logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/10/2012

indifférence...

le pendu du parc.JPG

Leçon de morale.

- Mes enfants, que vous inspire ce dessin de Bosc?

- L'indifférence, monsieur!

- Bravo, élève Toto!

Le maître a-t-il eu raison de féliciter Toto?

L'homme n'est-il pas un simulateur qui voudrait attirer l'attention sur sa personne? Sinon, pourquoi aurait-il choisi de se pendre  dans un parc grouillant de monde?

Si vous étiez parmi ces gens, comment vous seriez-vous comporté ( choisissez la réponse qui vous convient):

- Vous passez, mine de rien et continuez votre promenade.

- Vous offrez "la dernière cigarette".

- Vous vous arrêtez  pour mieux profiter du spectacle car vous n'avez jamais vu un homme se pendre en vrai.

- Vous sortez de votre poche votre téléphone portable pour prendre la photo le moment venu, une vidéo que vous diffuserez ensuite sur le "net".

- Vous téléphonez à la police.

- Vous appelez un prêtre si vous en connaissez un.

- Vous allez discuter avec le candidat au suicide et vous lui demandez pourquoi il veut en finir avec la vie. Puis, vous passez votre chemin.

- Vous lui chantez une chanson paillarde pour le faire rire ( de profondis, par exemple)

- Vous lui offrez une dernière cigarette.

- Vous lui dites que se donner ainsi en spectacle, vouloir se faire remarquer de la sorte dénote un manque de respect d'autrui et vous lui conseillez d'aller se pendre ailleurs.

- Vous lui demandez si vous pourrez, l'acte accompli, couper un petit morceau de corde en guise de porte-bonheur.

- Vous l'aidez à mettre la corde à son cou et vous poussez la chaise brusquement.

Que pouvez-vous faire de mieux ou de pire, je vous le demande?

Peut-être allez-vous répondre que vous étiez assis sur une chaise, que vous tourniez le dos à la tragédie, que vous n'avez rien vu... Ce sont des choses qui arrivent souvent paraît-il. Et pas que dans les parcs.








18:15 Publié dans bof... | Lien permanent | Commentaires (17)

Commentaires

Moi qui venais chez toi pour retrouver un peu de tonus... !

mais je refuse de repartir encore plus flageolante que je ne suis venue. Tu m'auras pas ! A chaque jour suffit sa peine, point n'est besoin d'anticiper.

Pourtant une question me titille. Et toi tu ferais quoi ?

Bises Henri. Tu vas faire un bide je le sens.

Écrit par : Monique C | 12/10/2012

à la question qui te titille, ma fille, je ne répondrai point car je ne voudrais influencer personne...mes notes, qui abordent , tu le sais, des sujets de première importance, ont pour but de susciter une réflexion individuelle...sans plus
si la lecture de celle-ci t'a fichue dans l' état que tu dis, ma pôvre, je suis désolé et te prie, ma soeur, de me pardonner.
je te souhaite un prompt rétablissement
bises réconfortantes (?)

Écrit par : henri | 13/10/2012

Alors là j'ai la réponse:je demanderais l'intervention de la troupe BOE SI BOE LA pour chanter le deprofondis!

Crois moi qu'il serait "ragaillardi"!( sans aucune ressemblance avec l'auteur de ce commentaire)

Bises

betty

Écrit par : betty | 12/10/2012

Boé si Boé la chante la version édulcorée " de profondis scorpionibus"...dans cette situation, je pencherais volontiers pour l'original
bises

Écrit par : henri | 13/10/2012

Je lui proposerai de venir se "pendre" à ton concert demain soir. Nous serions alors quatre.
Mais voudra-t-il ? Alors n'en compte que trois si tout va bien. (confirmation par mail).

Bises suicidaires.

Écrit par : pimprenelle | 12/10/2012

je vous attends, clarinette aux pieds!
bises

Écrit par : henri | 13/10/2012

J'attendrais le compte-rendu journalistique en page locale de ma feuille de chou habituelle...

Plus sérieusement, tu poses là une des questions les plus cruciales se rapportant à l'époque que nous vivons !
Une note pas si anodine qu'elle en a l'air, en somme...

Bises à ta moitié,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 12/10/2012

tu as tout compris ami...merci
amitiés

Écrit par : henri | 13/10/2012

Coucou !
Bin , moi je sais j'emmènerais ce triste sire à la fiesta de mon frangin ce soir , puis avec l'APN , clic-clac .
Bon samedi et bizoux à vous deux !

Écrit par : françoise la comtoise | 13/10/2012

avec l'APN? tu me fais peur...tu y vas fort tout de même!
bises
PS: c'est quelle arme l'APN? En Algérie nous n'en avions pas.

Écrit par : henri | 13/10/2012

Je dirais que les notes de l'ami Henri ne sont jamais anodines...

Parfois elles secouent un peu la crédulité de certains.....

Bises du samedi

Écrit par : betty | 13/10/2012

Tu me flattes amie. Je suis tout le contraire d'un "messager". Sinon, j'aborderais certains sujets d'une autre manière...et je n'en suis pas capable. J'ai peut-être tort de ne pas trop me prendre au sérieux?
Toulouse vient de gagner...putaing!
Bises dégoulinantes!!!

Écrit par : henri | 14/10/2012

Wouah !! ou ?? ou ...
moi aussi je venais vous "visiter" car il pleut tant et tant ... j'ai lu les réponses de nos amis et les vôtres, j'aurais tellement aimé que vous vous imaginiez, y être dans ce parc, là, dans l'action présente, et que vous ne répondiez pas ainsi, (le vous est pour tous...) répondre sans vraiment répondre, juste ne pas oser répondre, une note d'humour de ci, de là, moi j'y suis là, dans ce parc,
et comme toujours quitte a y laisser ma peau, ma tête, mon argent, ma santé, je fais, je fais peut être mal, je ne dis peut être pas les bons mots, je ne fais peut être pas les bons gestes, mais là en cet instant présent je lui parle, j'essaie d'ameuter les autres pour qu'ils m'aident physiquement, j'appelle des secours avec mon portable, n'importe quoi mais je fais physiquement
je change un peu de sujet, sans vraiment en changer, vendredi 5 octobre je me suis retrouvée au mariage de la fille aînée d'un ami, elle devait se marier sans la famille, sans les amis, tous opposés à ce mariage ... car lui est un tunisien...noir, (je ne connaissais pas, c'est un peuple originaire du Soudan qui, il y a plusieurs 100e d'années à immigré en Tunisie), lui est "sans papier"... est ce un mariage d'amour, un mariage pour x raisons, elle, elle est amoureuse, lui...peut être,
timide, parlant et écrivant un français plus correct que le mien, parlant anglais couramment, se retrouve, lui et de ses frères et cousins de la même famille ou de son peuple, exploités, mais exploités par qui? par des Tunisiens... oui je me disperse, un peu, mais je continue,
et finalement nous sommes allés à ce mariage à Creteil, ils avaient organisé un petit vin d'honneur chez eux dans ce minuscule studio en location, nous ne devions pas y aller, et nous y sommes allés, une amie d'enfance à elle (blanche) sa tante à elle, moi, et 6 hommes entre 25 à 40 ans très grands et très minces, très fins de visage, je dirais même beaux, courtois, doux, parlant correctement, d'une culture souriante, riante mais réservée, en connection internet directe dans cet appartement avec la Tunisie et la famille et les voisins de là-bas , tous souriants, un mélange en direct de modernité et de coutumes ancestrales, avec des youyous,
et cette femme, la maman, veuve, ayant eux 9 enfants, dont 7 garçons, pleurant de joie... ils parlaient moitié en français, mais tous là bas comprennent le français et le parlent car il est étudié à l'école,
comme toujours j'ai posé des questions, le pourquoi, j'ai su qu'il existait des tunisiens noirs, et pourquoi ils venaient en France, certains sont là depuis plus de 15 ans, dont un marié à une française (blanche) que j'ai rencontrée, le couple est harmonieux et heureux... d'autres de ces hommes sont non régularisés, comme Imed le marié et un de ses frères, le plus jeune
j'en reviens à si je fais ou je ne fais pas, suite à vos questions
ce garçon de 27 ans, donc le frère du marié, environ 1m90, grand et fort, c'est mis à pleurer d'émotion, déjà de voir son frère marié, puis de voir sa mère pleurer là bas à plus de 1800 kms, je me suis approchée de lui, car personne dans le studio ne faisait qq chose, tous un peu gênés, pour calmer ses pleurs, je lui ai demandé pourquoi? çà fait 4 ans qu'il n'a pas revue sa famille, ni sa mère, et puis les mots sont venus, je l'ai pris dans mes bras, en le tapotant dans le dos comme un enfant, sans calcul, par instinct, comme une mère que je suis, et ce très grand homme penché dans mes bras a laissé couler ses larmes, nous étions là au milieu des autres, et j'ai pleuré aussi,
puis j'ai su qu'ils travaillaient pour un boulanger la nuit, sans jamais de week end, sans jamais de vacance, avec des salaires minables, leur patron les prend au travail et parfois pas, ils ne savent jamais quand ils auront de l'argent... et puis tout le reste qui résulte de cette situation, je sais allez vous dire, il y a des français très malheureux aussi,
voilà, c'était juste ma litanie en ce samedi pluvieux.
Catherine

Écrit par : LADY CATHERINE | 13/10/2012

un grand merci pour cette touchante "contribution"
bonne semaine

Écrit par : henri | 15/10/2012

Je viens "tirer mon chapeau" à Catherine - je vais mieux, la preuve puisque je porte un chapeau ce qui signifie toujours, il me semble, un peu de considération pour soi-même. Bon ce n'est pas encore la cornette mais qui sait ce que l'avenir réserve à chacun... -

Zut j'ai perdu le fil... ah oui ! L'histoire de Catherine, il fallait oser venir la raconter dans ce contexte. J'admire sa démarche et je le dis.

Cela dit et ce que je perçois de léger reproche de Catherine sur le fait de ne pas s'exposer davantage sur ce sujet aux multiples ramifications qu'est le sujet de la compassion active, je n'irai pas jusqu'à dire que c'est comme pour l'amour, ce n'est pas ceux qui en parlent le plus qui le font le plus - elle nous fait là une belle démonstration du contraire - mais, moi par exemple, je ne saisis pas facilement ce que la décence nous autorise à faire ou ne pas faire et je ne suis jamais certaine si l'atmosphère est au rire, au déguisement, à la larme ou au recueil.

Si j'avais su...

Re-

Écrit par : Monique C | 14/10/2012

Pensées

Écrit par : LADY CATHERINE | 14/10/2012

Dans cette situation, je volerai au secours de cet homme en l'exhortant avec ferveur :

Repend toi !

Christian

Écrit par : Christian | 24/11/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique