logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/10/2012

Marcel...

- Marcel Amont bientôt à l'Alhambra, dis -tu?

Les infos sont terminées semble-t-il, ma sieste aussi.

- Oui, même qu'il part ensuite dans toute la France pour une tournée d'adieu. Tu vois...

C'est Roro qui vient de parler. Je devine le sens du "tu vois" et fais comme si de rien n'était...

poste Reela.jpgJ'aime beaucoup Marcel. Il fut un pote à moi, il y a une cinquantaine d'années, quelque part dans les Aurès quand il chantait dans mon transistor "reela",  les bleuets d'azur,  bleu blanc blond... Merci Marcel et bravo: tu as fort bien entretenu ta superbe voix de ténor béarnais et, malgré ton certain âge, quelle pêche, putaing, quelle pêche! Et puis, comme je t'envie; tu fus un ami de Georges, un complice même car vous avez écrit, l'un la musique, l'autre les paroles de trois ou quatre chansons...à ma connaissance. J'aime beaucoup, entre autres, le chapeau de Mireille. Un vrai poète ce Georges! Sais-tu que Boé si Boé la ( tu connais, j'espère) a chanté récemment le mexicain basané? Et aussi, ta version béarnaise du se canto? Si tu passes dans le coin, tu me fais signe... promis?

Tu vois... Bon, peut-être vais-je encore souffler un certain temps dans ma clarinette? Merci encore, Marcel!

http://www.dailymotion.com/video/x1kn97_m-amont-le-chapeau-de-mireille_music

( je ne suis pas arrivé à le mettre en direct...vous copiez/collez si vous avez envie)




18:13 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4)

19/10/2012

mood indigo


podcastMood indigo a été enregistré au cours de notre dernier concert. Pour faire plaisir à une amie qui adore cet instrument, j'ai improvisé avec le saxophone ténor qui, ce soir-là, m'a paru plus lourd que d'habitude...

Ce matin, après que le vent d'autan se soit enfin calmé ( oh là là là...quelle nuit!), le ciel s'est rapidement couvert de nuages atlantiques. Fini le bleu. Il pleut désormais. Voilà pour notre météo locale.

Sinon, quelles nouvelles? J'ai relevé essentiellement que les négociations entre médecins, mutuelles, sécurité sociale avaient échoué. Je l'avais prédit pas plus tard qu'hier. Tirez la langue à votre toubib, il vous le fera payer cher, disait, à peu près, un humoriste ( Allais peut-être, je ne cherche pas). Notre système de santé, le meilleur du monde, le plus performant... bla bla bla... bat de l'aile. Faudra avoir beaucoup de courage pour que ça évolue dans le bon sens. Vous savez lequel je suppose. Espérons. Priez, si vous êtes croyant.

Le ciel est tout gris. Tant pis, je laisse cette chanson Ellingtonnienne. J'ajoute même une photo de mon bord de canal. C'était hier...

canal clair.jpg





19:44 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (7)

11/10/2012

le bonheur...


podcastLes yeux noirs, répétés ici avec mon quartet, est une chanson traditionnelle russe aux paroles  nostalgiques ( paraît-il), le plus souvent interprétée par les orchestres tziganes. Je ne vous apprends rien. Habituellement, la mélodie est jouée par un violon qui vous arrache les larmes tellement vous êtes ému. Vous n'êtes pas triste pour autant! Au contraire. dubout 2.jpgRappelez-vous ce que disait Raspoutine au cinéma: joue-moi, tzigane, quelque air bien triste, car je me sens de joyeuse humeur. Vous allez sans doute me dire que cet homme était tout de même un peu bizarre. D'accord. Alors, je prends un autre exemple plus convaincant: ma cousine , après avoir revu récemment à la télé Marius de Pagnol m'a dit : j'ai pleuré, j'ai pleuré...mon dieu ( elle est très croyante) , quel bonheur ! ...Vous voyez!

Sans bonheur, l'homme n'est pas heureux a écrit Alexandre Vialatte dans une de ses chroniques. Je l'ai noté dans mon petit carnet pour ne pas l'oublier. C'est évident, me diront certains qui ne doutent de rien. Et pourtant...

Je me demande si ma clarinette aura provoqué un brin, un soupçon, un atome... d'émotion chez certains de mes lecteurs!

17:02 Publié dans bof..., Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

04/10/2012

mes mains...

 

borne 101+.JPG


Quand Oscar Péterson, grand pianiste de jazz pour qui j'avais de l'admiration, eut son AVC il y a quelques années, je fus très triste. Puis il récupéra petit à petit et donna même quelques concerts ici et là...avec la main droite uniquement. La gauche, désormais obsolète, ne faisait qu'effleurer le clavier. C'est ce que montrait, sur la vidéo, la caméra indiscrète et j'avais pitié de cet homme qui devait, je suppose, souffrir de cette dégradation malgré le jeu extraordinairement efficace de la main valide. Et il est mort.

clarinettiste.JPGSi pareil accident m'arrivait, pensai-je ce matin à hauteur de la borne 101 dont j'avais promis de parler ( voilà qui est fait), donc, si pareil accident m'arrivait, fini la clarinette. Et aussi le saxophone. Pour ces instruments, les deux mains sont indispensables, complémentaires. D'ailleurs, si je me coupais un doigt, je ne serais pas plus avancé. Sauf, peut-être, le pouce de la main droite qui est tout de même utile pour soutenir. J'aurais dû, aussi, par précaution, apprendre le piano au lieu de la guitare. Maintenant c'est trop tard. Je crois.

J'espère qu'il ne m'arrivera rien de tragique avant le concert du samedi de la semaine prochaine! Restons raisonnablement optimiste.

Au cas où je serais indisponible, je mets une vidéo d'actualité:




15:01 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (11)

25/09/2012

adichats...Adijazz!

Sans la musique*, la vie serait une erreur... ( Nietzche)

numérisation0003.jpg


Je n'ai jamais exposé mes dessins, C'est aussi bien, je crois ? Que voulez-vous, on peut difficilement exceller dans tous les domaines...Veuillez excuser cette gasconnade, cette fanfaronnade si vous préférez.

Que représente-t-il ce dessin? Autant vous le dire: vous assistez à la fin tragique du vieux clarinettiste de l'orchestre ADIJAZZ. Le concert de ce 13 octobre, à Boé, s'achève sous les ovations, évidemment, et le musicien s'est effondré, épuisé. Il soulève péniblement son bras gauche et fait un signe de la main en disant, dans un dernier souffle: adichats...qui signifie adieu... qui signifie aussi au revoir... La clarinette ( c'est une clarinette) pleure un reste de salive en guise de larmes. Dans le "Sud Ouest dimanche" du 14 octobre 2012, un gros titre en première page:

Comme Molière, IL est mort sur la scène** ( voir article page régionale).

Préparez vos mouchoirs.

*Sans la musique de jazz, pour ce qui me concerne.

** Encore une mauvaise information!

Un petit air de la Nouvelle Orléans enregistré au cours d'un autre concert:
podcast


19:29 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

13/09/2012

la branche...

 

complet.JPG


podcastEnregistrement de concert...ce qui explique la qualité moyenne.

" Et puis un peu de soleil luit...et on oublie" . C'est, dans le répertoire de Boé si Boé la, ma chanson préférée. Comment ne pas aimer cette poésie de Prévert, ces mots simples qui évoquent notre fragilité, nos doutes, nos craintes... avec, malgré tout, un soupçon d'optimisme, d'espoir. La musique, de Gaby Verlor, porte le texte à la perfection. Si je revendique l'arrangement (comme pour toutes les chansons que nous interprétons), je trouve que cette interprétation  manque un peu de "souplesse". C'est bien entendu un peu de ma faute. Si nous la rechantions (?) , cette "branche", nous la travaillerions différemment. Pourquoi pas? Oui...pourquoi pas, aurait dit Desnos. Les voix? Pas si mal pour des chanteuses et chanteurs tous autodidactes, non?

Si mes choristes lisent cette note ( il leur arrive m'a-t-on dit de s'égarer dans ce blog), elles/ils ne seront pas surpris(es): je suis tenté parfois ( souvent!) de modifier quelque arrangement entre deux répétitions. Jamais satisfait "le chef" disent certains avec beaucoup de gentillesse.


18:18 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (2)

21/08/2012

Tristan et Ysolde...

 

podcast

Aimez-vous Richard Wagner? Je veux dire, plus précisément: aimez-vous la musique de Richard Wagner?

220px-Tristan_Iseult_fountain_Louvre_OA10958.jpgDaniel Barenboim, chef d'orchestre renommé, militant courageux pour le rapprochement des peuples juif et palestinien, avait osé, avec l'orchestre philarmonique de Berlin, il y a une dizaine d'années, interpréter un extrait de Tristan et Ysolde à Jérusalem. Polémique...Wagner, on le sait, on le comprend aussi, n'est pas un personnage aimé en Israël!

Si j'étais juif, si des parents, des amis...avaient été déportés, exécutés dans un camp, serais-je, tout de même, malgré tout, resté dans la salle pour écouter Wagner comme l'a fait la grande majorité des spectateurs? Franchement, je ne sais pas. Si j'étais un admirateur de cette musique, peut-être que oui. Si...

19/08/2012

la boîte à musique

 

lavandières de Pontrieux 1.jpg

Le rapport de l'image avec la note ne vous sera perceptible qu'à la fin... Patience!

Vous connaissez sans doute ( peut-être) cette émission de télé estivale présentée par le talentueux Jean François Zigel ( ou Zygel, j'aitrouvé les deux orthographes). Un régal. Même si vous n'êtes pas trop mélomane ( vous ne pouvez avoir toutes les qualités), vous passez un moment fort agréable. Les artistes qui se produisent sont des musiciens de haut niveau et Jean François ( je me permets cette familiarité car lui-même tutoie tous ses invités ce que je trouve fort sympathique), Jean-François donc, pianiste de grand talent, est un pédagogue formidable. Dernièrement, il nous a expliqué, exemples à l'appui, la musique du grand Beethoven, le pourquoi ci, le pourquoi ça, le comment aussi, la vie compliquée du maître. On ne s'ennuie pas une seconde. C'est de la vulgarisation intelligente.

Etait aussi présent sur le plateau, entre autres, Luc Ferry, le philosophe ( faisons l'impasse sur son séjour au ministère de l'éducation!). C'est Monsieur-je-sais-tout ! Très chiant, Luc, je suis obligé de vous le dire tellement je le pense fort! Je n'ai pas caché mon sentiment à Roro pendant l'émission. D'ailleurs, elle m'approuve. Quand, par exemple, Jean-François a évoqué l'interprétation originale de la Cinquième Symphonie par les Quatre Barbus ( paroles de Francis Blanche), Luc-le Grand, d'un élégant mouvement de tête pour rejeter ses mèches rebelles vers l'arrière, l'a déclarée... vulgaire! Roro a bondi de son fauteuil car Boé si Boé la a chanté admirablement cette chanson fort amusante rebaptisée la pince à linge. Je vous livre ci-dessous notre interprétation ( mise en scène par "votre serviteur"): vous cliquez où vous voulez, c'est votre problème!

http://www.dailymotion.com/video/xcx6cr_la-pince-a-linge_music

18:15 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4)

29/06/2012

le sud...

 

IMG_0289.JPG

La troupe "Boé si Boé" la prépare son nouveau programme 2012/2013. Le thème choisi est, pour l'instant, évolutif. Une certitude, nous nous dirigeons résolument vers le sud. Déjà, notre liste de chansons choisies atteint la douzaine ce qui, comparé aux années précédentes, est une remarquable performance. Nous sommes même capables de vous en interpréter cinq ou six à peu près correctement. A presque deux voix! Les plus faciles évidemment et sans mise en scène. Pas encore...

Si vous avez des suggestions, des titres à nous proposer, n'hésitez pas. Nous aimons les textes plutôt droles, cocasses ... pas "gnan-gnan", pas trop lourds, plus Boby Lapointe que P.Sébastien. Je sais que vous me comprenez.

Si j'étais moins paresseux (l'âge, ma pôvre), j'écrirais et composerais une nouvelle chanson. Cette photo prise il y a deux ou trois ans m'inspirerait. Ce serait comme une envie de monter sur le cocotier pour prendre de la hauteur par rapport à certains évènements, pour canarder aussi les intrus avec les grosses noix... Bref; une idée comme ça, un peu fantasque avec un brin de philosophie. Ce n'est pas mûr et pas facile! Si vous m'encouragez, m'aidez... peut-être? Je vous donne l'idée, vous écrivez un texte, moi la musique ( pas de problème, je peux déjà vous le fredonner) et ... le plus dur reste à faire: il faut que Boé si Boé la accepte de chanter ce nouveau chef d'euvre!

Votre participation sera récompensée par une place gratuite à notre concert d'avril 2013...c'est la moindre des choses!


17:16 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8)

14/04/2012

la queue du chat

queue du chat.JPG

- Enfin, diront certaines blogueuses! Il se décide à écrire une note sur les chats! Ce n'est pas trop tôt!

Hélas, mesdames, mille et un regrets: je n'aborderai ce sujet que par le petit bout, celui de la queue  ( la queue du chat, bien sûr!) dont je n'ai d'ailleurs aucune photo pour illustrer cette note. J'avais prêté à la dame ( une excellente comédienne) qui passa tout le temps de la chanson, quatre minutes environ, (excusez-moi, j'avais oublié de vous dire qu'il s'agissait d'une chanson), qui passa donc tout le temps de la chanson accroupie sous la table, j'avais donc prêté à la dame mon écouvillon de saxophone alto de couleur fauve, mieux adapté que celui de mon saxophone ténor qui, lui, est de couleur bleue. Ce dernier écouvillon était plus gros mais on m'a fait remarquer que les chats bleus étaient assez rares. J'espère que vous savez ce qu'est un écouvillon et quelle est son utilité. Sinon, vous cherchez sur votre net. Bref...

La dame au chapeau assise à droite sur la photo se trompait souvent au cours des répétitions s'exclamant: ça y est, je le tiens... c'est lui! au lieu de ça y est, je le sens...c'est lui!... ce qui, chaque fois, nous faisait bien rire! ( le sens est assez différent). Elle ne renouvela point cette erreur lors du spectacle et, en plus, elle mit dans sa réplique beaucoup de conviction. Quelle comédienne!

Le médium qui siège au milieu a, lui aussi ( elle aussi, devrais-je écrire), parfaitement interprété son rôle. Quel talent! Quand, à la fin de la chanson, après les applaudissements nourris, prolongés, un spectateur lui demanda si elle pouvait révéler qui serait, prochainement, notre nouveau Président de la République, elle n'hésita pas une seconde; reprenant à son compte la fameuse réplique de Pierre Dac, elle lui répondit, solennellement: OUI, JE LE PEUX...La salle, debout, applaudit une nouvelle fois. Quel succés! A la fin du spectacle, dans le secret des coulisses, elle consentit, par amitié, à me confier le nom de celui... de celle... qui remp qui gouvernerait bientôt notre pauvre France... Mais je ne dirai rien car je n'ai pas le droit. J'espère que vous me comprenez.



08:01 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8)

01/04/2012

concert de Boé si Boé la

débutants.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette note s'adresse essentiellement à mes correspondants, extérieurs à Blog50, susceptibles de participer à notre très prochain concert du samedi 7 avril.

Encore deux répétitions et nous serons... à notre top, disons-le avec modestie. Nous espérons, une fois encore, les filles de joie (2).JPGintéresser, amuser aussi, notre fidèle public composé essentiellement de parents, d'amis et autres, amoureux de bonne chanson française. Telle est notre prétention cette année encore, comme chaque année depuis bientôt deux décennies. Nous oserons, comme d'habitude, des mises en scène que nous jugeons originales malgré leur simplicité, leur amateurisme. Si nous commettons parfois, malgré notre souci de la perfection, quelque erreur d'interprétation, quelques fausses notes, quelques oublis ( les textes de notre vingtaine de chansons sont appris par coeur!) nos musiciens sont là pour rattraper, récupérer, compenser...Leur aide est précieuse, beaucoup plus efficace que la bande sonore utilisée par la Star-Ac, par exemple. La musique vivante est, pour moi, irremplaçable. Mais j'ai la grande chance de fréquenter des amis musiciens que notre spectacle intéresse. J'en profite pour les remercier.

la queue du chat bis.JPGCette année encore, nous n'avons sélectionné dans notre programme aucune chanson de Sardou, Sébastien, Dion... Autant vous avertir pour vous éviter une éventuelle déception. Nous avons préféré Nougaro, Les Frères Jacques, Boby Lapointe, Raymond Queneau, Trénet ( revisité par Chanson Plus Bifluorée), Barbara, Brassens, Perret et même... Jean de La Fontaine ( je me suis permis une musique sur "le laboureur et ses enfants", sorte de blues rural des années 20!).

La première photo: autrefois!

La dernière ci-dessous: aujourd'hui... Certaines et certains  (six ou sept) apparaîssent sur les deux, mais la première photo est un peu floue. Dommage.

Bo- si Bo- la mars 2012.jpg

 


16:24 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (5)

16/02/2012

la Seine


podcastNotre interprétation de "la Seine" enregistrée toujours au cours d'une répètition ( c'est fou ce que nous répétons!): encore une chanson qui n'est pas au programme de notre prochain concert du 25 février...

IMG_2254.JPGIl m'est arrivé, à plusieurs reprises déjà, après Jean-Claude Carrière avec qui je suis solidaire sur de nombreux sujets, de dénoncer cette imposture ( et je pèse mes mots) qui a fait traverser Paris à la Seine. Ancien instit', j'ai, comme certains d'entre vous ( je m'adresse aux bons élèves qui ont obtenu leur certif', et ça n'était pas rien,croyez-moi, au lieu de ricaner sottement), j'ai donc observé que cet honneur aurait dû revenir à la Marne qui est plus longue que la Seine. Prenez la peine de regarder une carte hydrographique  et vous constaterez, étonné (e), que, logiquement, c'est la Seine l'affluent! Pourquoi cette erreur? Qui en est responsable? On est dans le flou. Pourrait-on, aujourd'hui, céder à des revendications locales fort compréhensibles et sans cesse renouvelées, rétablir la vérité, la préséance géographique? Pas facile. Que deviendraient toutes ces chansons, ces poèmes où cohabitent depuis toujours Paris et la Seine? Je vous le demande...

Sous le pont Mirabeau coule la Marne  Et nos amours. Faut-il qu'il m'en souvienne
.La joie venait toujours après la peine.
Vienne la nuit sonne l'heure...

...( et voilà, ça ne rime plus!)

14:51 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (10)

11/02/2012

pause musicale


podcastCe morceau que j'ai composé ( et oui!) il y a déjà quatre ou cinq ans, fut enregistré au cours d'une répétition et oublié dans une mini-cassette récupérée hier dans un tiroir sous de la paperasse inutile. Hourra! Son titre: laissez jazzer..! Coïncidence.

J'ose le diffuser car il me paraît utile, indispensable même, de donner, cette fin de semaine et peut-être au-delà, un autre tempo plus dynamique à mon blog, de rompre avec cette morosité affichée ces derniers jours, de répondre, ce faisant, aux critiques amicales de certains lecteurs qui attendent de mes notes plus d'optimisme malgré cette putaing d'ambiance pourrie par toutes ces déclarations, ces discours, ces annonces, ces promesses, ces allégations, ces proclamations, ces communiqués... ( vous complétez à votre guise). Donc: POSITIVONS!

Cet air assez enlevé ( n'est-ce pas), j'en suis certain maintenant, je l'ai composé il y a au moins cinq ans... C'était avant. J'espérais. Peut-être vous aussi?

IMG_2873.JPG

13:28 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (10)

25/01/2012

petit crochet...


podcast

henri chante bis.jpg

Petit crochet par Paris avant de nous retrouver, tous, dans la salle polyvalente de Boé, samedi 11 février.

Roro m'a photographié ( vous me reconnaissez sans doute, au milieu) il y a quelques années, chantant entre deux ondées pas loin du bistrot le Saint Médard, chanson que Boé si Boé la a remis dans son répertoire de cette année. Je ne me rappelle pas ce que nous avions chanté mais, malgré la fraîcheur, l'ambiance était fort sympathique.  J'aurais aimé recruter pour Boé si Boé la car les voix autour de moi étaient agréables et justes ( deux qualités qui, cumulées, font le bonheur de nos modestes chorales) mais Boé, c'est pas la banlieue parisienne, il y a du chemin à parcourir pour les répétitions... Bref, je n'ai pas insisté. Les musiciens, des vieux de la vieille, étaient excellents, plus portés sur le musette que sur le jazz.

Notre quartet ne jouera pas Ménilmontant le 11 février, c'est la raison pour laquelle je vous propose ce morceau ce soir ( c'est un enregistrement de répétition comme d'habitude).

Bon... je vous laisse écouter la musique, si vous voulez.

18:26 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (4)

12/01/2012

le Mark VI


podcast

Le vieux prof de musique fit la grimace:

- Donnez-moi l’instrument, jeune homme, je vais vous montrer comment souffler!

numérisation0037.jpgThierry, mon fils, seize ans depuis septembre, rendit le saxophone alto Mark VI que nous venions acheter au monsieur lequel l’emboucha et interpréta, style bandas, un morceau dont j’ai complètement oublié le titre. Thierry, qui avait auparavant exécuté un petit solo de Charlie Parker, demeura imperturbable: le saxophone était excellent et il fallait éviter de faire échouer la transaction qui allait suivre. J’offrais en effet à mon fils, pour ses étrennes, ce dont il rêvait depuis des mois…Un superbe cadeau n’empêche et à un prix exceptionnel sûrement mal évalué par le vendeur ( les saxophones Mark VI sont très prisés par les musiciens de jazz).

Je payai la somme demandée sans rechigner.

De retour au domicile, Thierry rangea définitivement le vieux Yamaha dans sa valise ( il resta longtemps au grenier) et se mit en devoir de maîtriser la nouvelle acquisition. Le Mark VI n’avait jamais été, à coup sûr, mis à l’épreuve du be-bop. Il subit sans faiblir la cascade de notes que lui administra son nouveau propriétaire, et, à l’entendre, je crois même qu’il y prit du plaisir pour ne pas dire une certaine jouissance! Thierry et Mark VI devinrent inséparables… et, trente ans passés ( putaing, déjà!) ils cohabitent toujours. Pour le meilleur!

Skylark

est une magnifique mélodie que Thierry interprète ici avec son quartet, mais au saxophone ténor. C’est le morceau préféré de Roro à égalité avec Petite fleur …car elle aime aussi entendre chanter le bois de ma clarinette Selmer.

18:54 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (6)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique