logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/02/2013

géométrie


podcastL'enfance de Pierre Louki

Avec Antoine, le mercredi matin, nous nous intéressons , suivant ainsi les recommandations de sa maîtresse, à la géométrie. Cette semaine, par exemple, nous avons dessiné des triangles. Antoine m'a demandé s'il pouvait les colorier. Je lui ai dit que cela n'était pas nécessaire.

studieux.jpgElève de 6ème au cours complémentaire de Fleurance, en 1950 (et oui), pendant une longue étude du soir ( j'étais pensionnaire), après avoir étudié mes leçons, fait mes devoirs, je tuai le temps à dessiner, entre autre, quelques figures géométriques. L'une d'entre elles "ressemblait", hélas...à une croix gammée! J'avais 11 ans, très naïf. La guerre n'était pas si loin. Ceci explique celà. Le directeur qui nous surveillait, passait souvent entre les tables pour se dégourdir les gambettes et par curiosité aussi. C'est ainsi que j'eus la désagréable surprise de recevoir une gifle et quelle gifle! Je n'étais pas habitué à pareille humiliation. Ni Gabriel, ni maman Aline ne m'avaient infligé cette punition. Juré.

Constatant sans doute que je ne comprenais pas son geste brutal, le directeur qui avait été prisonnier pendant la guerre paraît-il , m'expliqua...Un bon pédagogue, n'est-ce pas? Je me sentis coupable et fus honteux. Je n'ai plus jamais dessiné de croix gammée! J'ai aussi toujours détesté ce directeur.

J'ai repensé à ce triste évènement qui m'a marqué, croyez-moi, en écoutant les affligeants débats récents à l'Assemblée Nationale. Combien de gifles se sont perdues! Heureusement, notre honneur fut sauvé par l'admirable Christiane. Merci, Mme la Ministre.

Je crois que j'ai donné  de bons conseils à Antoine...


19:45 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (4)

23/01/2013

exil...

Monsieur le Maire,

Une nuit récente, un peu agitée comme celà m'arrive chaque semaine à la suite de la répétition de Boé si Boé la ( l'excitation, que voulez-vous!), je fis un mauvais rêve, un rêve que je qualifierai d'indigne. J'ose à peine vous raconter...

IMG_3240.JPGVous savez certainement que nous préparons un spectacle qui nous transportera vers le sud, le soleil, les îles... Et bien, figurez-vous que pour fuir, comme le font certains, une pression fiscale de plus en plus lourde, je me retrouvai cette nuit-là quelque part dans une île paradisiaque ( peut-être une île Caïman?),  allongé dans un hamac, bercé par la douce voix de Roro chantant " une île au soleil" qu'elle accompagnait avec son petit ukulele. Je n'étais pas heureux pour autant car j'avais mauvaise conscience: être titulaire d'un livret A à la Banque Populaire locale, avoir fait récemment l'acquisition d'une Clio neuve signe extérieur de richesse incontestable, changé notre chaudière à gaz...ne justifiaient-ils pas que me fût expédiée par le percepteur la traditionnelle invitation à participer à l'effort collectif ...? Quel cauchemar! Je me réveillai en transpirant abondamment.

Je ne suis pas disposé à quitter la rive droite de notre canal latéral, faites-moi confiance. Même si vous augmentez un peu nos impôts locaux pour que nos chers petits écoliers bénéficient d'une semaine de quatre jours et demi!  Ne le répétez pas: on me ficherai peut-être à la porte du syndicat à qui je continue, fidèlement, de payer ma cotisation ( sarcasmes, quolibets...).

Bon courage à vous et surtout, comme on dit...ne lâchez rien! Vous me contrarieriez.

singeries 2.JPG






15:46 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (5)

14/01/2013

contre manif...

Hier matin, malgré la pluie, je décidai de contre-manifester le long de notre canal. Je parcourus solitaire un bon kilomètre. C'est au niveau de la borne 102 que je rencontrai enfin une dame d'un certain âge qui se déplaçait lentement appuyée sur une canne. Nous nous croisons de temps en temps, bonjour madame, bonjour monsieur, sans plus...

un manifestant pour....JPGHier matin, tout de même, elle me demanda pour "quoi" j'étais "pour" et aussi pourquoi. Je le lui dis bien entendu parce que j'étais là pour ça sinon je serais resté au chaud. Elle parut atterrée par mon propos. Elle me dit que, si elle avait pu, elle y serait allée à Paris car, elle, était contre. Elle développa longuement, assez confusément parfois. Au comble de l'exaspération, elle vociféra: ON nous bassine avec le mariage de ces bonnes tantes... Roro, à qui je rapportai cette "conversation" fut outrée et me dit que cette façon de s'exprimer avait comme un relent d'homophobie, un tantinet vulgaire. Je lui répondis que la dame était apparemment très fatiguée:" Soyons bienveillants, compréhensifs, charitables ...ma chère". D'ailleurs, la dame termina son discours par cette vérité (!): « même Dieu a voulu un père et une mère pour son fils ! ».

Je n'aurais pas dû aller au bord du canal, hier matin. D'ailleurs, si j'y reviens, ce "sera vite, en me cachant" comme le chantait Georges, afin d'éviter des rencontres... contrariantes.

Ceci est ma modeste contribution à une note parue récemment sur notre Blog50...



23/12/2012

pour Boé si Boé la...une lettre


podcast

Bonjour amies, bonjour amis,

Nous nous sommes accordés quelques jours de vacances avant la reprise de nos répétitions début 2013, rencontres hebdomadaires assidues autant que laborieuses, qui prépareront, peaufineront...  notre traditionnel concert annuel d'avril, le presque vingtième... vous rendez vous compte comme les années passent vite en agréable compagnie! Nous avons fait la moitié du chemin et, il est encore temps ( heureusement me direz-vous!), notre programme devra être complété sans trop tarder par quelques chansons dont j'ai noté les titres sur une liste plus ou moins secrète,  et qui, j'en suis certain, seront accueillies par le groupe avec l'enthousiasme habituel. Malika de Pierre Perret se trouve sur cette liste. Je l'aime bien mais...nous en reparlerons.

Je ne doute pas de notre prochain succès. Les bénéfices seront, comme chaque année, largement reversés à des oeuvres humanitaires telle Solidarité Laïque qui aide de nombreux pays à construire, aménager, équiper des écoles. Les besoins sont énormes, vous ne l'ignorez pas.

Bonnes fêtes.

 

7-chappatte.jpg





16/12/2012

les Frères Jacques

chansons gaillardes 2.jpgGeorges Bellec vient de mourir. Des quatre Frères Jacques, un seul est désormais en vie. Boé si Boé la  doit beaucoup à ces talentueux chanteurs car nous avons largement puisé dans leur abondant répertoire. J'ai, pour eux, beaucoup d'admiration et reconnaissance...

Voici quelques unes de leurs chansons interprétées et souvent mises en scène par notre groupe.

La branche:

podcast

La lune est morte ( cliquer sur podcast!):

podcast

La violoncelliste:
podcast

Patrick l'irlandais
podcast

Monsieur le Petit le Chasseur:


La cigale et la fourmi:


le rugby:


les catcheurs:


...et bien d'autres.

30/11/2012

morale...

 "Souvent, le terrorisme a un défaut: il n'a jamais rencontré l'autorité paternelle, le plus souvent, il n'a jamais eu de rapport avec les limites et avec le cadre parental", a expliqué un député dans une intervention à l'Assemblée Nationale.

Et bé putaing, comme on dit dans nos coteaux gascons, je l'ai échappé belle! Sans Gabriel qui m'a recueilli, j'aurais peut-être posé quelque bombe ici ou là ou participé à des fusillades et tué plein de gens innocents ou... on peut tout imaginer même  pire encore! Quand je pense au nombre d'individus qu'on laisse en liberté, sans surveillance, qui n'ont ou n'ont pas eu d'papa comme dit la chanson! Effrayant...

caroline fourest.jpgQuelle affaire ce mariage entre homos! Ne peut-on être pour, contre, hésitant... sans éviter la vulgarité, l'invective, l'agression parfois... ( la bêtise, c'est plus difficile). Personnellement et très occasionnellement, je m'amuse (?) de certaines déclarations doctrinaires, péremptoires comme celle de ce début de note. Au hasard de mes promenades rapides et innocentes dans ce blog50, quelqu'un a classé les "pour" parmi les ""veaux". Cela m'a contrarié. J'ai trouvé l'appellation  désobligeante, peut-être malveillante, irrespectueuse...

Voilà, c'est dit. Je vais rejoindre le troupeau.

Meuuuuuuuuuuuuuuuu!

Tabasser Caroline Fourest que j'aime beaucoup, ça non plus ce n'est pas bien du tout!





15:33 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (6)

27/11/2012

ouf!

Que vais-je écrire aujourd'hui pour me changer les idées, passer un moment aussi agréable que possible en ma compagnie???

Capture.JPGTiens, revenons à ce court séjour à l'hosto de la semaine dernière. Rien de méchant. On m'a consolidé "vers l'aine" avec une sorte de toile que le chirurgien a introduite par un des trois trous qu'il avait préalablement percés aux endroits appropriés, toile qu'il a agraphée m'a-t-il dit... et ça a l'air de tenir. A l'écouter, ça paraît d'une simplicité! Je lui ai demandé  quand je pourrai souffler dans la clarinette. Question idiote! C'était sans doute la première fois qu'elle lui était posée. Il a été prudemment évasif. Je le comprends.

J'ai fait la connaissance, le temps d'une promenade dans les couloirs entre la salle de réveil et la chambre, d'un tout jeune brancardier sympa mais qui conduisait de manière hasardeuse, heurtant les angles des couloirs à chaque virage. Il venait d'être embauché m'a-t-il dit mais c'était provisoire car il avait un bac. Bien sûr...Je n'ai pas voulu le décourager. Son téléphone portable fit entendre à deux ou trois reprises le début de " when the saints go marching in" dans une version que je qualifierai de primaire. Je le félicitai toutefois pour le choix de ce morceau mais il m'avoua qu'il en ignorait le titre, me remercia de le lui avoir appris. Il l'avait sélectionné car il le trouvait entraînant...

 Infirmières et aide-soignantes ne méritent que des éloges. Elles font un travail remarquable... Bravo. L'anesthésiste? Je l'ai à peine vu. Il m'a endormi le temps qu'il fallait et je me suis réveillé. C'est tout ce que j'attendais de lui.

Bref...comme j'avais choisi le secteur public, je n'ai rien déboursé. Ni ma mutuelle. Et c'est aussi bien.

Le dessin est de Pertuzé.



16:40 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (7)

18/11/2012

ça devait arriver!

 

edika 8.jpg

Brigitte,  députée UMP, membre de la Droite populaire, a raison! Edika, le dessinateur qui illustra certains bouquins de Desproges, eut lui aussi ce pressentiment horrible il y a quelques années déjà. " Après le mariage gay, pourquoi pas le mariage avec des animaux" . Cauchemardesque! Brigitte a raison: on ne sait plus où va notre société. C'est le déclin, la décadence, la déchéance...et je reste poli, moi. Déjà, on était réticent pour la contraception. Vous avez vu, ça n'a pas traîné: dans la foulée, on autorise l'avortement! On aurait dû résister...comme en Irlande par exemple. Et je ne parle pas de la peine de mort. Quand nous déciderons-nous à manifester pour son rétablissement. Bon, là, je crois que j'exagère. Personne, c'est certain ne souhaite tuer son prochain. Sauf peut-être à la guerre. Quoique...  Et si on organisait un sondage?

Pour lire cette note, chaussez vos lunettes double-foyer.

16:00 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (6)

15/11/2012

sénilité...

Je viens de perdre un temps fou à la recherche de ma souris. J'ai abandonné. Cela m'agace car j'ai l'habitude de la souris. Tant pis, aujourd'hui, j'écrirai peu. De toute façon...pour ce que j'ai à dire!

Tiens, j'avais gardé sous le coude un article concernant monsieur Serge Dassault. Vous êtes peut-être au courant de ses déclarations plus ou moins récentes, de sa position concernant les homos et le mariage gay? Tant pis, je fais un copier /collé, même sans souris, c'est facile:

Serge Dassault dérape sur le mariage gay : "Regardez dans l'Histoire, la Grèce, c'est une des raisons de sa décadence"

grecs.jpg"Y'a plus de renouvellement de la population à quoi ça rime? On veut un pays d'homos, et bah dans dix ans on aura plus personne, c'est stupide."

Et encore:

"Regardez dans l'histoire: la Grèce, c'est une des raisons de sa décadence, à l'époque. Décadence totale, bah bien sûr. C'est l'arrêt de la famille, c'est l'arrêt du développement des enfants, c'est l'arrêt de l'éducation. C'est un danger énorme pour l'ensemble de la nation."

Voila qui fiche les jetons! Je tente de me rassurer: ce type est vieux, peut-être sénile?

Tiens, Roro a retouvé ma souris. Je l'avais planquée dans le frigo! C'était pour te faire rigaler, je lui dis.

A partir de quel âge devient-on sénile?

 

IMG_1319+.jpg





16:31 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (5)

07/11/2012

il était une fois...

 

automne au km 103.JPG


Ce matin, le soleil, aux abonnés absents depuis quelques jours, s'est décidé enfin à transpercer ici et là notre brouillard garonnais, illuminant la piste, ex- chemin de halage qui longe notre jardin d'hiver, embellissant ainsi de couleurs automnales les jeunes chênes américains ( lyrisme inhabituel de circonstance). Voilà, me dis-je, qui confirme les bonnes nouvelles entendues au saut du lit sur France Inter... Même si "rien n'est jamais acquis...." comme disait le poète chanté par *Ferrat, c'est tout de même mieux ainsi... je crois !

Et bientôt les mariages gay dans tous les Etats! Ouh là la...quel mauvais exemple pour notre vertueux pays!

Trève d'insolence, de dérision. Nous sommes entre gens de bonne éducation et ici n'est pas le lieu d'empoignades, de polémiques inutiles. J'effleure le sujet, c'est tout.

Dans le film bien connu "il était une fois l'Amérique", j'ai relevé une musique qui me plaît bien et que je joue ci-après "de tête", pas certain du tout de respecter la partition que je n'ai pas retrouvée car j'ignore le titre! Alors, si vous pouvez m'éclairer, vous aussi?
podcast

* par Brassens me dit Roro: elle a raison.



04/11/2012

ignorance...

La date qu'on retient depuis le primaire: 732. Pourtant...

...C'est le moment de le révéler: la victoire de Charles Martel à Poitiers est un lieu commun historique. Il n'y pas longtemps, un grand médiéviste, Charles Albéric Bourguignon, tenait à la Sorbonne une conférence ( peut-être en avez-vous eu quelque écho dans votre journal, s'il est bien informé) au cours de laquelle il a affirmé: "La bataille de Poitiers n'a pas eu lieu. Si elle a eu lieu, elle a eu lieu ailleurs qu'à Poitiers. Et si elle a eu lieu ailleurs qu'à Poitiers, nous l'avons perdue." Et vlan!

C'est, je le reconnais, désespérant, décourageant, consternant et même pire pour certains crétins agités, fort peu nombreux heureusement, qui feraient mieux de réviser leur histoire au lieu de fiche la pagaille. C'est comme Jeanne d'Arc, tiens...bon, je n'en dirai pas plus car j"avais déjà fait, à l'occasion de certaines manifs, quelques confidences à son sujet. Je ne récidiverai pas car j'ai passé l'âge de recevoir des invectives, des injures parfois*... De toute façon, je m'en balance comme disait et répétait mon ami le juge Robert Val que je vous ai déjà présenté. Un sage.

Si vous me croyez pas, je vous conseille la lecture d'un "dictionnaire des révélations", écrit par Guy Bechtel et Jean-Claude Carrière.

* c'est pour rire, bien sûr. Quoique, dirait Devos...

PS: je n'ai pas de photo de Charles Martel. A-t-il vraiment existé???

09:12 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (4)

18/10/2012

suites imprévues de concert...


podcastSamedi dernier, un copain a enregistré notre concert. J'en extrais ce morceau...

Après avoir transporté et rangé tout le matériel, je me couchai assez fatigué. Le saxophone ténor pèse de plus en plus! Je fus réveillé rapidement, autour de minuit, je ne vous mens pas, par une douleur assez vive à l'aine, côté droit pour ce qui me concerne, à l'endroit précisément où se trouve une hernie que j'ai un peu négligée depuis quelques années et dont je ne vous ai jamais parlé car ces petits soucis sont du domaine personnel, intime, qui intéressent peu le lecteur.

Alors, me direz-vous, pourquoi cette révélation aujourd'hui ?

J'avais, coïncidence, rendez-vous avec mon chirurgien ( je dis "mon" car nous serons amenés à nous rencontrer de temps en temps durant le prochain mois), donc j'avais pris rendez-vous cette semaine en secteur public de l'hôpital. Car il consulte et opère aussi en secteur privé. C'est plus rapide mais comme, à priori, j'avais le temps...quoique...Il faut aussi payer des dépassements, je ne vous apprends rien. La secrétaire m'a demandé si elle me prenait aussi rendez-vous avec l'anesthésiste en secteur public J'ai osé lui dire que oui, si possible. Elle a approuvé ma décision et a trouvé une date qui me convient. Payer pour dormir pendant une heure, ça ne vaut pas le coup. A mon avis. De toute façon, ma mutuelle ne prend pas en charge les dépassements d'honoraires et je trouve qu'elle a raison. Et vous savez pourquoi, j'espère.

 Vous êtes au courant des négociations en cours? Je suis très inquiet. Pas vous?

 

hopital.JPG


19:03 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (9)

17/10/2012

la pauvreté...

glez _illustration_glez_crise_alimentaire.jpgQuand j'ai écrit ma note d'hier, je ne savais pas que ce mercredi 17 serait la journée internationale de la pauvreté. Je l'ai appris ce matin. Une coïncidence, je vous jure. J'aurais pu attendre? Quelle importance...Tout comme aujourd'hui, demain, dans six mois... le sujet sera toujours d'actualité. On n'est pas à un jour près. Une nuit, récemment, j'ai rêvé que j'étais très riche et que je distribuais sans avoir besoin de compter, me substituant à l'Autre qui, manifestement, ne fait pas son boulot, là-haut. J'étais le Roi Salomon de Romain Gary. C'est très agréable, jusqu'au moment où on se réveille. Encore que, n'exagérons pas, je n'ai pas à me plaindre. Mon TPG, sans être vraiment généreux, me donne régulièrement ce dont j'ai besoin pour vivre confortablement et distribuer quelques sous ici ou là. Ce sont ces "quelques sous" qui posent parfois problème. Suis-je trop généreux, pas assez? Voilà le genre de question saugrenue que je me pose. Au lieu de donner deux euros pour le journal des sans logis ( absence de monnaie), j'aurais mieux fait de ne pas répondre au coup de sonnette. Non? Car j'ai eu des remords, savez-vous.

Bon...je cherche une image de misère. Je devrais trouver facilement.


17:41 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (3)

15/10/2012

actualité...

 

frelon 3.JPG

Dans mon journal régional, on en reparle encore et toujours de cette bestiole qui fiche le panique chez les apiculteurs. La dame qui me vend du miel au marché de Bon-Encontre ( c'est juste à côté) est catastrophée. Ses abeilles n'osent plus voleter, voleter gaiement dans la vaste vallée tellement fleurie de Garonne ( trois fleurs, rien qu'à Boé, s'il vous plaît!) . Elles ont peur du monstre asiatique et elles ont raison car il est impitoyable. Je peux vous en parler car je l'ai vu à l'oeuvre pas très loin de chez moi, après la borne 101 en remontant vers Toulouse... vous trouverez. C'est facile, c'est le seul endroit où quelques platanes ont été plantés il y a 150 ans à peu près. Dans le tronc de ces platanes se trouvent des cavités assez profondes dans lesquelles nichent parfois des oiseaux et où des abeilles élisent aussi leur domicile. J'ai donc surpris, un matin, deux ou trois asiatiques en embuscade au-dessus du trou ( ils n'y entrent pas parce qu'il y fait très chaud, paraît-il et vous savez pourquoi, je ne vous explique pas sinon  ma note sera trop longue et celà va rebuter le lecteur). On les distingue sur ma photo. Quand sort une abeille plus intrépide que les autres, ou quand elle rentre de butiner, l'infâme plonge, la saisit au vol et l'emporte dieu sait où! C'est un spectacle horrible à déconseiller aux enfants.

Plus sérieusement: on ne sait pas encore comment se débarrasser de cet indésirable. Lui et les pesticides, même combat! Prions...

Heureusement, il ne s'attaque pas encore au parachutiste!

manqué! bis.JPG

Manqué... c'est normal! Sauter d'aussi haut!

16:31 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (6)

08/10/2012

petite escapade

 

IMG_0033.JPG


IMG_0021.JPGCe dernier samedi, quelle belle journée d'automne dans le pays basque intérieur! Nos amis nous invitèrent à une escapade au sommet de la Rhune*. Peut-être connaissez-vous? 905 mètres à grimper! Comme Maïté nous avait offert un dîner copieux auquel nous avions fait honneur car il le méritait croyez-moi, nous préférâmes le petit train à crémaillères à une ascension pédestre. Si vous voulez passer un moment agréable, je vous recommande cette sortie...avant l'hiver.

J'ai entendu, aux infos basques, que Johnny était, si je peux m'exprimer ainsi, ressuscité. Tant mieux. Celà me rassure. Il donne même des concerts aux Etats Unis. Salle comble chaque fois. Il a de la chance Johnny! Si nous pouvions avoir une cinquantaine de spectateurs ce samedi, nous serions ravis.  Ce matin, en passant à côté de la borne 102, une pensée saugrenue m'a traversé l'esprit comme on dit chez nous. Je vous la livre. Si Johnny et moi mourrions en même temps, je veux dire à la même période, à deux ou trois jours près, je suis certain que les médias ne parleraient que de lui. Vous pariez?

*Comme d'habitude, pour plus de renseignements, visitez le net.

18:58 Publié dans actualité | Lien permanent | Commentaires (9)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique