logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/10/2015

Fleurette...

 


podcast Interprètent, style jazzy, "la première fille" de Brassens: à la trompette Dédé, au piano Michel, à la guitare Jean-Yves, à la contrebasse Patrick, à la batterie Bernard... je chante ( un seul couplet  car nous devions privilégier la musique de Georges) et souffle dans ma clarinette.

16%20Zozo%20Montmartre.jpg                                           La première fille... putaing, je ne sais plus son nom, avouai-je à ma copine de marche laquelle me suggéra plein de prénoms à la mode à cette époque lointaine. En vain. D'ailleurs, j'ai menti car la fille du boulanger de Caudecoste n'était pas, malgré mon jeune âge, ma première amourette! Bon... appelons-la Fleurette comme la petite Néracaise amoureuse de mon homonyme Henri de Navarre. C'est mignon. Et disons que Fleurette fut mon premier flirt. Durant ces vacances de l'année 1954, je pédalais beaucoup. Et vite. Tous les jours, je dévorais vaillamment une vingtaine de kilomètres ( aller-retour) pour rencontrer ma belle. Mon vélo devait peser dix-huit ou vingt kilos. Je grimpais les côtes en danseuse. Et, me demandez-vous, que faisions-nous? Et bé, comme on dit chez nous, nous nous étreignions, ma foi, nous nous embrassions longuement comme le faisaient Gary Cooper et Grace Kelly dans "le train sifflera trois fois" que j'avais vu au "foyer des campagnes" de Layrac, film que je vous recommande vivement si vous aimez les scènes d'amour torride... Quand, plus tard, à l'Ecole Normale, quelque ancien nous apprit quel usage on devait faire de la langue dans ces circonstances, je fus, sur le coup, je l'avoue, un peu dégouté... pouah!

                                      Mes rapports avec Fleurette furent donc platoniques même si, de retour de la mer, elle osa un jour me montrer son bronzage en soulevant un peu trop haut sa robe. Elle portait une culotte blanche, ça, je me rappelle. 

La légende du dessin de Poulbot: la première fois qu'on s'embrasse, la plaie vous dure toute la vie!

 

Commentaires

Je ne sais pas trop quoi ajouter mais c'est charmant et bien conté avec la légèreté d'un petit sifflement de vent. Une crème... fleurette !

Bises Henri - J'écoute la musique dès que possible et ça doit être bien comme d'habitude.

Écrit par : Monique.C | 10/10/2015

Je savais bien que l'on pouvait tourner un western dans la vaste plaine gasconne !
Ainsi, tu comptais fleurette à Fleurette, et c'est donc toi qui inventa le mot "flirt"...

Bon dimanche, amicalement,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 11/10/2015

Une note éclatante, comme toi, l'amourette bien contée, et ce super BRASSENS toujours présent dans nos souvenirs.
Je t'embrasse bien fort
Hélène

Écrit par : hélène | 11/10/2015

Quand les souvenirs de nos premiers amours remontent à la surface beaucoup de nostalgie
refait surface.Belle note comme j'aime.Salut l'ami

Écrit par : heraime | 19/10/2015

C'est vrai que notre premier flirt reste pour la vie sans doute la nostalgie du romantisme ;-)
Bizoux du soir !

Écrit par : françoise la comtoise | 23/10/2015

Mauvaise langue va !!!!

Écrit par : heraime | 29/11/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique