logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

15/03/2015

ma sélection musicale de ce dimanche soir...


podcastLe "personnel" ( comme on dit!): à la trompette David, au saxophone Andrew, à la contrebasse Patrick, à la guitare Jean-Yves, à la batterie Bernard. Je soufflais à cette époque dans une clarinette "Buffet Crampon" ( aucun rapport avec le mobilier).

Louis Armstrong a interprété ce morceau avant nous... bien avant nous ( vous trouverez facilement sa version, assez différente de la nôtre, sur YouTube)! Il s'agit de "Struttin wiht some barbecue" dont la traduction est hasardeuse, douteuse, incertaine. Certains imaginent des musiciens faisant griller des saucisses, d'autres pencheraient pour des individus un peu éméchés déambulant autour d'un barbecue, d'autres, les deux... Peu importe. J'attire votre attention sur un passage assez original de notre prestation ( si vous écoutez jusque-là, bien sûr, deux minutes c'est vite passé tout de même!): les trois instruments à vent ( je précise: trompette, saxophone, clarinette) improvisent simultanément sans accompagnement. Nous nous livrions de temps en temps à cet exercice et le succès était assuré! C'était l'bon vieux temps, ma chère! Enfin, pas si vieux malgré tout. Une vingtaine d'années, pas plus. Putaing*...que le temps passe vite! Nous étions déjà, David et moi, des vétérans. 

*ainsi dit le gascon

 

20:50 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (9)

13/03/2015

le 9 décembre...enfin!

                                   

laïcité à l'école.jpg

 

Chers concitoyens,                      

                                       Je suis flatté, que dis-je, honoré. Choisir le 9 décembre pour célébrer la Laïcité, bravo! Car c'est aussi mon anniversaire, figurez-vous. Donc, quand vous m'adresserez - et je ne doute pas que vous le ferez- vos amicales pensées, vos baisers les plus affectueux, vos cordiales salutations,  vos chaleureuses poignées de main...( au choix bien sûr),  pensez aussi à manifester votre soutien à cette valeur républicaine non négociable, ni positive (qu'es aquo?), ni négative (??) dont le but est de permettre de vivre ENSEMBLE ( oui, j'aime bien cette idée de vivre ensemble).

                                       Bon, vous allez me dire que si le 9 décembre a  été choisi, ma modeste personne n'y est pour rien. On le doit, vous l'avez appris à l'Ecole publique - mais oui !-,  à Aristide Briand qui fut à l'origine de la fameuse loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat, loi votée le 9 décembre 1905 et que certains aimeraient bien revoir et corriger ( surtout corriger) ...allez donc savoir pourquoi. J'ai résumé et n'en rajouterai pas car vous avez, c'est certain, votre opinion sur le sujet*.

                                      Donc, le 9 décembre, un anniversaire à ne pas oublier...celui de la Laïcité.

                                      Fraternellement vôtre.

PS: ancien "instit public", j'aime beaucoup le dessin de Pancho ... sinon je ne l'aurais pas choisi! 

* Peut-être avez-vous lu  quelque part ce que pense Elisabeth Badinter sur ce sujet. Quelques extraits:

...Je suis d’abord, philosophiquement, universaliste... Je crois aux bienfaits des valeurs universelles : on a toujours intérêt à mettre en avant nos ressemblances plutôt que nos différences. Je ne crois pas à la différence heureuse...

..., je suis féministe et je me méfie extraordinairement du pouvoir des religieux et de leur vision de la femme...

...C’est pourquoi on laisse la laïcité, déjà bien attaquée par Sarkozy, se vider de son contenu originel : « laïcité ouverte », « laïcité positive » : la laïcité aujourd’hui, c’est « chacun fait ce qu’il veut » et, au nom de la religion, « on a tous les droits ». Le comble est de voir des défenseurs de la laïcité plaidant pour que les religions soient plus discrètes se faire traiter d’« ayatollahs de la laïcité » ou de « laïcards », le terme de Maurras…

 

 

19:51 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (5)

11/03/2015

élections

medium_bureau_de_vote.jpg A l’occasion de chaque élection,  je publie cette photo. Comme elle ne prend pas une ride, pourquoi s'en priver n'est-ce pas...?
Un bref rappel.
A Boé ( c'est chez moi, banlieue d'Agen), les nudistes et sympathisants sont de plus en plus nombreux. Le réchauffement de la planète en est peut-être la cause?

                                             Un conseil municipal de début 2007 avait accepté, à une forte majorité, de leur réserver un bureau de vote pour les présidentielles d'avril de la même année. Cette décision ne concernait que les hommes. Si l’expérience était réussie ( et ce fut le cas, la preuve, nous fîmes la queue), on avait l'intention de l’étendre aussi aux femmes qui, croyez-moi, râlaient d’être, encore une fois, les dernières bénéficiaires d’une mesure dont le caractère républicain n’échappera à personne. "Pourquoi une journée de la femme si on ne nous reconnaît même pas le droit élémentaire de nous mettre à poil comme les hommes, s'insurgèrent de nombreuses boétiennes qui d'ailleurs manifestèrent, seins nus, dans nos cités. "Et ce n'est qu'un début, menacèrent nos Femen locales!"
                                                Mais, cette année, le boétien restera couvert et c’est tant mieux car il fera certainement nettement moins chaud fin mars que le 22 avril 2007 ( une trentaine de degrés, avais-je noté). " Le nombre d'abstentionnistes sera déjà, hélas, suffisamment important, a dit Monsieur le Maire, inutile de prendre le risque d'en rajouter !"

                                                 A propos de la photo prise par un journaliste de notre journal local "le Petit Bleu": le dernier de la file, c’est moi ( en zoomant, on distingue un petit grain de beauté sur la fesse gauche). Je m’étais débrouillé pour arriver le dernier; par politesse.

20:24 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (5)

08/03/2015

blues...

J'accorde ma guitare et vous interprète ce "blues-toubib" que j'ai composé et écrit il y a quelques années déjà:

podcast

Bessie Smith...

Bessie Smith.jpg                                         En bref, un blues, c'est une douzaine de mesures qu'on peut multiplier autant de fois qu'il y a de couplets. Il se chante ( ou se joue) sur un accompagnement de trois accords ...au moins. La mélodie est souvent très simple, pleine de notes "bleues" ( j'ai déjà expliqué dans une note ancienne ce qu'étaient ces notes-là) . Les paroles racontent une histoire, habituellement triste. C'est la cueillette du coton sous un soleil de plomb, la faim, la soif,  le racisme, la maltraitance, la drogue, l'alcool, la jalousie...la mort. Le blues est une des racines du jazz. Mais...sans doute saviez-vous tout cela.
                                          Au cours du futur concert de notre Atelier-Chant Boé si Boé la , concert placé sous le double signe du jazz et de la java, je me suis autorisé à  chanter mon "blues toubib", un blues assez court, douze mesures, pas une de plus. Car je ne veux pas abuser de ma qualité de " Directeur-Artistique-auto-proclamé"!.  J'ai même composé un autre blues, un peu plus long, que j'ai intitulé "jalou's blues" et je le confierai à Carole, une de nos solistes. Carole est ravie. Elle visionne sans arrêt, sur YouTube, des vidéos de Bessie Smith et de Billie Holiday histoire de se mettre dans le bain. Ce sera un grand moment de la soirée, je n'en doute pas.

Quand nous aurons réalisé un enregistrement, je ne manquerai pas de vous en faire profiter.

 

 

11:59 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3)

06/03/2015

la fessée...

avoinée.jpg

" Celui qui aime son fils donne souvent le fouet"...Voilà ce qu'on peut lire dans la Bible.

Mes parents, athées, n'avaient vraisemblablement pas lu ces Saintes Ecritures et c'est ainsi, sans doute, que j'ai échappé à la fessée ou autres châtiments corporels. Mes enfants également. Sauf une gifle, une fois! Pardon, ma fille...

camarade!.jpgLe père Noël n'a donc jamais apporté de martinet à la maison. Pourtant, je vous assure, parfois, la tentation était grande!

L'avoinée peut commencer par une engueulade bien sentie et se poursuivre par une bastonnade, une volée de bois vert...Prudence!

Au temps jadis, l'instit, plus sévère et autoritaire qu'aujourd'hui, usait souvent de punitions telles les coups de règle sur le bout des doigts, les gifles, quelques coups de pieds au cul...Tirer les oreilles ( ou les cheveux au ras des oreilles, aïe, aïe!) du cancre était pratique courante. L'écolier évitait d'en parler le soir aux parents car il pouvait recevoir, en prime, une belle torgnole.

Bref...Bientôt (?) la fessée sera, peut-être, interdite en France. Mais, la fessée dite érotique échappera-t-elle à la règle générale? Pas si simple. Le prétexte serait alors facile pour profiter de l'occasion et frapper à bras raccourcis sa ou peut-être son partenaire! Finalement, je me demande s'il est utile de légiférer sur ce sujet.

Dessins de Duverdier et Poulbot.

 

 

 

20:20 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (7)

04/03/2015

autocratie...encore?

                                             Staline, homme d'Etat  soviétique bien connu, Secrétaire général du Parti communiste, Petit Père du peuple, Sosso pour les intimes... sut se débarrasser de tous ses rivaux par une série de "purges" et gouverna son pays en maître absolu. Il désira s'effacer en 1951, mais, afin de poursuivre sa politique de répression, il prit divers pseudos: Malenko, Boulganine, Bredjnev, Tchernenko, Andropov, etc. On perdit sa trace lors de la chute du mur de Berlin.

Certains prétendent qu'il sévirait encore...Serait-ce possible?

 

poutine.JPG

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique