logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

27/02/2013

indignez vous!

Par solidarité, par conviction aussi, j'avais acheté sa brochure.

Courts extraits:

"...Se dire la violence n'est pas efficace,  c'est bien plus important que de savoir si on doit condamner ou pas ceux qui s'y livrent..."

"...Il faut comprendre que la violence tourne le dos à l'espoir. Il faut lui préférer l'espérance, l'espérance de la non-violence..."

"...Il est grand temps que le souci d'éthique, de justice, d'équilibre durable devienne prévalent. Car les risques les plus graves nous menacent. Ils peuvent mettre un terme à l'aventure humaine sur une planète qu'elle peut rendre inhabitable pour l'homme..."

" Indignez vous !"

Stéphane Hessel vient de mourir.

 

aurel02.jpg


18:55 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (5)

26/02/2013

la plage abandonnée...

IMG_2786.JPG

J'avais pris cette photographie sur une plage normande, autrefois, sans imaginer un instant quel intérêt il y aurait d'encombrer plus encore mon fichier d'images. Mais, rien ne se perd, dit-on...

Prochainement, Claudine et moi chanterons, façon "chanson on" comme dit Philippe Meyer dans son émission "demain, je vous le chanterai", un grand succès de l'illustre Brigitte Bardot: la Madrague. Je n'avais jamais imaginé interpréter un jour, assez tardivement dans ma carrière d'artiste libre ( mieux vaut-il tard...je me pose la question ?), ce chef d'oeuvre, cette merveille de la chanson française. J'ai découvert un texte auquel je n'avais jamais prêté une attention suffisante, je le reconnais. Bravo le parolier! Voici le début ( je récite):

podcast

Je rajoute la musique:


podcast

C'est déjà mieux, non? On se laisse bercer. On est sous le charme et on oublie le texte...Tant mieux. Je continue, un peu:


podcast

Bon, Verlaine n'est pas encore au rendez-vous mais saluons l'effort...

podcast

La suite ( car il y a malheureusement une suite) sur You Tube ou, plus tard, quand je pourrai proposer un enregistrement de notre futur concert. Ce sera certainement notre chanson "on" de la soirée! Avec mise en scène, s'il vous plaît!

Finalement j'aime bien ma photo...










22/02/2013

la neige...


podcast

Avant que l'hiver ne s'achève, voici un court conte philosophique que j'ai emprunté à Jean-Claude Carrière.

Le monde est-il ce qu'il est? Telle est la question...

Point de cygnes sur notre canal. Des colverts, oui. Mais, pour l'aveugle, remplacer cygne par colvert , quelle importance dites-moi? L'histoire seule souffrirait de cette substitution. La neige resterait ce qu'elle est.

 

IMG_2205.JPG


18/02/2013

chut...

Pour Hélène, Huguette, Nicole et Henri, Michel, Roro...en souvenir de notre amie.

« Vous êtes arrivés à destination » nous dit gentiment la dame du GPS. Ce n’est pas trop tôt, lui répondis-je machinalement car nous avions emprunté, sur ses conseils, des routes de plus en plus étroites, passant de la nationale à la départementale, puis à la vicinale et, enfin, un sentier à travers bois nous conduisit au restaurant «  les Trouilles ».

Je ne vous dirai pas pourquoi nous avions choisi de nous sustenter dans ce lieu fort éloigné de notre domicile car il s’agit d’un secret que je tiens à préserver aussi longtemps que possible. Nous y avons rencontré des gens, c’est tout ce que je peux révéler. Des sujets importants ont été abordés, qui mériteront d’être étudiés plus précisément et plus tard, mais pas trop quand même. Nous avons, je vous donne ma parole, avancé sur un certain nombre de points qui méritaient d’être éclaircis. Mais, chut

hel-ne__et__huguette.JPGChacun donna le mot de passe à l’hôtesse qui put ainsi, sans hésiter, nous installer à la même table. De toute façon, comme par hasard, il n’y avait pas d’autres clients. Nous pûmes ainsi, après les chuchotements de rigueur pendant l’apéritif, élever la voix lorsque nous furent apportés, cérémonieusement, les trois poulets à l’ail que nous avions commandés deux ou trois mois plus tôt.

medium_Photo_003_2+.jpgNous fîmes ainsi la connaissance que je qualifierai sans hésiter d’heureuse, d’un couple dynamique, en excellente santé pour cause de récents ébats journaliers dans la boue d’Amélie-les -Bains pendant trois semaines. Malgré un accent nordique prononcé ( ils nous avouèrent habiter à Châteauroux), nous comprîmes l’essentiel des messages qu’ils nous transmirent fort aimablement.


IMG_2660.JPGLe clou de la rencontre, si je peux m’exprimer ainsi, fut la brillante prestation du troubadour local ( existe-t-il un féminin?) qui improvisa à la clarinette un blues rural et langoureux, une incitation à la danse rapprochée malgré les haleines lourdement chargées d’effluves fortement aillés...


 

IMG_2665 bis.jpg


Les nouveaux commentaires sur cette ancienne note sont volontairement fermés.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16/02/2013

à propos de cheval...

Puisqu'on en parle...

Je fus, il y a quatre ou cinq ans ( je l'écris avec fierté car, croyez-moi, il me fallut beaucoup d'imagination, de patience, d'autorité aussi pour mener à bien cette entreprise), je fus donc dompteur de chevaux l'espace d'une soirée. Je dus tout apprendre sur ces bestioles capricieuses en peu de temps. Car savoir parler, même murmurer à l'oreille des chevaux comme Robert Redford, ça ne s'improvise pas. Et le fouet! Le faire claquer, pas si simple! Eviter de frôler et surtout de toucher la bête, mais aussi les projecteurs, les micros et autres éléments du décor, gare! La scène, ça n'est pas le champ de courses, ni la piste aux étoiles. Faut être précis, précautionneux. Heureusement, je sus établir un climat de confiance car, après un entraînement intensif dans le jardin ( quelques rosiers en souffrirent) je démontrai très vite que je maîtrisais l'accessoire. Imposer quelques pas de danse ne fut pas le plus difficile car, les juments surtout, avaient des prédispositions, des aptitudes certaines, je dirai même des dons. Quant aux paroles... D'ailleurs, à vous de juger:


14:29 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (9)

14/02/2013

géométrie


podcastL'enfance de Pierre Louki

Avec Antoine, le mercredi matin, nous nous intéressons , suivant ainsi les recommandations de sa maîtresse, à la géométrie. Cette semaine, par exemple, nous avons dessiné des triangles. Antoine m'a demandé s'il pouvait les colorier. Je lui ai dit que cela n'était pas nécessaire.

studieux.jpgElève de 6ème au cours complémentaire de Fleurance, en 1950 (et oui), pendant une longue étude du soir ( j'étais pensionnaire), après avoir étudié mes leçons, fait mes devoirs, je tuai le temps à dessiner, entre autre, quelques figures géométriques. L'une d'entre elles "ressemblait", hélas...à une croix gammée! J'avais 11 ans, très naïf. La guerre n'était pas si loin. Ceci explique celà. Le directeur qui nous surveillait, passait souvent entre les tables pour se dégourdir les gambettes et par curiosité aussi. C'est ainsi que j'eus la désagréable surprise de recevoir une gifle et quelle gifle! Je n'étais pas habitué à pareille humiliation. Ni Gabriel, ni maman Aline ne m'avaient infligé cette punition. Juré.

Constatant sans doute que je ne comprenais pas son geste brutal, le directeur qui avait été prisonnier pendant la guerre paraît-il , m'expliqua...Un bon pédagogue, n'est-ce pas? Je me sentis coupable et fus honteux. Je n'ai plus jamais dessiné de croix gammée! J'ai aussi toujours détesté ce directeur.

J'ai repensé à ce triste évènement qui m'a marqué, croyez-moi, en écoutant les affligeants débats récents à l'Assemblée Nationale. Combien de gifles se sont perdues! Heureusement, notre honneur fut sauvé par l'admirable Christiane. Merci, Mme la Ministre.

Je crois que j'ai donné  de bons conseils à Antoine...


19:45 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (4)

11/02/2013

secte de la tomate...

IMG_2489.JPG

L'instrument préféré de Betty ( dans le registre du jazz) était le saxophone ténor. Je lui avais offert un CD de Thierry, mon fils, qui y interprète avec son quartet, le Skylark que voici:
podcast

.................................................................................................................................................

Une ancienne note, souvenir de nos rencontres, de ces trop rares moments d'amitié ...

Pour Hélène, pour René.

Ce lundi-là fut un grand jour. C’est à Cahors, en effet, que se réunirent, dans le plus grand secret, quatre blogueurs de Blog 50, en vue de la création de la secte de la tomate.
Pourquoi un lundi vous interrogez-vous fort à propos?
Le lundi est le jour de la lune, astre divin dont on connaît l’influence bienfaisante sur la croissance de la tomate et des légumes en général.
Pourquoi Cahors?
Tout simplement parce que dans cette ville réside la doyenne de notre nouvelle secte, la toujours Belle Hélène.
Notre Grande prêtresse Betty sacrifia avant le repas une tomate généreusement offerte par Roro, deuxième ( et sans doute dernier) fruit d’un pied poussé spontanément dans un pot, sous la véranda. Un vrai symbole. Elle coupa en 6 parts parfaitement égales que les six membres fondateurs savourèrent religieusement.
medium_IMG_2494.JPG
René d’Héraimie, descendu pour l’occasion de sa contrée fort lointaine, établit, pour l’exemple, un chèque du montant de ses stock-options acquis lors de sa mise récente à la retraite. Une sacrée somme, croyez moi!
La cérémonie finie, tous entonnèrent l’hymne que j’avais composé pour la circonstance et dont je vous livre les paroles ( demain, je vous le chanterai...)
Tomate, ô toi divine
Nous vénérons tes appas
Car si la rose à des épines
Toi tomate tu n’en a pas...

A l’aide de nos fourchettes (nous n’avions pas de baguettes sous la main) nous clôturâmes en battant un rapata plant, rapata plant... ponctué par l’exclamation :
de TOMATES !

Sur cette note ancienne, les  nouveaux commentaires sont volontairement fermés.



 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique