logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/06/2011

la vingt-neuvième...


podcast

numérisation0004.jpgIl ne s’est pas foulé, le journaliste. Il a pris une photo à la sauvette, m’a demandé qui nous étions ( un trio de jazz, ai-je répondu, évasif ) et il a écrit dans son journal ces trois ou quatre lignes qui nous situent sur le boulevard de la République en chantier, loin des décibels… seuls musiciens ayant osé s’installer à cet endroit que nous avions jugé propice à l‘expression d‘une modeste participation. Car, jouer en acoustique, avec banjo, contrebasse et clarinette ( de temps en temps, un peu de chant et de kazoo), nécessitait un éloignement suffisant des nuisances sonores de la musique amplifiée, trop amplifiée à notre goût. Nous avions fait le bon choix car beaucoup de promeneurs, jeunes et vieux, femmes et enfants, s’arrêtèrent volontiers pour écouter notre musique et s’attardèrent même, étonnés de retrouver à cet endroit l’esprit de la fête telle qu’elle se déroulait il y a presque trente ans!

Roro et Christine, nos agents très secrets, mêlées discrètement aux spectateurs, nous firent part de leurs commentaires: que des compliments!

- Ils ne sont plus très jeunes…mais ils ont la pêche, voilà qui est sympathique, non? Je suppose que j’étais particulièrement visé…

Christine a enregistré avec son MP3, mais elle est tombée en panne de batterie. Nous aurons tout de même ce court souvenir sonore du très classique sweet georgia Brown interprété à un rythme soutenu…

Plus très jeunes certes, mais encore dynamiques…pour faire de la musique!

L’année prochaine, trente ans… Si Thierry et René, mes deux complices sont disponibles, et si… tout va bien, nous renouvellerons j’espère cette expérience.

 

 

17:47 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Bonsoir Henri,

Merci d'avoir laissé les amplis à la maison. Si tu savais de combien je suis obligé de m'éloigner de la scène dans les festivals de musique comme les Estivales de Carpentras. Lors du passage d'un grand chanteur, que je nommerai pas, j'ai fini la soirée au bistrot à l'extérieur des gradins, pourtant en plein air !

Pourquoi as tu coupé les applaudissements de cemorceau !! Ils sont mérités et je ne peux pas applaudir tout en tapant au clavier !! Manque de pratique, j'en conviens

Amités du grillon

Écrit par : Christian | 24/06/2011

Bravo Henri, c'est excellent. Je préfère aussi cette musique que j'écouterais avec plaisir, dans les rues ou sur les places, plus souvent qu'une seule fois par an.

Merci à toi. Bises. Monique

Écrit par : monique | 24/06/2011

heureusement qu'il reste encore des comme vous pour donner à la fête de la musique sa véritable signification, car tous ces spectacles institutionalisés forts en gueule et en décibels sont bien loin de la spontanéité et de l'amateurisme, amateur = qui aime, amateur qu'on aime
plus très jeunes ? mais quelle pêche ! et quel élan dans le rythme dans ton sweet georgia Brown

Écrit par : fanfan du fatras | 24/06/2011

voilà des années que je ne vais plus me casser les oreilles à ce genre de manif dont les seuls musiciens valables n'ont pas d'ampli qu'il faut se mettre la tête dans le pavillon pour entendre, pendant que la musique sponsorisée par le journal local gueule dans toute la ville les trucs moderno-decadants ...
ma petite fille a musiqué toute seule et fut la seule à le faire dans le village , j'ai été son seul public. mais je ne sais pas enregistrer la musique pour la mettre sur ordinateur, ma note est donc muette .
bravo à toi et a tes amis "georgia" fut bien servie

Écrit par : josette | 26/06/2011

Avant que les douze coups de minuit ne transforment ta clarinette en baguette ( de chef,s'entend..)je m'installe sur la chaussée en travaux et swingue (il s'est quand même pas foulé l'auteur de l'article!)

L'art n'a pas d'âge Henri!

A très bientôt ( que dirais-tu d'un chili con carne!!rafraîchissant,non?)

Écrit par : betty | 26/06/2011

Je me précipite....pour saluer ton initiative de musique de rue, formidable.Combien devraient te copier...car les torrents de musique diffusés sur les podiums pour cette fête n'ont rien de convivial...mais surtout aboutissent à une sorte d'hystérie collective...Voir GAGA, BEYONCE et consorts...Tout le peuple se pâme devant cette musique sans âme...

Oh cher vieux BLUES où es-tu???Heureusement que des JEUNES comme toi donnent l'exemple... Je remets souvent sur mon ordi tes compositions.>...( que tes chevilles ne gonflent pas!)


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 29/06/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique