logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/08/2009

sus au dragon... ( complément)

Pour complèter ma note d'hier, voici une vidéo des premiers pas de Boé si Boé la qui, avouons le, "ne faisait pas dans la dentelle" et ne le regrette même pas! La preuve: nous reprenons cette chanson ( et d'autres du même tonneau) chaque fois que l'occasion se présente. On nous écoute semble-t-il avec plaisir, avec amusement, avec nostalgie... Les garçons reviennent du Piémont. Ils sont gaillards et ces dames de l'auberge, accueillantes. La chanson n'est pas nouvelle. Elle a été revisitée par les Quatre Barbus qui ont rajouté un zeste d'humour.


 

19:29 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4)

08/08/2009

adèle


Voici une chanson peu connue du grand public. Boé si Boé la l'a empruntée aux Quatre Barbus ( vous connaissez?). Notre groupe débute: il faut lui pardonner quelques imperfections. Mais, déjà, quel enthousiasme! On devine que ces dames n'ont pas fait leur classe car le garde-à-vous laisse à désirer. La séquence de la cour de la ferme est, ce soir là, un peu chargée:  peut-être y avait il trop d'animaux d'où une impression de pagaille. Le final est, musicalement, très difficile à réaliser. Il y a des hauts et des bas, ça dépend des jours. Il a un côté tragiquement imprévisible: de quoi est morte Adèle? De désespoir peut-être? Va donc savoir...

le retour.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand j'annonce cette chanson, j'ai l'habitude de citer Boris Vian: si les guerres étaient mieux faites, il n'y aurait pas de survivants. Certains (es) prétendent que je rabache. Le grand âge sans doute? J'avoue que cette citation est un peu à côté du sujet. Mais elle plait au public et c'est l'essentiel... Je sais, on peut en discuter; mais un autre jour svp car ce WE est chargé.

 

19:44 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

06/08/2009

au bois de mon coeur...

... y a des petit's fleurs...

... y a aussi des copains

 Après la version "jazzy" par le quartet Plein jazz, voici la chanson par l'auteur/compositeur. Il y a plus de 50 ans que je le "connais"; c'est un vieil ami!


Et une photo pour finir, une! Nous sommes dans un sous-bois, sur la rive droite de la Baïse

IMG_2058.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de bla bla bla inutile ce soir. Si vous saviez combien il fait chaud!

19:04 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (7)

04/08/2009

miaou...

Et de nouveau, la canicule! Une brève et ça suffit pour aujourd'hui. J'étais très enrhumé ce soir-là mais c'était exactement ce qui convenait pour l'interprétation de la chanson.


Avez-vous remarqué combien est belle ma nouvelle bannière: je dois ce chef-d'oeuvre à Roro, ma collaboratrice, que je voudrais remercier publiquement.

19:26 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8)

02/08/2009

ambiance marciacaise

Il y a cinq/ six ans nous étions sur la place de Marciac, pendant le festival de jazz. Voici un court extrait...


De 20 heures jusqu'à presque minuit, même assis, même en faisant une petite pause entre chaque morceau... nous terminions notre animation musicale complètement lessivés! Et la chaleur! Des musiciens de passage s'invitaient pour "faire le boeuf" comme le saxophoniste de cette vidéo. Quelle ambiance! 

Je ne regrette rien, non, rien de rien...

Cette année, j'irai faire une promenade à Marciac; en touriste. J'écouterai et applaudirai des plus jeunes.

Et c'est ainsi qu'Allah est grand... aurait conclu Alexandre Vialatte.

19:44 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (1)

31/07/2009

les filles de la Rochelle

Au presque début de sa création, il y a une douzaine d'années, le groupe Boé si Boé la reprenait avec entrain cette chanson du répertoire des Quatre Barbus. J'ai cherché en vain d'autres interprétations. C'est dommage; impossible de comparer.

Ces filles de la Rochelle sont différentes de celles que vous connaissez et que  vous avez sans doute fréquentées à l'école communale. Il existe une version très, très  gaillarde de cette chanson enfantine: Colette Renard vous la propose quelque part sur Youtube. Je ne me permets pas de vous mettre le lien. Vous prenez vos responsabilités. 

Actuellement, Boé si Boé la est au repos et ne reprendra ses répétitions que dans un mois. J'espère que tout le monde sera en grande forme car, pour notre prochain spectacle, nous avons placé la barre assez haut. Mais nous la franchirons!

20:31 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (7)

21/07/2009

la foule

 Sur la plage de Fécamp, pas de bousculade cet après-midi. La foule est ailleurs, plus au sud sans doute. Pourtant, il ne pleut pas. Les nuages? Ils passent. Assez vite car le vent souffle fort. Ils se dépêchent d'aller arroser les toujours frais bocages à l'intérieur des terres. Mais ici, il ne soulève pas de sable, le vent! Aucune crainte pour les yeux. C'est toujours ça de gagné!

Sur la jetée, des familles, venues de je ne sais où, regardent, dépitées: les enfants avec leur petit seau et leur pelle tout neufs, les parents avec leur parasol, leur serviette de plage sous le bras. Le galet n'est propice à rien. Quand tu marches pieds nus sur des galets, tu n'éprouves pas la même sensation que sur le sable. Quand tu te couches non plus, d'ailleurs. C'est vrai que, quand la sable est trop chaud, comme celà arrive souvent sur la plage de Saint Tropez, tu te brûles et ce n'est pas agréable du tout. Et sur la plage de Saint Tropez, on trouve difficilement sa place au soleil. Même dans l'eau c'est difficile de nager tellement on est serré. A la rigueur tu peux faire la planche. Ici, à Fécamp, tu peux pratiquer toutes les nages que tu veux; tu ne gênes personne. Surtout pas Roro qui n'aime le bain qu'à une température de 30 degrés; c'est même un minimum. Antoine avait trois superbes maillots tout neufs dans sa valise: un superman, un batman, un spiderman. Il ne les a même pas étrennés.

IMG_2787.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui, comme hier, nous regrettons la fraîcheur de Fécamp: 36/37 degrés à Boé, c'est beaucoup trop. Au bord de notre canal, cet après-midi, pas un chat! Mais l'orage dévastateur n'est pas loin paraît-il. Je plains les tomates!

Ce soir, je reprends les répétitions avec le quartet.

18:43 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

16/07/2009

quand le jazz...



Encore une adaptation... le public reconnaît; je l'entends chanter.

 

18:50 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3)

03/07/2009

madame Bécassine


Ce soir, nous sommes invités à animer un marché fermier à Boé. Sans doute va-t-on nous demander de jouer " les oignons" de S.Béchet? "Petite fleur" aussi et certains vont même danser!

IMG_2665.JPGC'est  d'ailleurs pour celà et uniquement pour celà qu'ils demandent cette chanson. Ils se fichent complètement du mal que je me donne, de l'extrême sensibilité de mon interprétation. M'écoutent-ils seulement? Ce qui les intéresse, je le vois bien, c'est le corps à corps. Si ça n'est pas malheureux! Avec cette canicule, ils vont transpirer abondamment. Heureusement que celà se passe en plein air.

Peut-être subirons- nous un orage qui nous obligera à ranger notre matériel à toute allure. C'est déjà arrivé. Tant mieux; se coucher tôt, à mon âge, ne nuit pas!

Madame Bécassine est aussi une composition du maître. Une biguine à Boé, pourquoi pas!

19:25 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8)

28/06/2009

Pierre Louki

Pierre Louki était un compositeur de grand talent, ami de Georges Brassens. Il écrivait des textes pleins d'humour, de délicatesse, de poésie aussi. Quand il est mort, celà fait 4/5 ans, personne ne l'a su ou presque... C'était un discret. Il est parti comme il a vécu.

Le titre de sa chanson que nous avons interprétée récemment est "chaud et froid": je n'ai pas tout chanté.


09:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2)

24/06/2009

on n'est pas là pour se faire engueuler

Beaucoup ont écrit sur Boris Vian. Nous l'avons interprété récemment...


Enthousiasmée, la salle chante...( l'entendez-vous?)

Non; on n'est pas là pour se faire engueuler. Certes; mais, à soixante-dix balais on s'en fiche un peu!

DSCN0782.JPG

 Tiens. Roro revient de "faire les soldes". Je n'ai pas voulu l'accompagner. Avec cette canicule, est-ce sérieux, je vous le demande! Elle est plus jeune que moi, certes, mais, pas de beaucoup quand même. Elle me trouve installé confortablement à l'ombre des érables du bord du canal.

- Que fais-tu là?

Elle voit bien que je tiens un bouquin mais elle peut, en effet, supposer que je ne lis pas! Je bougonne, en essayant de localiser le merle qui vocalise sur le plus haute branche du peuplier de notre voisine:

- Tu vois, je fais en sorte de ne pas mourir ( c'est ce que j'ai cru devoir déclarer à ce moment là).

- Bonne nouvelle... Et ça marche, tu crois?

- Pour l'instant, oui.

PS: "N'ayez ni la foi, ni d'espoir, mais une connaissance juste des probabilités"
L. Scutenaire

Cette citation m'est offert par mon ami Serge.

 

 

19:33 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (7)

22/06/2009

à chacun ses moyens...

pujols 6.JPGLe  journal "Sud ouest" de ce dimanche consacre (!) toute sa page 11 au concert de Johnny à Bordeaux samedi. Attendre la page 11 pour relater cet évènement, voilà un manque de respect inconcevable pour cet artiste. La photo de la scène est cependant saisissante. Géante la scène! Le journaliste nous révèle que Johnny a mis de la matière grise partout. Je me demande où il l'a trouvée la matière grise. En voici quelques échantillons, si on peut dire: un demi cercle de feu au-dessus des musiciens ( moi, j'aurais eu la trouille!) , des écrans géants, des rampes de couleur, des statues de femmes en bustier cuirassé et tête de rapace... "Un fantasme héroïque et motorisé, un cauchemar symbolique avec un Horus futuriste. Au-dessus de l'ensemble, un aigle penché prêt à bondir, griffes dehors. L'aigle. Véhicule de Vishnu, attribut de Zeus, du Christ, de César et de Napoléon...", voilà ce qu'a déliré le journaliste. Il n'a pas osé poursuivre son énumération, mais je suis certain qu'il y a pensé! Que de la discrétion, de la simplicité... Juppé et Darcos étaient de la fête évidemment. "Il est des nôôtres..." Et la musique? Comme disait un fan: " Johnny, on aime, on n'aime pas". Je suis bien d'accord.

Et voilà, je ne sais pas pourquoi, que je pense à Brassens, Brel, Ferré, Moulouji, Reggiani, Ferrat... Je ne sais pas pourquoi.

 

Adijazz a passé sa journée de dimanche à Pujols. Du beau temps, un cadre magnifique, un bon public ( moins nombreux, j'avoue qu'à Bordeaux) mais tellement chaleureux... et des amis organisateurs aux petits soins pour les petits musiciens que nous sommes. Que du bonheur!

( la photo: la place où nous avons joué)

15:56 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

21/06/2009

ce WE


Ce dimanche, nous ferons de la musique à Pujols*, reçus  par des amis responsables d'une association culturelle locale. Il fera beau, c'est certain. J'utilise le futur car j'écris cette note le samedi. Demain, c'est à dire aujourd'hui, je n'aurai pas le temps.

Avez-vous, au moins, reconnu la chanson de Jacques Brel; ne l'avons-nous pas trop abimée?

*Pujols: village pittoresque du Lot et Garonne à qui j'ai déjà consacré quelques notes.

( Roro a, une nouvelle fois retouché ma bannière. C'est de mieux en mieux. Si ça continue, je n'aurai même plus besoin d'écrire des notes: la bannière suffira au bonheur du visiteur. Serait-il possible, toutefois, de faire glisser une péniche sur le canal??? Ce serait le top!)

 

18:57 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5)

19/06/2009

la cigale et la fourmi

Ce WE sera musical, forcément. Demain soir, Boé si Boé la chantera de nouveau,au bord du canal, la cigale et la fourmi, sans mise en scène... Dommage.


Le rôle de cigale me convient...

Parfois, ça patine chez Youtube. Restons patient.

 

19:02 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5)

17/06/2009

chanson de Prévert


Nouvelle vidéo du quartet "Plein jazz"; au programme de notre dernière soirée : la chanson de Prévert de Serge Gainsbourg.

Et pourquoi pas, de nouveau, l'interprétation de Boé si Boé la... vous aurez ainsi les paroles.

Attention de ne pas écouter les deux à la fois!


Quelle chaleur ce soir ! Antoine et moi sommes au bord du canal, assis à l’ombre des érables.

Pas question de jouer au foot, ai-je signifié au gamin !

Je ne me suis pas appliqué à atteindre tant bien que mal 70 balais pour être terrassé sottement en courant derrière un ballon. Mais, la différence d'âge, c'est difficile à expliquer à Antoine. 7 et 70, la différence n'est pas grande, c'est vrai: un zéro c'est tout.

Je lui ai montré comment on tute les grillons mais ça ne l’intéresse pas car il manque de pratique. Je ne vais tout de même pas passer ma soirée à quatre pattes au risque de ne pouvoir me relever ! Il y a des moments où l’art d’être grand-père, comme disait l’autre barbu, est difficile. Pourtant, habituellement, je me débrouille pas si mal que ça. J’ai de l’expérience, de la patience et tout et tout… Mais quelle chaleur !
- Oh papy, regarde le beau bateau !

Enfin, il se passe quelque chose, me dis-je !
- Mon petit, ce bateau est un yacht. ( sur notre canal... c'est rare).
- Ah oui, et comment ça s'écrit?
- Heu..., attends ..., non c'est toi qui a raison, c'est un bateau… Tu devrais aller voir ce que fait mamie.

Si ça continue, je vais perdre toute crédibilité auprès de ce gamin…

 

 

19:03 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique