poches de mon anorak pour tel autre, l’épaisseur de la neige ici, la température là, à plus de cinq mille mètres d’altitude, le temps passé à traverser un brouillard glacé à la minute près… Pas un massif parmi les plus élevés, les plus difficiles n’avait de secret pour moi. Un beau matin de juillet, j’entrepris l’ascension d’un pic pyrénéen ( c’est une montagne pas très éloignée de mon domicile). Une promenade, pensais-je; une mise en jambes avant une prochaine excursion dans les Andes. Mais, dès les premiers hectomètres, je dus me rendre à l’évidence: le parcours serait pénible, dangereux, périlleux…Il le fut. Je faillis glisser plusieurs fois sur la pente verglacée, tomber dans une dizaine de crevasses, me perdre dans un brouillard épais… Bref.

Au bout de cinq à six semaines, au moment où les vivres vinrent à manquer, épuisé, les orteils gelés, les mains sanglantes, j’arrivai sur une plate-forme baignée de soleil: un groupe d’hommes, de femmes et même d’enfants, vêtus de short, de tee-shirt, chaussés de tennis, assis en rond, devisaient gaiement. L’un d’eux me vit et me proposa fort gentiment une tasse de café et un ballon d’armagnac de chez Sempé, J’acceptai bien sûr. Les deux. Quand j’eus repris mon souffle, je balbutiai:

- Mais… comment avez-vous fait pour atteindre ce sommet?

- Comment? Nous sommes déjà au sommet, s’exclamèrent-ils, étonnés?

Ensuite, arrivèrent des moutons bêêêêlants, une bergère très sexy ma foi ( si le « ma foi » vous paraît inconvenant, je vous prie de m’excuser), serrée de près par un authentique berger à la flute agressiveCar, dans une autre vie, je fus aussi berger, figurez-vous. Je souhaite même reprendre cette activité dès que possible.

http://www.dailymotion.com/video/xbqal1_berger-fidele_music

 

18:51 Publié dans humour | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

V'la t'y pas une note phallique!!!!!!!!!!!!!

Le berger avec la flute agressive!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

carré blanc henri, carré blanc.

Je vais montrer ta note à mon alpiniste-pianiste.Il va nous jouer désormais "il pleut il pleut bergère..) Aïe aïe aïe!!

bien des choses mon ami

betty

Écrit par : betty | 05/09/2010

Que de sous-entendus... Pourtant l'aventure devenait intéressante et plaff! v'là-t-y pas que tu te réveilles au centre d'une jeunesse qui a grimpé jusqu'au sommet sans une goutte de sueur. Vexant. Oublie la bergère jeune et fraîche, tu vas te fatiguer.
Le petit joueur de flûte, j'aime bien. Tu as déjà du le jouer.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 06/09/2010

Midi, 7 heures, l'heure du Berger ! [ à consommer avec modération ].

Il n'y a qu'une femme (les femmes et leur esprit pervers... c'est bien connu) pour trouver du... "phallique" dans ta note limpide et innocente !
(Ca veut dire quoi phallique... hein, chef ?).
Quant à l'agressivité de la flûte du berger, il s'agit bien des sons qu'elle produisait et qui agressaient nos oreilles, n'est-il pas ?...

Bonne journée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 06/09/2010

Ah tu as bien fait de passer sur mon blog qui faisait de la résistance... je ne pouvais pas y entrer, hier non plus.. Bref ! ma foi... je suis allée voir ta vidéo et je suis éclatée... je pouffe, j'en ris encore...Bravo aux choristes, aux talentueux comédiens, au metteur en scène... Bises de Miche

Écrit par : miche | 06/09/2010

Pour l'ami CHAP, et s'il était besoin de proclamer ma candeur:

Lors de mes vingt printemps, à l'occasion d'une fête organisée par le camp de vacancse où je séjournais,nous devions inetrevenir sur la scène où un "présentateur"nous posait dse questions, style jeu des 1000 euros.Me fut posée cette question:Betty,que pensez- vous du symbole phallique?Toutlel public attendait "fébrilement"ma réponse:comme j'ignorais le sens de cet adjectif, pour sortir de cette impasse je prenais la bouteille d'eau et le verre l'accompagnant sur la table et répondis " ça s'arrose !".Applaudissemenst et éclats de rire dans la salle.

Le soir, on m'expliqua..

Alos, CHAP, toujours perverse?

Amitiés

betty

Écrit par : betty | 06/09/2010

j'attends avec impatience la réponse de l'ami Chap et m'en délecte par avance

Écrit par : henri | 06/09/2010

Pour Betty, c'est vu... sur son blog, na !
Bonne soirée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 06/09/2010

salut gamin
ça y est ,enfin,tu y crois à la réincarnation ;tu y a mis le temps .
je t'aurais bien vu moine au Tibet .flûte.Bises à Roro

Écrit par : heraime | 06/09/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique