logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/08/2011

sur la pointe des pieds...

Je passe...chut... Juste le temps de remercier celles et ceux qui sont venus gentiment sonner à ma porte. Mais je ne m'attarde pas. Mon blog restera en veilleuse un certain temps. Manque de disponibilité. A très bientôt sans doute, sûrement. Adishatz...

 

09/08/2011

feilluns, adieu?

IMG_3690.JPGAdieu, je l’ai déjà écrit, ne signifie pas forcément adieu chez les gascons, mais parfois bonjour ( té… adieu, comment va ta femme?) ou au-revoir ( allez, adieu, à la prochaine!) ou... adieu ( c’est fini , putaing, bien fini entre nous…adieu!).

 

Donc, adieu Feilluns, ça peut vouloir dire qu’avec un peu d’imagination j’aurai peut-être d’autres choses passionnantes à raconter sur ce village, ses vignes, sa tramontane, sa route, sa place et son platane de 1848, son lavoir, ses bancs verts, ses habitants survivants, son cimetière…etc.

De toute façon j’y remonterai pour récupérer le ballon de rugby et le jeu de raquettes que j’avais achetés à Antoine et qu’il a oubliés dans sa chambre. NON, me dit Roro! Bon, alors, n’en parlons plus.

Demain, direction Marciac. Sans la clarinette et le saxophone… dans lesquels je souffle de moins en moins souvent. Je devrais, je sais. Car, contrairement à ce que me disait un copain récemment, ça n’est pas comme le vélo! Pourtant, nous avons quelques petits projets de concert ici ou là. Mais, je ne sais pas vous, ces problèmes de dettes publiques un peu partout, ça me chagrine terriblement surtout que je n’y comprends pas grand-chose. Où va-t-on? Qui le sait? Ces choses là sont rudes…etc.

En attendant, allons écouter les plus jeunes qui ont tellement de talent, de dynamisme aussi. Cela va, j’espère, me motiver, me redonner un nouveau souffle…

Tiens, le vent est fort aujourd’hui. Serions- nous poursuivis par la tramontane!

09:20 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (19)

06/08/2011

de Feilluns à Quéribus...et retour

IMG_0027.JPG

Profitons de cette belle journée ensoleillée quoique, comme toujours, fortement ventée, c’est le pays qui veut ça, pour nous échapper provisoirement de notre bout du monde, redescendre dans la vallée par la route tortueuse que nous avions empruntée à l’aller. Il n’y a pas le choix. Si l’air deux têtes.JPGest pur, la route n’est pas large! On ne va pas plus vite qu’en montant: il faut compter une bonne demi-heure. La seule voiture que tu croises sur le parcours prend le virage en plein milieu ce qui te laisses un minimum de place…alors, prudence! De toute façon, le conducteur n’a pas la tentation de regarder le paysage: la forêt de petits chênes, les lopins de vigne, les rochers…du déjà vu. C’est préférable finalement. On peut se concentrer sur la conduite. Je mentirais si je disais avoir aperçu quelqu’un sur le bord de la route. Même pas un autostoppeur, un chemineau... Le seul village traversé semble désert.

à l'assaut bis.jpgLa vallée…ouf! Direction le château de Quéribus. Je chantonne: nous irons à Quéribus pédibus, ce qui fait rire Antoine, bon public. Roro, qui a vu des photos, a décidé qu’elle resterait en bas. Finalement, elle monte... Elle prends son temps, le mien aussi, mais elle monte: félicitations Roro! Quant aux gamins, Antoine et son copain Clément, ils nous lâchent dès le premier raidillon. On ne les récupère qu’au sommet: nous sommes soulagés mais pas contents du tout! Nous abandonner de la sorte voilà qui n’est ni gentil, ni, surtout, prudent. C’est-ce que nous leur signifions pendant qu’ils savourent la glace que nous leur avons généreusement achetée.

Dans la soirée, nous remontons à Feilluns. Même route, même temps. La tramontane souffle encore plus fort que ce matin.

Putaing! Aurons-nous suffisamment de pain pour le petit deuj’, demain matin? La boulangère ne passe que vers midi! Je vérifie dès notre arrivée au gite: ça ira, mais voilà le genre de négligence qui peut vous gâcher les vacances que vous le vouliez ou non, mesdames! Si je dois penser à tout…

PS: au-dessus, les têtes de Maïté et Roro et l'escalade ultra-rapide des jeunes assaillants. Ma note étant suffisamment longue, je ne parlerai pas de Quéribus. Voyez donc sur internet  . Ma photo souvenir, tout de même:

quéribus.JPG

18:12 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (3)

04/08/2011

Feilluns, le vent

IMG_3700.JPG

Le vent qui vient à travers la montagne me rendra fou…écrivait Hugo chanté par Brassens.

La Tramontane et l’Autan auraient donc ce point en commun: rendre les gens fadorles comme on dit ici! Conséquences fâcheuses qui n’affecteraient fort heureusement que les personnes fragiles sur le plan psychique. Le boétien connaît bien lou ben d’aoutan ( j’ai écrit comme on prononce ici) qui nous vient du sud-est et annonce la pluie: ben d’aoutan, plejo douman ( c’est encore volontairement phonétique) ce qui signifie vent d’autan, pluie pour demain. Parfois c’est vrai, parfois non, ça dépend. Souvent, l’autan souffle pendant quelques jours, desséchant ce qui reste à dessécher dans notre habituelle vallée verdoyante de la Garonne avant que, à bout de souffle, il tombe d’un coup. C’est alors que peuvent apparaître à l’horizon de Laplume, vers l’ouest proche, quelques nuages de provenance océanique. Mais ça n’est pas certain non plus.

IMG_3680.JPGNous avons donc fait, pendant notre séjour à Feilluns, la connaissance de la tramontane qui, tout le monde le sait, souffle du nord vers la mer c’est-à-dire dans le sens inverse de notre autan. De quoi nous désorienter complètement! Mais c’est aussi un vrai putaing de vent, croyez-moi. Demandez donc à Roro ou à Maïté et vous aurez confirmation de mes propos. Il a de la constance car nous l’avons subi pendant toute la semaine. Il est parfois violent surtout à Feilluns situé à presque cinq cents mètres ce qui est considérable pour le gascon habitué aux villages de moyenne altitude comme Pimpous dont j’ai souvent parlé. Vous vous promenez dans le sentier qui grimpe à travers les vignes, vous sentez quelques gouttes vous fouetter le visage, vous regardez le ciel: bleu le ciel! Et bé ça alors, pense le gascon! Et il voit, vers le nord-est, du côté de Quillan, à une trentaine de kms, un nuage! Il est fort ce vent! Il t’aide même à monter le raidillon, s’il souffle derrière toi évidemment…

Au moment où j’écris cette note, je jette un coup d’œil sur les érables du canal: pas une feuille qui bouge! Je regrette un peu Feilluns et sa tramontane… n’en déplaise à Maïté et Roro!

PS: sur les photos on peut deviner dans quelle direction souffle le vent…

 

16:40 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (7)

02/08/2011

Feilluns, les alentours

plantes sous le vent.jpg

Je ne savais pas que j’écrirais autant de notes sur ce bout du monde où nous avons séjourné pendant une semaine en compagnie de nos amis basques, assez dépaysés ( Biarritz, c‘est autre chose!), et Antoine, bien dans ses baskets comme on dit, baskets tout de même un peu fatigués au retour pour cause de frappe intensive dans le ballon de foot. J’ai déjà raconté…

- Les fleurs, on les regarde mais on ne les cueille pas, Antoine.

- Même si elles sont belles? Même si elles sentent bon?

- Oui, Antoine… même!

IMG_3710.JPGJ’exagère un peu car herboriser avec tact et mesure ne mettra pas la nature en péril. Que dire des incendies, des défrichages intensifs pour diverses raisons ( tiens, notre lutte contre la LGV, ça n’est pas gagné!)…Bref.

J’ai photographié, je ne sais pas quoi, mais j’ai photographié. Puis j’ai cherché dans un bouquin de plantes de montagnes fort bien dessinées d‘ailleurs, bouquin acheté il y a quelques années et que je viens de retrouver dans la bibliothèque du garage sous un guide vert des Alpes des années 70. Pas fichu de mettre un nom sur mes photos! Il y a des ressemblances certes mais j’ai des doutes. De toute façon, je me dis que ça ne servirait à rien du tout car je n’ai pas de mémoire. Et même…J’ai vu, j’ai touché, j’ai senti, je suis passé. Et voilà.

- Antoine, plus tard, quand je mourrai ( non, on ne dit pas mourrirai, Antoine), s’il te plaît, pas de fleurs. Simplement, Nuages, de Django. Rappelle-toi, Antoine. Nuages…

IMG_3687.JPG

Encore légers, les nuages...

 

17:31 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (6)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique