logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/06/2012

une augmentation

Je sais que certains vont encore râler. Il faut pourtant que j'avoue percevoir désormais une pension semestrielle d'ancien combattant dépassant les trois cents euros. Mon TPG a d'ailleurs effectué le versement car mon compte bancaire a été approvisionné. Mon banquier vient de m'en informer ce jour. Depuis mon soixante cinquième anniversaire, l'état m'a généreusement versé plus de quatre mille euros, à peu près. Oui, déjà...Et ça n'est pas fini! Vous pouvez donc calculer appoximativement mon âge, si vous êtes curieux. Mais celà n'est pas nécessaire.

duo à nouader.jpgComment est calculée cette pension? Je ne sais pas du tout. Je vais demander au copain Jean-Pierre avec qui j'ai cohabité pendant plus d'un an, là-bas. Il était préposé à la cuisine et, pour un ébéniste, il se débrouillait fort honorablement. Ses prestations musicales, par contre, laissaient à désirer. Je lui avais appris où placer ses doigts pour quelques accords simples tels le ré majeur, le la mineur, le mi... bref, comme Bobby Lapointe, il ne jouait que de la guitare sommaire. Son accompagnement sur "Petite fleur" me permettait des improvisations originales qu'auraient certainement appréciées les adeptes inconditionnels du free-jazz. Hélas, il sifflait aussi beaucoup, enchaînant sans transition un couplet d'Etoile des neiges, le refain de Bambino, le couplet de Si tu vas à Rio...et tout à l'avenant. Il continue encore aujourd'hui, surtout quand il conduit et qu'il est énervé pour une raison ou pour une autre. Son répertoire n'a pas changé. Bon, je vais lui téléphoner...

Jean-Pierre a été blessé, là-bas. Je vous raconterai plus tard, avec son autorisation évidemment.

Commentaires

Un bonjour en ce printemps

Écrit par : LADY CATHERINE | 14/06/2012

Bonjour Henri

Les amitiés écloses entre deux murets chauffés par le soleil du Djebel résistent à l'érosion. Tu m'as fait sourire avec ta pension à un peu plus d'une euro par jour. Quand je travaillais au Tchad, il y avait dans le village voisin quelques pensionnés de 1945. Eux aussi recevaient une maigre somme, mais dans les yeux des membres de leur innombrable parentèle, c'était le pactole. Jamais ils n'étaient autant entourés que cette semaine là, jusqu'à ce qu'ils aient tout donné !!!! Certains de nos ouvriers quittaient le chantier pour tenter leur chance auprès de '"l'oncle"

Amitiés du grillon

Écrit par : Christian | 20/06/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique