logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/09/2014

Rentrée...suite 1


podcastLes paroles sont de Prévert

écolières.JPG

                                             Chez ces écolières, photographiées je ne sais où, vraisemblablement dans les années 45/50, peut-être même avant, je cherche en vain un soupçon de sourire. Même observation pour la photo des garçons publiée au bas de cette note. Maîtresse et maître paraissent également...austères. Pourquoi donc cette morosité? Le photographe les impressionnent-ils avec son gros appareil? Attention...le petit oiseau va sortir!

                                              J'ai connu, comme elles et eux, des écoles où les classes de garçons et de filles étaient séparées. La cour de récré était même coupée en deux par une murette. J'ai presque débuté dans l'une d'elles...celle de garçons. Désormais, sous prétexte de dispenser la même éducation aux unes et aux autres, on ne différencie plus les sexes*. Quelle époque vivons-nous madame! Bon, ne descendons pas dans l'arène...

                                                Le port de la blouse semblait obligatoire. Pour certains, ce vêtement pouvait être un " cache-misère". On reconnaissait tout de même la classe sociale aux chaussures: on devine ici et là quelques sabots. Non madame, on ne séparait pas les pauvres et les riches.

                                                Tiens, le maître est cravaté. Aujourd'hui, le professeur des écoles garde ouvert le col de sa chemise sans crainte d'une dévaluation de son autorité. Moi même...

                                                 Peut-être aurez vous d'autres observations pertinentes, d'autres commentaires à faire...ne vous gênez pas.                                

**J'ai participé, il y a fort longtemps, à des commissions pour l'Education sexuelle à l'école.

 

IMG_3406.JPG

 

 

21:10 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

C'est vrai qu'ils ne sont pas souriants ces gamins, je vais reprendre mes photos d'école ... pour voir !
Bonne journée
Bisous du Berry ensoleillé !! bientôt ... départ pour la cure

Écrit par : moi Nicole !! | 08/09/2014

il faut bien dire que les punitions étaient proches des sévices corporels !! une dame de 86 ans me racontait ces jours ci . ... avoir été .punie : à genoux sur des grains de maÏs tout l ' après midi!! aujourd'hui , cette maîtresse irait en prison !! n' oublions pas :le bonnet d' âne , les coups de règle sur les doigts , l' enfermement dans un placard noir etc.... qui dit mieux? et les prêtres et abbés n 'étaient pas en reste!!! quelle merveilleuse époque !!

Écrit par : annie | 08/09/2014

Je situerais ces photos plus proches du début du vingtième que vers le milieu. Mais je ne suis pas spécialiste.

J'ai connu également la primaire et le collège non mixtes. Résultat : on ne savait pas quoi inventer pour apercevoir le début d'un commencement d'une coupe de cheveux "au bol".

Pour moi c'est définitivement la mixité qui est vertueuse en faisant se côtoyer garçons et filles et éviter ainsi l'idôlatrie et toutes les idées fausses sur les capacités de chacun.

C'est vrai qu'ils ont l'air triste ces gamins mais évidemment si on resitue dans l'Histoire et le mileu social etc... On peut déjà constater chez les filles qu'un beau col de dentelle et une paire de chaussures plus fines donnent un visage plus aimable.

Chez les garçons ce n'est pas aussi significatif mais... on sait bien qu'ils sont moins facilement contents... (bon ça c'est pour rire!)

Bises Henri et bonne fin de journée.

Écrit par : Monique C. | 08/09/2014

JE n'ai connu la sévérité qu'au collège 1952 ou 1953. Nous avions une Directrice qui ne plaisantait pas avec le "protocole" : pas de retard accepté, l'heure c'était l'heure, et celle qui arrivait après, elle avait une gifle (aller-retour). La maman de Jean-Pierre, pourrait te le confirmer, elle était professeur dans ce collège.
Nous avions toutes un tablier rose à carreaux, plus gai que ceux portés sur la photo cependant et des feutres aux pieds pour entrer en classe.
Je pense que tout a bien changé.
Antoine a fait sa rentrée je suppose, c'est un grand maintenant.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 08/09/2014

On ne plaisantait pas avec la discipline à l'époque et gare à celui qui prenait la photo de classe à la légère !
J'ai retrouvé quelques photos de classe grâce à internet (Copains d'avant), et dans les années soixante, nous, les écoliers, avions encore l'air sérieux sur ces clichés, même si notre habillement avait quelque peu évolué. Et oui, il y avait même des filles en mini-jupe sur ces photos ! Nôôôn ?... Siiiii !!!

Bonne fin de journée, amicalement,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 08/09/2014

Ces photos , je les verrai prises bien avant la guerre .Mais je n'en sais rien .
Je suis toujours allée en école mixte ( sauf en terminale ) et j'ai toujours détesté la photo de classe annuelle .J'ai juste eu une maîtresse qui cognait avec un bâton à l'occasion .
Maître , Maîtresse ou instit , je préfère ces noms à Professeur des écoles ( sauf sur le papier de la fiche de paye ou de retraite ).
J'étais une Fille et j'ai étudié comme les garçons et joué avec eux ( sans ordre officiel !).Les garçons jouaient à la marelle et les filles aux billes , sans problèmes et sans avoir lu 12 bouquins (lol)

Écrit par : aln03 | 12/09/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique