logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/01/2013

première rencontre...

medium_IMG_1653_.jpg

Ce que j'avais écrit en juillet 2008...

Il y avait beaucoup de monde ce soir d'été pour assister au concert de Thomas Dutronc à Montauban...
Deux dames souriantes, élégantes, distinguées même, se présentèrent en même temps que nous à l'entrée du parc. L'une d'elles, la plus jeune me sembla-t-il, fouilla dans son sac afin d'en extraire les billets nécessaires à l'accès du site. Introuvables, les billets.
Après quelques minutes de recherches méticuleuses tout autant qu'infructueuses, la dame décida de vider carrément le contenu de son sac sur le sol. Roro et moi-même fîmes bravement un rempart de nos corps afin d'éviter que la foule n'écrasât un certain nombre d'objets divers autant qu'hétéroclites éparpillés sur le bitume surchauffé cependant que l'autre dame avait entrepris une conversation animée avec le guichetier lui disant qu'elle avait pris à Cahors un train pas du tout climatisé pour assister à ce concert, un train qui s'était arrêté à toutes les gares et qu'elle avait acheté le dernier CD de Thomas qui l'avait emballée (le CD) et que les billets, si on ne les retrouvait pas, il pouvait tout de même vérifier sur son ordi si Betty (elle désigna la dame qui cherchait en vain et commençait à s'énerver) avait bien réservé ...même que son ordi à elle était en panne et qu'elle ne pouvait plus bloguer...etc
medium_Numériser0002.2.jpg
- Les voilà! s'exclama la dame accroupie.
Elle me tendit les précieux billets bleus, remit dare dare tous les objets pêle-mêle dans le sac...
- Vous vous appelez Betty?
- Comment le savez-vous?
- J'ai entendu la dame à côté...
- Votre visage ne m'est pas inconnu, dit-elle en se relevant promptement (elle ne fait pas son âge, pensai-je).
Je répondis:
- On me l'a déjà dit; souvent. Non, je ne suis pas...
Elle ne m'écoutait plus:
- Hélène...viens vite! Monsieur, voulez-vous nous prendre la photo s'il vous plaît...
Elle tendit l'appareil ( qu'elle avait oublié de remettre dans son sac, heureusement) au jeune de l'entrée lequel accepta volontiers ce qui est tout à son avantage car les photos étaient formellement interdites.
Elle me demanda ensuite des autographes sur chacun des billets que je lui avais rendus et qu'elle n'avait pas encore égarés...Je signai "amitiés de Riri"...
- C'est un pseudo? me demanda Betty.
- Oui, fis-je.
................................................................................................................................................................
- Ces dames sont charmantes, dis-je plus tard à Roro. Je ne pouvais pas les décevoir tout de même. J'aurais aimé les connaître davantage. Peut-être les reverrons-nous?
- Le monde est petit, répondit Roro.

......................................................................................................................................................

Ce fut le début d'une grande amitié, trop courte. Nous avons accompagné Betty samedi dernier au cimetière du Pigeonnier de Ramonville Saint Agne. Elle va nous manquer énormément.

Les commentaires de cette note-souvenir, dédiée à notre courageuse Hélène, sont volontairement fermés.


23/01/2013

exil...

Monsieur le Maire,

Une nuit récente, un peu agitée comme celà m'arrive chaque semaine à la suite de la répétition de Boé si Boé la ( l'excitation, que voulez-vous!), je fis un mauvais rêve, un rêve que je qualifierai d'indigne. J'ose à peine vous raconter...

IMG_3240.JPGVous savez certainement que nous préparons un spectacle qui nous transportera vers le sud, le soleil, les îles... Et bien, figurez-vous que pour fuir, comme le font certains, une pression fiscale de plus en plus lourde, je me retrouvai cette nuit-là quelque part dans une île paradisiaque ( peut-être une île Caïman?),  allongé dans un hamac, bercé par la douce voix de Roro chantant " une île au soleil" qu'elle accompagnait avec son petit ukulele. Je n'étais pas heureux pour autant car j'avais mauvaise conscience: être titulaire d'un livret A à la Banque Populaire locale, avoir fait récemment l'acquisition d'une Clio neuve signe extérieur de richesse incontestable, changé notre chaudière à gaz...ne justifiaient-ils pas que me fût expédiée par le percepteur la traditionnelle invitation à participer à l'effort collectif ...? Quel cauchemar! Je me réveillai en transpirant abondamment.

Je ne suis pas disposé à quitter la rive droite de notre canal latéral, faites-moi confiance. Même si vous augmentez un peu nos impôts locaux pour que nos chers petits écoliers bénéficient d'une semaine de quatre jours et demi!  Ne le répétez pas: on me ficherai peut-être à la porte du syndicat à qui je continue, fidèlement, de payer ma cotisation ( sarcasmes, quolibets...).

Bon courage à vous et surtout, comme on dit...ne lâchez rien! Vous me contrarieriez.

singeries 2.JPG






15:46 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (5)

21/01/2013

ce soir...


podcast

Chère amie,

Ce soir, tu ne viendras pas à la répétition de Boé si Boé la. C'est dommage car je comptais régler définitivement (?) la mise en scène de la chanson dans laquelle tu tiens le rôle, avec beaucoup de talent d'ailleurs, de la Mama. wc.JPGJ'espère que tu seras rétablie la semaine prochaine. Sinon, je proposerai que soit installée dans la salle, provisoirement, une cuvette de WC qui permettra, à toi, et peut-être à d'autres ( gare à l'épidémie!) de participer à la répète dans les meilleures conditions de confort. J'entends évidemment certaines objections, protestations, même quelques oppositions véhémentes. Je répondrai que, personnellement, j'ai connu pire en Algérie, quelque part dans les Montagnes des Aurès: une large fosse rectangulaire, des madriers placés au-dessus et les bidasses, accroupis, parfois l'un derrière l'autre, accomplissant leur nécessaire besogne...Bref. Ce que j'écris là manque, je le reconnais, de délicatesse. Je ne raconterai donc qu'en cas de nécessité absolue...

Le dessin de Siné suggère bien sûr une autre situation. A toi d'imaginer laquelle. Que penses-tu de l'interprétation du groupe "Sue et les Salamandres"? Moi, j'adore...



17/01/2013

ma petite histoire...

Amis de Boé si Boé la,

parpaing.jpgPendant que nous savourions la galette, après avoir rangé nos partitions ( j'écris cela pour faire croire que nous connaissons la musique) , j'aurais bien voulu vous raconter une petite histoire que je trouve très amusante mais certains, certaines d'entre vous qui me fréquentent depuis fort longtemps, m'ont suggéré, à mots couverts, de m'abstenir arguant que l'histoire en question, ils, elles l'avaient certainement déjà entendue vu que je n'en connaissais semble-t-il qu'une que je racontais régulièrement, à chaque occasion que je jugeais favorable... Bravo! Quelle délicatesse! Et le respect des anciens, vous en faites quoi? Et les nouvelles recrues qui ne la connaissent pas mon histoire, y avez-vous pensé un instant? Quel égoïsme! Bref...

Je me suis donc enregistré avec mon Mp3 pour en faire profiter mes visiteurs qui, je n'en doute pas, apprécieront... j'espère:

podcastQuand je la raconte, en public, je postillonne. Dommage... J' ai dessiné le visage du gamin afin que vous compreniez mieux l'histoire.

 

IMG_3186.JPG

Que pensez-vous de cette image naïve comme fond de scène? Un peu chargée? Décidément!


17:51 Publié dans bof... | Lien permanent | Commentaires (13)

16/01/2013

à Boé si Boé la...

podcast

 

Capture.JPG


Chères, chers,

Notre dernière répétition fut d'excellente qualité. Bravo! Je devine de la part de notre Atelier-Chant comme une envie de faire toujours mieux, de se transcender. Nous pouvons, sereinement, continuer à préparer notre voyage vers le Sud même si nous ne savons pas trop encore quel sera le contenu de nos valises. Déjà, adieu foulards, nouvelle version, enregistré pour la première fois en entier et d'une traite avec le petit Mp3 de Carole ( nos moyens techniques sont modestes) , est un encouragement même si on soupçonne parfois quelques hésitations fort compréhensibles. L'interprétation du 3ème couplet par les duettistes est très agréable, un peu contrariée par la clarinette qui se croit comme toujours indispensable...

Remerciements à notre aimable, généreux...trésorier de nous avoir régalés avec les galettes de notre Hyper-Marché local.

 

epiphanie_feve_ydel.jpg


09:45 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3)

14/01/2013

contre manif...

Hier matin, malgré la pluie, je décidai de contre-manifester le long de notre canal. Je parcourus solitaire un bon kilomètre. C'est au niveau de la borne 102 que je rencontrai enfin une dame d'un certain âge qui se déplaçait lentement appuyée sur une canne. Nous nous croisons de temps en temps, bonjour madame, bonjour monsieur, sans plus...

un manifestant pour....JPGHier matin, tout de même, elle me demanda pour "quoi" j'étais "pour" et aussi pourquoi. Je le lui dis bien entendu parce que j'étais là pour ça sinon je serais resté au chaud. Elle parut atterrée par mon propos. Elle me dit que, si elle avait pu, elle y serait allée à Paris car, elle, était contre. Elle développa longuement, assez confusément parfois. Au comble de l'exaspération, elle vociféra: ON nous bassine avec le mariage de ces bonnes tantes... Roro, à qui je rapportai cette "conversation" fut outrée et me dit que cette façon de s'exprimer avait comme un relent d'homophobie, un tantinet vulgaire. Je lui répondis que la dame était apparemment très fatiguée:" Soyons bienveillants, compréhensifs, charitables ...ma chère". D'ailleurs, la dame termina son discours par cette vérité (!): « même Dieu a voulu un père et une mère pour son fils ! ».

Je n'aurais pas dû aller au bord du canal, hier matin. D'ailleurs, si j'y reviens, ce "sera vite, en me cachant" comme le chantait Georges, afin d'éviter des rencontres... contrariantes.

Ceci est ma modeste contribution à une note parue récemment sur notre Blog50...



11/01/2013

lettre à Boé si Boé la...


podcast

Trés chères, trés chers,

sur mon ile.JPGNous avons déjà imaginé comment pourrait être, globalement, le décor de notre futur spectacle dont le programme, pas tout à fait élaboré mais cela ne saurait tarder, nous transportera vers des rivages ensoleillés, hospitaliers, des iles, des pays d'un sud lointain où il fait chaud, où on "se la coule douce" allongé sur un transat à l'ombre des cocotiers, où on peut se délecter de bananes, d'ananas....et autres fruits exotiques introuvables à Inter-marché de Boé même à l'Hyper, où on fait la rencontre sur les plages de sable fin de femmes avenantes en bikini, d' hommes musclés, séduisants, tatoués partout, où la musique, omniprésente,  invite intensément à la danse, où on boit le Ti Punch avant l'amour ou la sieste, c'est selon...Bref.

Sans doute sera-t-il inutile, comme sur le dessin de Siné, d'installer une cuvette de WC car, espérons-le, au mois d'avril, l'épidémie de gastro sera certainement éradiquée. Et, comme simple élément de décor, cet accessoire ne s'impose pas.

Question musique, je recense actellement des airs que l'orchestre pourrait interpréter pendant que vous reprendrez votre souffle dans les coulisses. Celui-ci ( écouter en début de note, SVP) ne me déplait pas. Il est de Sidney Béchet. Vous me direz prochainement si je dois continuer à le travailler? Un détail: qui, parmi vous, maniera les maracas?

 

IMG_3097.JPG




17:22 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (10)

05/01/2013

nouvelle lettre à Antoine...

Mon cher Antoine,

Roro.jpgJ'espère que ma lettre du 15 décembre dernier par laquelle je te léguai ma montre du BEPC t'aura comblé de joie. Je suis convaincu que tu ne feras pas comme certains qui revendent leur cadeau par internet, se fichant totalement de sa valeur sentimentale, uniquement sentimentale parfois, comme le pull en laine patiemment et amoureusement tricoté au coin du feu par une grand-mère...Bon, la tienne grand-mère ne tricote plus depuis longtemps. Mais, elle aussi, aimerait t'offrir tout de même un objet qui lui est cher: le roman de Renard, un cadeau du jury du certif' de Gabarret, premier prix récompensant la première du canton! En prime, tu pourras encadrer le diplôme que tu trouveras quelque part, dans un classeur, le pendre dans ton bureau et le montrer avec fierté à tes enfants. Je suis sérieux Antoine. La valeur de ce document est...inestimable. Comme ma vieille montre. En les regardant, parfois, tu penseras à nous. Je te fais confiance.

Comme ma lettre du 15 décembre, garde précieusement celle-ci.

Continue à bien travailler à l'école.

Bises affectueuses de tes grands parents.

PS: je ne retrouve pas ce Roman de Renard! Ne l'aurais-tu pas déjà emporté chez toi?



04/01/2013

les enfants


Chères amies, chers amis de Boé si Boé la,

Je ne savais pas qu'il existait une cassette vidéo de notre petit spectacle célébrant, en 2006, le 10ème anniversaire de notre association. Ma fille avait pourtant filmé quelques séquences et elle m'a confié récemment, par un heureux hasard, son enregistrement dont la valeur, essentiellement sentimentale, n'est que de qualité ...moyenne. Sylvie étant mal placée parmi la foule ( et oui!), je vous demande donc, pour elle, beaucoup d'indulgence. Impossible, par exemple, d'éviter la tête du monsieur installé devant elle sans se déplacer constamment gênant ainsi les spectateurs admiratifs assis derrière! 

La chanson que j'ai sélectionnée, "les enfants", inutile de la chercher sur internet. Vous ne trouverez  pas de vidéo des Frères Jacques. Même pas les paroles d'Emmanuel Podensac (?). Gaby Verlor, plus connue, composa la musique. Ainsi Boé si Boé la aurait l'honneur et l'avantage d'être désormais sur Dailymotion et ailleurs l'interprète principal de cette fort belle chanson. Hourra!

Donc, si nous fêtâmes nos dix ans d'existence en 2006 et si mes calculs sont exacts, nous pourrions peut-être, déjà, préparer ...2016, année de nos vingt ans! J'aimerais bien, vous savez. Mais n'est-ce pas un projet trop ambitieux, trop optimiste? Je m'interroge... Ne devrions-nous pas tout de même, sage précaution, réserver déjà la salle de spectacles aux services compétents de la ville de Boé? L'installation  d'une rampe à l'escalier d'accès à la scène pourrait être suggéré aux services techniques...

Je vous dis à très bientôt.

PS: le nombre de centenaires croît, notamment dans le milieu artistique...alors!




16:09 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique