logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/05/2013

Capitaine...!

Madame la Présidente,

J'en ai entendu des discours, j'en ai admiré des tribuns durant ma longue vie de militant mutualiste, syndical, associatif...(?). Mais, clôturer notre dernier concert comme vous avez su le faire, avec simplicité, un zeste d'émotion, l'expression aussi d'une amitié partagée avec nous bien sûr mais aussi avec nos fidèles spectateurs...bravo et merci.

un pompier.JPGEt vous m'avez surpris, savez-vous! J'étais affalé sur une chaise pendant que vous présentiez aimablement les acteurs ( pardonnez-moi, j'étais crevé!) et quand vous annonçâtes la présence parmi nous d'un "Capitaine" en me désignant, je me levai dare dare, rectifiai la position, évitai de justesse de me mettre au garde-à-vous, un sursaut d'amour-propre, et, touché, surpris par cette  inattendue promotion (?), je chuchotai un " merci mon Général" que vous n'entendîtes pas dans le brouhaha libérateur de cette fin de soirée. Quand on a terminé son service militaire avec le grade de caporal, devenir capitaine sur ses vieux jours est inespéré! Capitaine d'opérette évidemment. De toute façon, comme vous le savez, il n'y a plus d'avenir dans l'armée française...

Donc, une nouvelle fois, merci, madame la Présidente.

PS: l'uniforme de pompier vous seyait, savez-vous , bien qu'un peu avantageux.




18:21 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5)

28/04/2013

la fête est finie...

 

G 2.JPG

Ne sont-elles pas belles !

Déjà une semaine...Je sais; beaucoup de mes amis fréquentant ce blog s'inquiètent. Pas de nouvelles! Serait-il trépassé sur scène comme il l'avait prédit, s'interroge-t-on? Je les rassure, et leur chante sur un air connu: "...mais non, mais non, Bartheloch' n'est pas mort, mais non Bartheloch' n'est pas mort, car il chante encor', car il chante encor'..."

Je ne dis pas que ce fut, pour moi, de tout repos. J'avoue volontiers que ces derniers jours ont été consacrés essentiellement à la récupération. A la fin du concert ( d'excellente qualité, paraît-il), je me disais même que, peut-être, il serait temps, il serait sage, désormais, d'abandonner une fois pour toutes ma carrière artistique (!), la tête haute.

Et voilà que cette nuit - la nuit porte toujours conseil, dit-on- j'ai imaginé ( oui, encore...) un thème que Boé si Boé la pourrait développer, en chansons bien entendu, la saison prochaine. Je ne peux en dire davantage car je dois préalablement et démocratiquement comme toujours dans notre asso, présenter le projet prochainement. J'avais d'abord pensé aux Cons ! Je connais quelques chansons sur ce sujet et pour ce qui est du décor, pas de souci. Mais je ne suis pas certain que celà plaise aux choristes majoritairement féminines, délicates, sensibles, ayant un penchant prononcé pour l'affection, la tendresse... Non, ça ne marcherait pas. Par contre ....mais, chut!

Une prochaine fois je vous raconterai notre dernier spectacle.

15:34 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8)

11/04/2013

pour Antoine...

Bonjour Antoine,

IMG_0051.JPGJe replace dans la vieille armoire à glace du grenier ( armoire achetée peu de temps après notre mariage!), ma première clarinette bien rangée dans son étui et j'y rajoute cette lettre qui t'est destinée. J'aimerais, mon cher Antoine, te léguer ( te donner) cet instrument qui m'est tellement cher. J'avais à peu près ton âge, à peine dix ans, quand, Gabriel - tu sais, le brave homme qui m'a recueilli - et maman Aline, contatant mon penchant immodéré pour la musique, me firent ce cadeau. C'était en 1948, un peu avant, un peu après...? Comme nous étions une famille très pauvre, je t'assure, ils ont dû se saigner aux quatre veines... se priver, si tu préfères.  Ils l'avaient achetée d'occasion, sans doute à un musicien de l'Harmonie éluzate ( nous habitions à Eauze, capitale de l'Armagnac), excellente formation qui animait, entre autres, les courses de duo à nouader.jpgvaches landaises . Te rends-tu compte de son âge! Soixante dix, quatre vingts ans peut-être? Ne mérite-t-elle pas du respect, de l'attention! Sais-tu qu'elle m'a tenu compagnie pendant mon séjour dans les Aurès, en Algérie? Je lui dois de la reconnaissance car elle m'a aidé à ne pas trop cafarder pendant cette période difficile. Alors, s'il te plaît, je te la confie. Tu comprends que sa valeur est essentiellement sentimentale: tu en prendras soin, j'en suis convaincu...

Je t'embrasse, gamin.

PS: j'ai laissé quelques élastiques qui remplaçaient des ressorts fatigués!


08/04/2013

besoin d'évasion...

Sole_pluie_c2.jpg


podcastUne répétition en compagnie de Dédé à la trompette, Jean-Yves à la guitare, Patrick à la contrebasse et Bernard à la batterie...

Ce temps pourri, ces "affaires", les emmerdes diverses...putaing, Boé si Boé la a pensé s'évader dès que possible vers le soleil et, pourquoi pas à Bahia, à Rio... ou ailleurs. Nos valises en carton ( nous sommes des gens modestes) sont déjà prêtes pour l'embarquement prévu le 20 de ce mois. Qui nous aime nous suive!

Je ne soufflerai pas dans le saxophone pendant notre voyage comme dans cet ancien enregistrement de répétition. De toute façon désafinado n'est pas au programme. Par contre j'emporterai ma clarinette, plus légère, plus volubile aussi et mieux adaptée à l'interprétation de la samba et à la biguine.


14:24 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

06/04/2013

le marchand de poissons...

 

pêcheurs.JPG

A mes chers et talentueux choristes,


podcast

Je vous offre ce modeste enregistrement en plein air à Marciac. Le son est moyen. J'y donne la réplique au trompettiste Dédé...que vous ne connaissez pas, tous deux portés  par une section rythmique qui "balance".

                      Percussionnistes de Boé si Boé la, à vos maracas SVP, un peu d'entraînement avant notre toute prochaine grande soirée de gala voilà qui ne se serait pas inutile même si vous êtes presque au top!

Le tableau naïf, je l'ai photographié quelque part dans un musée ( ne cafardez pas!): une idée de décor, peut-être? Vous allez encore me dire que c'est compliqué...

Vos musiciens dévoués ne joueront pas cette biguine du grand Sidney mais d'autres tout aussi agréables à écouter. Laissons les nombreux et fidèles amis qui viendront nous applaudir découvrir notre programme le moment venu.

14:46 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8)

01/04/2013

malika...


podcast

J'ai ajouté à notre programme de chansons que nous proposerons lors de notre concert de fin avril cette Malika, fille de mauvaise vie, découverte par un heureux hasard dans ma collection Pierre Perret. C'est Dany qui s'y colle, si j'ose dire. Elle a aimé. Tant mieux, moi aussi. Reste à mettre en place les ou ...ou...ou..." Fastoche" m'a dit Roro qui a beaucoup d'expérience désormais dans le domaine de la chanson en général et des choeurs en particulier. Elle a raison. La troupe a rencontré souvent de plus importantes difficultés qu'elle a parfaitement maîtrisées, surmontées, après un certain nombre de répétitions il est vrai...Quand on a interprété, entre autres, la Vème de Beethoven ou la Truite de Schubert, paroles de Francis Blanche, tout paraît simple désormais. 

Mais, revenons à la chanson qui connaîtra, c'est certain, un grand succès. Une question que je me pose: Malika a-t-elle eu raison de venir chez nous au lieu de rester au soleil, quelque part dans la brousse, au milieu des siens? Ne devrait-on pas, pour son bien, l'expulser dare dare?

Ne serait-elle pas sur cette photo en compagnie de Roro, il y a quelques années?

 

IMG_0235.JPG


14:37 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4)

23/03/2013

c'est l'printemps...

De nouveau, nous y revoici...c'est l'printemps. Les chansons qui le célèbrent, il y en a à foison. J'aimerais en chanter une pas trop difficile à accompagner car je ne sais pas si vous avez essayé de chanter en vous accompagnant avec une guitare, ça n'est pas à la portée du premier venu. Surtout si vous n'avez jamais appris à tripoter cet instrument même sommairement, comme Boby Lapointe...ou moi-même. J'avais pensé évidemment à " c'est l'printemps" de l'ami Pierre Perret mais le texte est ( peut-être?) un peu trop gaillard et, surtout, c'est assez long et j'ai peur de ne pas en venir à bout. Finalement, j'ai choisi une chanson que j'avais apprise quand j'étais aux Francs et Franches camarades , chanson que nous faisions chanter aux enfants dans les centres aérés et les colonies de vacances...un retour aux sources.

Bon, trève de bla bla. J'accorde l'instrument, si je peux, car les cordes sont assez vieilles! Et ...c'est parti ( ça n'est pas long):
podcastAvez-vous repris avec moi? Je ne vous ai pas entendu.

Des images de printemps, j'en ai plein mon fichier. J'en extrais une, au hasard, histoire d'embellir un peu ma petite note, Mais est-ce vraiment utile?

 

printemps au parc.jpg

Pas très original...tant pis.


16/01/2013

à Boé si Boé la...

podcast

 

Capture.JPG


Chères, chers,

Notre dernière répétition fut d'excellente qualité. Bravo! Je devine de la part de notre Atelier-Chant comme une envie de faire toujours mieux, de se transcender. Nous pouvons, sereinement, continuer à préparer notre voyage vers le Sud même si nous ne savons pas trop encore quel sera le contenu de nos valises. Déjà, adieu foulards, nouvelle version, enregistré pour la première fois en entier et d'une traite avec le petit Mp3 de Carole ( nos moyens techniques sont modestes) , est un encouragement même si on soupçonne parfois quelques hésitations fort compréhensibles. L'interprétation du 3ème couplet par les duettistes est très agréable, un peu contrariée par la clarinette qui se croit comme toujours indispensable...

Remerciements à notre aimable, généreux...trésorier de nous avoir régalés avec les galettes de notre Hyper-Marché local.

 

epiphanie_feve_ydel.jpg


09:45 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3)

11/01/2013

lettre à Boé si Boé la...


podcast

Trés chères, trés chers,

sur mon ile.JPGNous avons déjà imaginé comment pourrait être, globalement, le décor de notre futur spectacle dont le programme, pas tout à fait élaboré mais cela ne saurait tarder, nous transportera vers des rivages ensoleillés, hospitaliers, des iles, des pays d'un sud lointain où il fait chaud, où on "se la coule douce" allongé sur un transat à l'ombre des cocotiers, où on peut se délecter de bananes, d'ananas....et autres fruits exotiques introuvables à Inter-marché de Boé même à l'Hyper, où on fait la rencontre sur les plages de sable fin de femmes avenantes en bikini, d' hommes musclés, séduisants, tatoués partout, où la musique, omniprésente,  invite intensément à la danse, où on boit le Ti Punch avant l'amour ou la sieste, c'est selon...Bref.

Sans doute sera-t-il inutile, comme sur le dessin de Siné, d'installer une cuvette de WC car, espérons-le, au mois d'avril, l'épidémie de gastro sera certainement éradiquée. Et, comme simple élément de décor, cet accessoire ne s'impose pas.

Question musique, je recense actellement des airs que l'orchestre pourrait interpréter pendant que vous reprendrez votre souffle dans les coulisses. Celui-ci ( écouter en début de note, SVP) ne me déplait pas. Il est de Sidney Béchet. Vous me direz prochainement si je dois continuer à le travailler? Un détail: qui, parmi vous, maniera les maracas?

 

IMG_3097.JPG




17:22 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (10)

04/01/2013

les enfants


Chères amies, chers amis de Boé si Boé la,

Je ne savais pas qu'il existait une cassette vidéo de notre petit spectacle célébrant, en 2006, le 10ème anniversaire de notre association. Ma fille avait pourtant filmé quelques séquences et elle m'a confié récemment, par un heureux hasard, son enregistrement dont la valeur, essentiellement sentimentale, n'est que de qualité ...moyenne. Sylvie étant mal placée parmi la foule ( et oui!), je vous demande donc, pour elle, beaucoup d'indulgence. Impossible, par exemple, d'éviter la tête du monsieur installé devant elle sans se déplacer constamment gênant ainsi les spectateurs admiratifs assis derrière! 

La chanson que j'ai sélectionnée, "les enfants", inutile de la chercher sur internet. Vous ne trouverez  pas de vidéo des Frères Jacques. Même pas les paroles d'Emmanuel Podensac (?). Gaby Verlor, plus connue, composa la musique. Ainsi Boé si Boé la aurait l'honneur et l'avantage d'être désormais sur Dailymotion et ailleurs l'interprète principal de cette fort belle chanson. Hourra!

Donc, si nous fêtâmes nos dix ans d'existence en 2006 et si mes calculs sont exacts, nous pourrions peut-être, déjà, préparer ...2016, année de nos vingt ans! J'aimerais bien, vous savez. Mais n'est-ce pas un projet trop ambitieux, trop optimiste? Je m'interroge... Ne devrions-nous pas tout de même, sage précaution, réserver déjà la salle de spectacles aux services compétents de la ville de Boé? L'installation  d'une rampe à l'escalier d'accès à la scène pourrait être suggéré aux services techniques...

Je vous dis à très bientôt.

PS: le nombre de centenaires croît, notamment dans le milieu artistique...alors!




16:09 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

23/12/2012

pour Boé si Boé la...une lettre


podcast

Bonjour amies, bonjour amis,

Nous nous sommes accordés quelques jours de vacances avant la reprise de nos répétitions début 2013, rencontres hebdomadaires assidues autant que laborieuses, qui prépareront, peaufineront...  notre traditionnel concert annuel d'avril, le presque vingtième... vous rendez vous compte comme les années passent vite en agréable compagnie! Nous avons fait la moitié du chemin et, il est encore temps ( heureusement me direz-vous!), notre programme devra être complété sans trop tarder par quelques chansons dont j'ai noté les titres sur une liste plus ou moins secrète,  et qui, j'en suis certain, seront accueillies par le groupe avec l'enthousiasme habituel. Malika de Pierre Perret se trouve sur cette liste. Je l'aime bien mais...nous en reparlerons.

Je ne doute pas de notre prochain succès. Les bénéfices seront, comme chaque année, largement reversés à des oeuvres humanitaires telle Solidarité Laïque qui aide de nombreux pays à construire, aménager, équiper des écoles. Les besoins sont énormes, vous ne l'ignorez pas.

Bonnes fêtes.

 

7-chappatte.jpg





16/12/2012

les Frères Jacques

chansons gaillardes 2.jpgGeorges Bellec vient de mourir. Des quatre Frères Jacques, un seul est désormais en vie. Boé si Boé la  doit beaucoup à ces talentueux chanteurs car nous avons largement puisé dans leur abondant répertoire. J'ai, pour eux, beaucoup d'admiration et reconnaissance...

Voici quelques unes de leurs chansons interprétées et souvent mises en scène par notre groupe.

La branche:

podcast

La lune est morte ( cliquer sur podcast!):

podcast

La violoncelliste:
podcast

Patrick l'irlandais
podcast

Monsieur le Petit le Chasseur:


La cigale et la fourmi:


le rugby:


les catcheurs:


...et bien d'autres.

11/12/2012

Adèle...

Si les guerres étaient mieux faites, il n'y aurait pas de survivants... Boris Vian.

Adèle, chantée par Boé si Boé la, à ses débuts:


"Elle est morte Adèle..." Peut-être de chagrin? Généralement, ça fait rire. Pourtant cette chanson est une vraie tragédie. Quelle absence d'humanité!

 

12:02 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

09/11/2012

amapola...


podcastAmapola! Mais oui, c'est, bien sûr , aurait dit le commissaire. Ce qui m'a égaré ( faut bien que je me défende!), c'est l'interprétation de cette chanson dans le film de Sergio Léone, interprétation à la clarinette avec accompagnement un brin jazzy. Comme j'aime.  N'empêche que "cet air m'a trotté dans la tête" pendant trois ou quatre jours et même, un peu, la nuit! Je le connaissais, c'est certain. Un souvenir lointain, très lointain...

maman et Sylvie.JPGSi maman Aline avait été encore de ce monde, elle m'aurait tout de suite révélé le titre. Elle connaissait tout le répertoire de Tino et même plus. Elle chantait à longueur de journée, maman Aline, et quelle voix! Chaque repas de fête familiale se terminait en chansons et en airs d'opérettes interprétés par le grand frère Roger. Une tradition qui, malheureusement, s'est un peu perdue. 

Avec mes copains du quartet, nous répétons une autre chanson, certes moins ancienne, que nous avons aussi un brin "jazzifiée":
podcast

La photo: 45 ans ont passé... Aline et sa petite-fille Sylvie qui a pu entendre ses chansons, pas assez longtemps.


25/10/2012

Salut Georges... oui, encore!


podcast

Hier je te consacrais une note, aujourd'hui je récidive. Tel que je te connais, toi le discret à ce qu'on m'a dit, tu vas rouspéter dans ta moustache. "Fiche-moi donc la paix, vieux con", t'entends-je bougonner comme je t'ai entendu dire et répéter, sur une scène agenaise, pendant les applaudissements: "ça suffit, bande de cons". Je ne mens pas, Georges, j'étais juste devant la scène, avec Roro qui pourra témoigner en cas de besoin. Je sais, c'était amical... Pour le "vieux con", tu exagères tout de même. Il est vrai que tu n'as pas connu mon âge à une douzaine d'années près. On peut dire qu'aujourd'hui, je suis plus vieux que toi...ça me fait bizarre!  J'ai toujours aimé ce que tu as fait, ta musique, ton humour, tes poésies que je comprends sans avoir besoin de décodeur. Je suis un homme simple. Mais ça n'est pas de l'idôlatrie. De toute façon, tu n'aimerais pas. Je dois même t'avouer, allez...j'ose, que parfois, le grand Jacques et peut-être un ou deux autres, ont ma préférence. Celà dépend des moments, de mes états d'âme...

Je t'ai joué Jazzy avec mes copains, j'ai aussi accompagné la troupe Boé si Boé la . J'espère ne pas trop te décevoir. Je ne suis, moi aussi, qu'un amateur...



19:30 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique