logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/10/2010

chaud et froid


podcastNous répétons une chanson de Pierre Louki que nous jouerons très bientôt à Pujols ( si ça ne marche pas avec la flèche verte, cliquez sur le noir)

Une histoire que j'ai déjà racontée, autrefois...

IMG_2684.JPGErnest et Adeline habitent à Pujols, pittoresque village médiéval du Lot-et-Garonne où nous donnons de temps en temps un concert à l’invitation d'amis responsables d’une association culturelle locale.
Adeline, la quarantaine épanouie, est une femme magnifique. A tel point qu'il serait présomptueux de ma part de vouloir la décrire. Je n'ai pas ce talent et je gâcherais le tableau: les rondeurs de Marylin Monroe, les yeux de Michelle Morgan, la chevelure de Maureen O'Hara, la bouche de ... qui vous voulez.
Elle tient, sur la place du marché de Pujols, un commerce de produits du terroir avec une dominante de pruneaux cuits, crus, fourrés... spécialités du Villeneuvois. Sa clientèle, locale et de passage est nombreuse...
pujols 6.JPGErnest est représentant en lingerie fine ce qui l'oblige à de nombreux et quelquefois longs déplacements. C'est un homme charmant qui n'a qu'un défaut: il est jaloux. Chaque fois qu'il quitte son domicile, ce qui lui arrive souvent à cause de son boulot, il est inquiet. Invariablement, il supplie Adeline:
-
Tu penseras à moi...
- Bien sûr, mon grand bêtassou..." .
 Elle aime bien cette familiarité.
Un matin, très enrhumé, il la serra fortement dans ses bras comme s’il partait pour un très long voyage:
- Tu benseras à boi.. bromis
- Mais oui, mais oui...
Elle ajouta en riant, car elle est assez espiègle:
" Ecoute; chaque fois que tu éternueras, c'est que je penserai à toi"
IMG_2685.JPGIl prit, en gare de Villeneuve, le train de huit heures quarante sept en direction de Toulouse. Il échangea quelques civilités avec son voisin de compartiment, un beau gars qu'il connaissait un peu car il était tromboniste dans un orchestre de jazz réputé dans le coin ( Adeline adorait cette musique),  puis s'endormit.
Du côté de Montauban, il fut réveillé en sursaut; le musicien, le nez dans son mouchoir, s'excusa...
Ernest ne dit mot. Accablé, il pensa:
"Elle me trompe déjà...!"
Il éternua, enfin, en gare de Toulouse... ce qui ne le rassura qu'à moitié.

14:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Chaud et froid, Chaud et froid, ça me dit quelque chose...
Mais bon sang, mais c'est bien sûr !
Ne serait-ce pas toi sur YouTube (le quartet Plein Jazz...) ?

A tes souhaits !
Gérard.

Écrit par : CHAP | 23/10/2010

C'est vrai, Adeline, d'une année sur l'autre, est toujours aussi espiègle !

La prochaine fois, n'oublie pas de nous dire de qui elle tient ses lèvres. Je n'en dors plus !

Amitiés du grillon surchauffé, ce qui est tout benef en cette saison.

Écrit par : Christian | 23/10/2010

Tu m'étonnes qu'il est jaloux ! avec la description que tu en as faite, on le serait à moins. ATCHOUM ! bises de miche

Écrit par : miche | 03/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique