logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/01/2016

brother can you spare a time....

                                                           Le titre de cette note suscitera sans doute des interrogations à ceux qui, comme moi, n'ont qu'une connaissance très approximative de la langue de Shakespeare. Ce n'est certainement pas la présentation laborieuse du morceau interprété, présentation laissée volontairement dans la vidéo ci-dessous qui les éclairera. Peu importe. Nous sommes toujours un soir de décembre 2005. Le quartet Plein Jazz, déjà présenté dans la précédente note, aime le swing, certes, mais ne néglige pas la ballade, surtout quand la mélodie est agréable, comme celle-ci. Pour respecter le thème, nous avons suggéré dans notre interprétation une bonne dose d'affliction, d'accablement, d'angoisse même avec, malgré tout, une lueur d'espoir dans l'exposé de Jacques ( le guitariste situé à droite, un optimiste). J'espère que vous ressentirez tout cela en visionnant la vidéo...

Mon saxophone dort dans sa valise...Je devrais le réveiller, je sais!

https://youtu.be/SJOTwZyf_VA

20:12 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

J'ai " pris du temps";o) pour écouter "You can spare a dime" Super interprétation .Pas marrant ce chant et ici la musique. Mais les temps n'ont pas tant changé ! Il est bien encore d'actualité, je pense ! Vraiment Bravo à tous !
Et la Belle au Bois Dormant a dormi plus de 10 ans et s'est réveillée .Ce sera la même chose pour le saxo quand il retrouvera son prince (LOL)
Amitiés

Écrit par : aln03 | 22/01/2016

Il y a encore quelques années, au temps du Franc franc (avant 2002) on aurait pu traduire par : " T'aurais pas 100 balles, l'ami ? "
Cette chanson date de 1931, et fut interprétée, en premier, par Bing Crosby. Cela ne nous rajeunit pas...
Si cela t'intéresse, voici le lien vers une page du site de l'académie de Grenoble, traitant de ce morceau :
http://www.ac-grenoble.fr/lycee/vincent.indy/IMG/pdf_Brother_can_you_spare_a_dime_1931.pdf

Bel interprétation, en tous cas, de la part du (prestigieux) quartet Plein Jazz !

Bonne soirée, amicalement,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 22/01/2016

Belle interprétation.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 22/01/2016

Magnifique vidéo, avec des musiciens de talent! dont aurait dû faire partie le batteur qui, vous l'aurez remarqué, est absent! La faute au restaurant chinois de son quartier qui lui avait emprunté ses baguettes, sa femme de ménage ses balais, son ami Bouddhiste ses cymbales, comble de malchance, sa caisse claire était enrouée ce jour-là, quand à sa grosse caisse, ayant subie un régime amaigrissant il avait préféré la laisser au repos. Ne restait plus que sa pédale de charleston, la pauvre! Se souvenant de l'époque bénie de cette danse, déprimée, elle rouillait sa peine dans un sombre placard! ne lui restait que sa bonne volonté, que voulez-vous qu'il fît sans ses bruyants amis!!!...Rien!...alors on ne peut que rêver de cette époque déjà lointaine, ou tous étaient jeunes et beaux, et ou la musique participait à notre bien-être...en toute Amitié!...Merci à Henri et ses amis, qu'il est bon de rêver parfois...pour moi...car lui continue à nous enchanter avec sa clarinette et...son humour!! ......Michel.

Écrit par : michel | 24/01/2016

Il existe une version de cette balade par “The Village Stompers”, formation Dixie, ... Folk, Country. Ce septet américain du début des années 60 (1960!), “bien propre et bien cravaté”, se démarque par ses intros et ses finales guitare/banjo. Il y avait l’excellent clarinettiste Joe Muriany qui a joué avec Armstrong. Ses grands succès : Washington square, Midnight In Moscow, Dominique,...
Je te l'envoie
Francis

Écrit par : LALUBIN | 24/01/2016

chouette interpretation'et bravo pour la faire connaitre
tu dois connaitre celle de Dave Brubeck,et aussi celle de dr John et Odetta
a plus

Écrit par : claude | 25/01/2016

indémodable, il faut un peu mettre le son pour au départ entendre votre voix vos voix puis je ferme les yeux musique qui transporte indémodable pourtant je ne suis pas une pro il suffit d'aimer et j'aime surtout au départ quand vous vous commencez incroyable le son de cet instrument il faut en effet le sortir de sa boîte

Écrit par : Lady Catherine | 26/01/2016

Henri m'a dit ...va voir Henri a fait une note !!
J'aime !!
Le jazz me manque voilà un an que nous n'y sommes plus allés car trop de monde dans cette petite salle .....
bisous

Nicole

Écrit par : Nicole la Berrichonne | 27/01/2016

bonne interpretation tu as bien relate les destins de deux grands musiciens malgre leurs handicaps qui ont menes une carriere internationale



amities

mariejo

Écrit par : barlet marie josee | 29/01/2016

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique