logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/12/2011

promenons-nous dans le bois...

crapahut.jpg

Si je ne fus qu’un piètre soldat, je reconnais que la responsabilité n’incombe pas forcément au lieutenant qui avait pour mission de nous former pendant ces quatre mois ( tout comme le pédagogue n’est pas toujours à l’origine de l’échec scolaire même si certains parents prétendent le contraire). Je n’avais certainement pas la vocation.

Ne crois pas non plus, Antoine, que j’ai une dent contre les gradés…contre tous les gradés. J’en connais qui sont très fréquentables, avec qui j’entretiens des liens quasi-amicaux… Combien?… Deux , Antoine, ça n’est pas si mal!

Celui de Tours, un grand, sec, était assez distant, sa conversation se limitant à d’impérieux repos, garde-à-vous, fusil sur l’épaule, en avant marche, oun dé, oun dé… et autres commandements que nous devions exécuter sans contestation aucune même si, parfois, nous doutions de leur opportunité. Entre nous point d’échanges sur des sujets philosophiques, sur les arts… point de confidences touchant notre intimité, nos amours, nos emmerdes…

Son dada: nous faire lever très tôt, de préférence avant le lever du soleil, traverser Tours au pas chasseur ( je t’ai déjà fait une démonstration, Antoine!) et nous faire jouer à la guéguerre dans les bois… Non, ce n’était pas amusant du tout. On faisait deux groupes, chaque groupe étant l’ennemi de l’autre ( non, il n’y avait pas les bons et les méchants, Antoine…ça n’est pas si simple, la guerre), on se cachait derrière les arbres, dans les fossés et on se tirait dessus… Non, il n’y avait pas de morts car nous tirions avec des balles à blanc qui font autant de bruit que les vraies, qui font peur aux oiseaux, aux cervidés, mais qui ne tuent pas. On faisait semblant d’être mort ou blessé si on en avait envie. Le problème, et je t’en reparlerai plus tard Antoine, c’est que, en Algérie, dans les Aurès, je n’ai vu que de la caillasse ou presque… en tout cas, pas de forêt comme à Azay-le -Rideau! Je me demande si notre lieutenant le savait…

Si je te montre cette vieille photo, c’est simplement pour te prouver que l‘arbre, du côté de Nouader, était assez rare…Où allions-nous? Je ne sais pas.

PS: mon TPG m’apprend, aujourd’hui même, le versement de ma pension semestrielle d’ancien combattant. Elle dépasse désormais les 300 euros! ( j'en profite pour diffuser une nouvelle fois ma petite chanson; la musique est de Georges, vous l'avez reconnue) :


podcast

 

Commentaires

C'est vrai que c'est moins bien goudronné que le chemin de halage...

Écrit par : Le piéton | 05/12/2011

Il est bien ton TPG, il pense à ton Noël ; tu vas pouvoir faire bombance !
Au fait... TPG, ça veut dire Tout Petit Général ?...

Bonne soirée, amicalement,
Bises à Roro,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 06/12/2011

Après les classes chez les paras, j'ai obtenu la possibilité de faire les EOR et eu la chance d'être l'un des deux admis à faire l'école du Génie à Angers. Puis en commençant par une affectation en France, j'ai fini par échapper à l'Algérie.

J'avoue que j'ai eu beaucoup de chance car les récits des anciens du 17 ème de Montauban faisaient froid dans le dos, avec leur napalm et les corvées de bois !

Christian

Écrit par : Christian | 09/12/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique