logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/07/2012

à Mimizan

 

à Mimizan.jpg


Vivre, c'est s'obstiner à achever un souvenir...René Char.

Je vais donc m'obstiner le plus longtemps possible... et essayer, aujourd'hui, de me souvenir de mon premier séjour en colonie de vacances à Mimizan. Pas facile! Une certitude: je découvrais la mer. Car, pour le gascon, l'océan et la mer, c'est la même chose. Peut-être pas pour tous, je ne sais pas. Chez nous, quand on dit je vais passer ce dimanche à la mer, on prend la voiture et on va au plus près, sur la côte landaise, par exemple. Pour Maman Aline venue me rendre visite un dimanche avec Gabriel, le petit frère et la tatie Georgette, ce fut aussi une première!  Quel voyage! Depuis Eauze étant*, plus de cent kilomètres, vous vous rendez compte, cent kilomètres parcourus dans la traction avant d'un ami épicier. 

colo de Mimizan..escapade à Biarritz 2.jpgQue dire du séjour proprement dit? Rien, franchement rien! Je regarde cette photo extraite d'une pochette, elle même extraite d'une boîte métallique rangée sur une étagère de la bibliothèque... Non, rien! Je remarque le béret, le "marcel" tricoté par maman, l'attitude empruntée du gamin (timide, le gamin), la barboteuse du petit frère...

Alors, Henri, as-tu bien mangé, dormi, t'es-tu bien baigné ( je pratiquais la nage indienne comme Johnny Weismüller!), à quoi jouiez-vous... Est-ce que je sais, moi! Quand j'écrirai mon autobiographie, je ferai comme certains: je m'inventerai une enfance passionnante riche en évènements captivants... Je peux dire tout de même, sans risque de me tromper, que j'ai été heureux. Vraiment.

* D'ici étant, il y a bien dix kilomètres... dit le gascon.


Commentaires

Je me souviens bien de la première fois où j'ai vu la mer. C'était un dimanche, nous étions partis de bonne heure avec la Dauphine d'un voisin, c'est que, il fallait faire 150 km de route sinueuse avant d'atteindre la mer! Pour moi petite campagnarde je découvrais un autre monde, j'étais éblouie. La journée a passé très vite et il a fallu reprendre le chemin en sens inverse. J'étais loin de penser qu'un jour je vivrais tout à côté de la mer.Monique Ruiz

Écrit par : Monique Ruiz | 13/07/2012

Ah ces Gascons...comme ils savent bien conter...sans exagération bien entendu, leur enfance heureuse, mignon avec le béret le riri d'alors. Bonne baignade dans le canal en attendant.


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 13/07/2012

Coucou Gascon
As tu raconté à RORO cette sortie en vacance.
Elle avait déjà JANE en concurrente car tu pratiquais la nage indienne comme TARZAN .
Bonne soirée vers la borne 103.

Écrit par : heraime | 13/07/2012

Coucou !
Joli , joli le p'tit gars . Vrai que la colo je m'en souviens avec les jeux et j'ai appris à nager dans l'OCEAN à Sainte Marguerite près de Pornichet mais je n'étais pas heureuse loin de mes parents , frères et soeurs moi l'ainée . Bonne soirée et bizoux à tous les deux !
Françoise

Écrit par : françoise la comtoise | 13/07/2012

Tu as été heureux ... c'est bien là le principal !!!
Bises

Écrit par : Biche | 15/07/2012

La première fois... je devais avoir autour de 5 ans et ma grand'mère m'avait emmenée "voir" le Mont-St Michel. Et je suis revenue la tête pleine d'Histoire et d'histoires - certaine d'avoir vu Duguesclin et les côtes d'Angleterre, mais aussi des histoires d'oubliettes et de personnes très méchantes qui pouvaient enfermer des gens dans de petites cages, si petites qu'elles devaient rester toutes pliées jusqu'à ce qu'elles meurent - et j'ai bien compris que c'était long...

et des histoires de sables mouvants qui happaient comme des bouches à dévorer les gens qui venaient à la mer sans méfiance...

Souvenirs inoubliables. Il y en a d'autres que je préfère oublier comme l'humiliante tape sur les fesses lors d'une sortie scolaire et qui m'a carrément privée du plaisir de cette journée.

Mais les enfants savent être heureux la plupart du temps.

J'aime bien quand tu te racontes ; non pas que ça change quelque chose à nos vies mais ça nous ramène forcément à quelque chose aussi de nous.

Bises Henri et Merci pour ce petit retour en arrière.

Écrit par : monique | 16/07/2012

Mimizan ! J'en reviens, et il y faisait beau. L'eau était bonne comme l'on dit quand il y a déjà un moment que l'on y barbote.
La première fois que j'ai vu la mer, enfin l'océan, c'était dans un camp d'adolescents à Contis, non loin de Mimizan d'ailleurs.
C'était bien.
Pourquoi, Célestina (mon deuxième prénom d'ailleurs) ? Parce que lorsque j'ai créé le deuxième blog on me demandait de m'identifier autrement.
J'ai pas voulu mettre Giulia. (petit sourire).
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 02/08/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique