logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

06/03/2015

la fessée...

avoinée.jpg

" Celui qui aime son fils donne souvent le fouet"...Voilà ce qu'on peut lire dans la Bible.

Mes parents, athées, n'avaient vraisemblablement pas lu ces Saintes Ecritures et c'est ainsi, sans doute, que j'ai échappé à la fessée ou autres châtiments corporels. Mes enfants également. Sauf une gifle, une fois! Pardon, ma fille...

camarade!.jpgLe père Noël n'a donc jamais apporté de martinet à la maison. Pourtant, je vous assure, parfois, la tentation était grande!

L'avoinée peut commencer par une engueulade bien sentie et se poursuivre par une bastonnade, une volée de bois vert...Prudence!

Au temps jadis, l'instit, plus sévère et autoritaire qu'aujourd'hui, usait souvent de punitions telles les coups de règle sur le bout des doigts, les gifles, quelques coups de pieds au cul...Tirer les oreilles ( ou les cheveux au ras des oreilles, aïe, aïe!) du cancre était pratique courante. L'écolier évitait d'en parler le soir aux parents car il pouvait recevoir, en prime, une belle torgnole.

Bref...Bientôt (?) la fessée sera, peut-être, interdite en France. Mais, la fessée dite érotique échappera-t-elle à la règle générale? Pas si simple. Le prétexte serait alors facile pour profiter de l'occasion et frapper à bras raccourcis sa ou peut-être son partenaire! Finalement, je me demande s'il est utile de légiférer sur ce sujet.

Dessins de Duverdier et Poulbot.

 

 

 

20:20 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (7)

Commentaires

Le mieux, sans doute, est de laisser faire ce qu'ils veulent, ces petits anges... ! De toute façon, c'est une règle qu'appliquent déjà beaucoup de... "parents".

Bonne soirée, amicalement,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 06/03/2015

laisser l'effet se faire !
bon OK... les sévices corporels
de manière générale , symboliques ou pas
générent la violence envers les + faibles
qui se réfugient dans le silence et l'humiliation
à mon avis ....quant à légiférer ??

Écrit par : ventdamont | 07/03/2015

A ce jour, les enfants sont dominants envers les parents. Il ne faut pas tomber dans l'excès ni dans un sens, ni dans l'autre, mais être juste, sans abus. Une petite fessée est parfois suffisante pour remettre les choses en ordre. Je pense comme notre chapiou Gérard.

Amitiés du samedi.

Écrit par : judith | 07/03/2015

Une petite fessée, juste pour vexer l'enfant, parfois suffit. Mais je n'ai pas eu à l'expérimenter, ma fille ayant été sage, comme sa mère d'ailleurs.
Mais je plains les parents qui font face à des enfants dominateurs. Je comprends que parfois ils peuvent perdre leur sang froid, en le regrettant par la suite.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 07/03/2015

J'en ai donné une à mon fils, il devait avoir 3 ou 4 ans. Il s'en souvient encore et en est toujours offusqué. Ma mère avait une très grande main et savait l'appliquer sur ma joue.
Pas de traumatisme pour autant.
Amicalement
Geneviève

Écrit par : Genevieve | 09/03/2015

Et c'est comme ça qu'on a des enfants ROIS.
J'en ai beaucoup reçues car j'étais un enfant turbulent et je reconnais que j'en avais besoin.;La fessée c'est sur les fesses pas ailleurs.Le pape n'est pas contre la fessée.Il y a des enfants très faciles ,pas besoin de fessée.Je plains de tout cœur les nounous qui vont aller au tribunal en grand nombre.Salut gascon.

Écrit par : heraime | 12/03/2015

Nous n'avons jamais été frappés avec mon frère et ma soeur ni par nos parents , ni par nos instits. Aussi , nous n'avons pas eu l'esprit frappeur .
Une fessée peut faire du bien à celui qui la donne .Une petite fessée ne doit pas être bien grave .Une claque par contre peut vraiment faire du mal ..
Encore une loi inutile à mon avis .
Mais je pense que "cadrer" les enfants d'une voix ferme est plus utile que de les frapper.

Écrit par : aln03 | 16/03/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique