logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/05/2010

retour...


podcast

Il faut cliquer sur podcast noir

numérisation0002.jpg

 

Voilà, c'est fini. Il est temps de remettre en bouche la clarinette car nous devons accompagner, cette fin de semaine, les enfants d'un collège dans un spectacle de chansons françaises "jazzy". Voici donc une première note de reprise d'activité progressive. Parmi l'abondan courrier accumulé durant ces quinze jours, une carte originale, un témoignage de sympathie qui est un encouragement à persévérer. Merci donc aux amis signataires de cette carte. Je leur raconterai plus tard notre voyage... à ma façon. D'abord la clarinette, ensuite le jardin... écétéra, écétéra.

 

15:25 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (7)

09/02/2010

bien des choses...(3)


podcast

"Stevedore stomp"  interprété par mon orchestre il y a un dizaine d'années

Bien des choses est un spectacle à ne pas manquer si François Morel et Olivier Saladin ont la bonne idée de le produire pas trop loin de chez vous. Je m’en inspire, très modestement, pour donner de nos nouvelles, pas très fraîches, depuis la Nouvelle Orléans, cette fois…( nous y étions en 1997)

 devant préservation.jpg

Ma chère Sophie,

Je ne m’attendais pas à une telle chaleur, à une telle humidité! Juillet, ici, c’est une épreuve, crois moi! Henri râle sans arrêt. Hier soir nous sommes allés à Préservation Hall écouter les vieux musiciens du coin ; cet endroit qui leur est réservé attire de nombreux touristes. Il n’y a pas de siège: tu dois t’asseoir par terre, sur des coussins qu’on te prête tout de même! Mais, je t’assure qu’au bout d’un moment, tu as mal aux jambes, aux fesses, au dos… Se relever, se redresser, marcher vers la sortie sont de vraies épreuves!

La musique est celle, très traditionnelle, de la Nouvelle Orléans des années 20-30. Pas de surprise. Nous avons aimé. Les musiciens jouent assis; ils ne se lèvent que pour faire leur solo. C’est la tradition. Henri m’ a dit qu’il allait proposer à son orchestre d’adopter cette pratique car, à Marciac, trois heures d‘animation, debout, c’est long! Il vieillit!

Demain nous irons en pays cajun, je te raconterai.

Bises de ta copine.

PreservationHallJazzBand2.jpg

16:51 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (8)

17/01/2010

bien des choses... (2)

Chère Sophie,

Notre séjour au Sénégal se poursuit dans d’excellentes conditions. Dimanche matin nous avons assisté à une messe tam tam dans une ile pas très éloignée de Ndangane ( village où nous séjournons) mais nous avons dû prendre une pirogue pour nous y rendre ce qui , à priori, ne plaisait pas trop à Henri qui déteste le bateau depuis son séjour en Algérie. Finalement comme l’ile est au milieu du fleuve Saloum et que nous n’avons pas été chahutés par des vagues, il a bien supporté et a même raconté des histoires de crocodiles qui ont beaucoup fait rire les gens qui partageaient le bateau avec nous ( nous étions serrés!). Tu le connais!

Photo 218.jpg

Raymond ne voulait pas entrer dans l’église. Maïté a râlé et lui a dit qu’il n’était pas le seul à être athée, que, de toute façon, nous n’étions pas obligés de prier, que nous allions écouter des tam tam , et voilà… Il est entré avec nous. Si tu avais vu les toilettes des femmes; magnifiques! Que de couleurs!

Nous sommes restés jusqu’à la fin et ne l’avons pas regretté: c’était très original. Henri nous a dit que, des messes comme celle-là, les curés devraient en organiser chez nous. Ils auraient plus de monde. Car il parait que, de plus en plus…, ou de moins en moins… Bref, comme tu veux..

A la fin, des gens se serrèrent la main ce que j’ai trouvé fort sympathique. Raymond disait « au revoir » aux uns et aux autres: Maïté lui a signifié que ce n’était pas nécessaire.

Je te raconterai plus tard notre promenade en calèche.

Bien des choses* de ta copine Roro

…………………………………………………....................

* Bien des choses est une pièce de théâtre de François Morel à laquelle nous avons eu le plaisir d’assister et qui a inspiré cette note. Une manière commode de raconter des bribes de voyage. Tout est presque vrai…Voir aussi :

http://laissezjazzer.blog50.com/archive/2009/11/20/bien-d...

16:46 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (3)

27/11/2009

WE

Le commissaire est parti, pour le WE, sur la côte basque. Il reprendra et terminera son enquête dès son retour, m'a-t-il promis.

IMG_1282.JPG

20:46 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (9)

25/11/2009

une mise au point nécessaire?

Certains ont mis en doute notre voyage en Irlande, voyage évoqué dans ma note du  20 novembre. Ce n'est pas la première fois. On ne me croit donc pas et cela me chagrine. Passer pour un affabulateur, un menteur même, m’est insupportable. J’ai pourtant apporté une preuve irréfutable: une magnifique photo de bateaux prise dans le Conemara. Cette photo a fait l’objet d’une aquarelle que Roro a présentée à l’occasion d’une exposition boétienne et qui lui a valu, et c’est justice, les félicitations de monsieur le maire et l’enthousiasme des visiteurs fort nombreux. Elle a souffert ( l'aquarelle), je le reconnais, d’un encadrement un peu bâclé et dont je suis responsable car je manque d’expérience dans ce domaine; entre autres. Mais, je m’égare: un peu d’énervement sans doute!

Notre voyage a bien été effectué… il y a une dizaine d’années, et c’est cela qui est important. Le reste n’est que remplissage…

conemara.JPG

20:24 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (6)

20/11/2009

bien des choses

Chers amis,

Nous avons débarqué du ferryboat ce matin de bonne heure après une nuit agitée car le vent soufflait en rafales et nous avons subi une forte houle. Roro a eu mal à l’estomac et elle ne fut pas la seule. Moi j’ai tenu le coup, ce qui est étonnant car chaque traversée pour l’Algérie fut  une dure épreuve! Comme quoi on peut s’améliorer en vieillissant!

numérisation0004.jpgAvant de descendre sur le sol irlandais, nous avons appris par un touriste français qui avait écouté son poste de radio que l’équipe de France de foot avait gagné. Pas de beaucoup, mais elle avait gagné et c‘était l‘essentiel. Voilà un voyage qui s’annonçait bien. J’avais dans ma valise un maillot des « bleus » ( je l’emporte toujours dans mes affaires car « l’identité nationale », en parler, c’est bien, l’appliquer, c’est mieux) et l’enfilai par-dessus ma chemise. En descendant du bateau, l’envie me prit de siffler « la marseillaise » ( quand je dis « siffler », c’est évidemment de l’air que je veux parler, si vous voyez ce que je veux dire). Au moment où je m’y attendais le moins, des types, des rouquins, des costauds m’ont encerclés, la figure patibulaire et m’ont crié des trucs qui ressemblaient à des insultes. Le monsieur du poste de radio qui se trouvait à côté de moi et qui comprend l’anglais m’a conseillé d’enlever le maillot. Ce que je fis; mais franchement, je ne comprends pas pourquoi!

Si vous allez à la maison, vous n’aurez pas les tomates à arroser car je les ai arrachées avant de partir.

Nous vous écrirons depuis le Connemara où nous espérons être dans deux ou trois jours si j’arrive à m’habituer à leur putaing de conduite à gauche…

Bien des choses.

barques irlande.jpg
Roro a réussi une magnifique aquarelle grâce à ma photo.

 

19:39 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (8)

27/10/2009

bien des choses...


podcast

fontaine Marie de Médicis.JPG

La fontaine Médicis il y a quatre ans: je préfère aux Champs Elysées où, vraisemblablement, nous ne nous "égarerons" pas

"Bien des choses"... ( c'est la pièce que nous verrons à l'occasion de notre petit séjour à Paris, cette semaine)

18:50 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (8)

29/05/2009

pilons...

De retour du Sénégal où nous avions passé trois semaines avec nos amis basques, dans un village du Sine Saloum (c’est au sud de Dakar), je montrai à Ernest, admiratif, les photos que j’avais ramenées.
Ce paysan gascon, habite le village désormais célèbre de Pimpous, village qui mérite le détour si vous venez chez nous.
Ernest est un écolo pur et dur qui survit à l’énergie. Chez lui, pas de tracteur ou autres machines agricoles polluantes. La charrue était tirée jusqu’à l’année dernière par des vaches qu’il a vendues quand il a appris par son fils ( il n’a pas la télé) que ces bestiaux étaient très dangereux pour la couche d’ozone. Il a donc désormais un cheval... et sa femme Honorine, une costaude qui fauche le blé, le bat, fait le pain, le cuit au four... et j’en passe et des meilleures.

medium_511230.jpg
Ernest fut très intéressé par une photo dont il me demanda une copie que je lui fis volontiers.
C’est vrai que ces femmes pilant le mil sont magnifiques, pensé-je.
Quelques jours plus tard, je compris que mes sénégalaises ne l'intéressaient guère car il me dit:
- Je crois que j’ai trouvé le moyen qui permettrait à Honorine d’écraser le blé plus facilement qu’en le battant au fléau. Il suffirait d’améliorer le système utilisé par les femmes africaines. Tu utilises deux mortiers au lieu d’un: le premier posé sur le sol comme sur la photo et le second fixé au-dessus de la tête ( à une branche ou une potence par exemple). Tu actionnes le pilon de telle sorte que par des aller et retour il aille percuter l’intérieur des deux mortiers. Tu fais ainsi le travail deux fois plus vite.
Je trouvai l’idée intéressante. Une question idiote me vint que je posai derechef à Ernest:
- Mais...comment feras-tu pour faire tenir le blé dans le mortier du haut?
- Voilà; c’est justement la seule difficulté que je dois résoudre.

Bon. Je vais lui écrire pour savoir où il en est de ses recherches. Car il n'a pas le téléphone bien sûr.
medium_sourrrrrrriez_.2.jpg









Maîté, Roro et un groupe d'enfants chantent "à la claire fontaine".










Comme j'ai déjà raconté cette histoire début 2008, j'ajoute cette photo que Roro a magnifiquement reproduite en aquarelle. Si vous venez au prochain "salon des artistes" de Boé, vous pourrez l'admirer...
medium_Photo_352.jpg

Un proverbe africain en guise de conclusion: ne pile pas ton mil avec une banane mure.

19:55 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (3)

25/05/2009

à Roses (ou Rosas, comme vous voulez)

Ce matin, je n'ai pas rencontré, au bord du canal, le monsieur qui m'avait commandé du "Jack Daniel's". J'espère qu'il ne lui est rien arrivé de fâcheux et que je pourrai bientôt récupérer les 19,95 euros que j'ai avancés.
Je ne suis pas certain que mes photos de Roses ( ou Rosas, comme vous voulez) vous intéressent. J'ai évité l'alignement des hôtels, restaurants, marchands de souvenirs... ce qui est extrêmement difficile et me suis tourné résolument vers la mer. Calme la mer. A part le vélo que j'ai montré hier, rien d'intéressant. J'ai pensé saisir, mine de rien, quelques
activités (!).
Celle-ci s'appelle "sieste". Elle intéresse un nombre important de touristes qui fréquentent le coin, touristes dont la moyenne d'âge est, en cette saison, assez avancée.
medium_IMG_2620_.jpg
Une scène exceptionnelle que je suis heureux d'avoir photographiée: devant la terrasse d'un café, une séance de gym! Et en musique s'il vous plaît! Les mouvements étaient assez désordonnés, les participants fort peu nombreux, mais, que voulez-vous, ça fait passer un moment...
medium_IMG_2627.JPG
Avez-vous vu ces lunettes! Elles sont neuves et je les ai découvertes le jour de notre arrivée, sur le nez de Roro. La classe! Nous aurions dû aller à Cannes au lieu de Rosas ( ou Roses, comme vous voulez). La bouteille qui traînait sur le sol, je l'ai placée sur le banc en guise de décor.
medium_IMG_2625_.jpg
Demain, c'est décidé, nous partirons à l'aventure, à la découverte de la région. Car ici, passée la première journée, nous commençons à nous emnuyer.
Avant de rejoindre notre gîte, un petit détour: hourra, voilà qui est encourageant!
medium_IMG_2577.JPG

19:20 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (5)

02/11/2008

de retour de Saintes...

Samedi, vous savez qu'il a fait un temps assez humide et frais. Roro avait tout de même décidé une promenade sur la côte, à Fouras précisément. Je ne savais pas que ça existait. Elle en avait entendu parler. Quand, par qui...?
Pas par notre fils qui émit quelques réserves sur l'opportunité de faire une quarantaine de Kilomètres ( 80 avec le retour obligatoire) pour une visite qu'il jugeait sans grand intérêt. D'ailleurs, il décida de rester à Saintes, chez lui, au chaud, car il avait semble-t-il d'autres chats à fouetter: la préparation d'un repas succulent pour ses parents, sans doute? Je pense qu'il profita de notre absence pour beaucoup souffler dans ses saxophones. Je l'enviai un peu, mais...
Il n'a pas plu; une chance! Mais quel vent! Et froid! Comme j'avais emporté le numérique, en cas, j'ai photographié ici et là. Je viens d'effacer un nombre important d'images qui ne présentaient aucun intérêt.
Il me reste une forteresse de Vauban dont l'austérité est en parfaite harmonie avec cette journée particulièrement morose.

medium_IMG_2174.JPG

Roro, sans doute pour m'encourager, a adopté une attitude très positive durant toute la promenade. Je lui ai raconté l'histoire que je vais sans doute écrire cette semaine. Elle a beaucoup ri. J'espère qu'il en sera de même pour mes lecteurs!
medium_IMG_2171.JPG



























Voici quelqu'un qui est dans le vent. Il a l'air de prier, d'implorer... Une séance de coiffure à domicile sera bientôt utile pour être présentable.
medium_IMG_2173.JPG



























J'ai rencontré par hasard cette façade de maison. C'est à peu près tout ce que j'ai vu d'intéressant sur notre passage dans ce bourg. La plage était déserte.
Si vous allez sur internet, c'est mieux: vous y verrez du soleil, de l'animation...
Je me demande pourquoi j'ai écrit cette note.
medium_IMG_2176.JPG

19:59 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (9)

01/11/2008

à Saintes...

Pour deux jours, nous voilà saintaise et saintais.
medium_arc_de_germanicus.jpg
L'arc de Germanicus
J'avais pris quelques photos de la ville lors d'un séjour précédent, photos que vous retrouverez peut-être sur internet en mieux mais sous un angle différent.
medium_palais_de_justice.jpg
Leur Palais de Justice
Notre fils nous parlera de musique bien sûr mais aussi des difficultés que les profs rencontrent de plus en plus dans l'exercice de leur métier...Mais vous êtes informés, je suppose.
medium_arènes_romaines.jpg
Les arènes romaines
Ce blog est pour moi un moment de détente. J'écris pour le plaisir d'écrire et, éventuellement, de distraire, intéresser certaines et certains.
medium_cathédrale.jpg
La ville et sa cathédrale
Evidemment que je pourrais vous dire ce que je pense de monsieur Darcos mais je le pense si fortement que vous vous en doutez. Donc, inutile d'en rajouter.
Je pourrais aussi vous parler de monsieur Berlusconi... Lisez mes pointillés.
medium_abbaye_aux_dames.jpg
Abbaye aux Dames
Ecole, chère école; que deviendras-tu?
C'est tout... Et pour un samedi 1er novembre, c'est bien suffisant.

17:25 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (7)

14/10/2008

encore les tomates!

medium_vieille_barque.jpg
- Pour vous rendre au Cap Ferret, nous avait dit notre logeur d'Andernos, louez donc une barque! Il fait un temps superbe, la marée est haute ce matin, vous ferez une agréable traversée, je vous le promets.
Roro qui, je vous le dis confidentiellement, ne sait pas nager, n'était pas très enthousiaste. Je réussis cependant à la convaincre et vogue la galère. Je ramai avec vigueur et en souplesse comme je le voyais faire sur notre canal par les adeptes de l'aviron. Pour m'encourager, Roro me chantait " les filles de La Rochelle", celles " de Camaret", "la Marie Joseph"...et bien d'autres chansons encore car le répertoire de notre troupe Boé si Boé la est infiniment riche dans le domaine maritime, si je peux m'exprimer ainsi. Les pêcheurs en pinasses et autres pinasots que nous rencontrions nous saluaient et applaudissaient avec enthousiasme ce qui me stimulait plus encore.
medium_FFC22.jpg
Il fallut écoper un peu car la barque que nous avions louée pas trop cher prenait l'eau...Finalement nous nous retrouvâmes dans un parc à huitres et débarquâmes tant bien que mal, risquant à chaque pas la glissade sur les coquilles vides.
La faim nous tenaillait. Notre panier d'osier avait pris l'eau car posé à même le plancher et nos provisions avaient beaucoup souffert.
medium_IMG_2032.JPG
Comme nous n'avions pas rencontré de panneaux de signalisation, nous interrogeâmes un authentique autochtone qui venait de ranger son vélo devant sa cabane: nous nous trouvions au Claouey.
- Nous aurions préféré le Cap Ferret, lui dis-je.
Il parut un peu vexé.
- Le standing est différent, Monsieur...ici, nous sommes des travailleurs!
Après qu'il nous eut expliqué pourquoi on voulait faire croire que les huitres du bassin étaient malades ( encore des histoires de sous, de promoteurs avides, de politiciens véreux...), nous le remerciâmes et entreprîmes de découvrir le lieu idéal pour notre pique-nique.
..................................................................................................................................................................
Et les tomates, me direz-vous? Nous allons bientôt aborder le sujet; patience que diable!
A demain peut-être...

19:05 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (4)

06/10/2008

des nouvelles de Sophie...suite

medium_m22.JPG
Roro me raconta qu'après mon départ, Sophie lui montra un nombre impressionnant d'autres maisons qu'elle avait entassées dans le numérique que René lui avait offert.
- Si nous construisions ainsi au bord de notre canal, ce serait tout de même plus coquet et c'est fou le nombre de touristes qui viendraient à Boé. La location de pénichettes irait bon train. Nous pourrions ouvrir une guinguette: je servirais des boissons et tu jouerais de la clarinette. Nous aurions ainsi un bon complément à nos retraites qui, reconnais le, stagnent depuis pas mal d'années...
L'idée était intéressante. Evidemment, le canal n'est pas le Saint Laurent mais avec un peu de pub...
medium_can_IMG_0013.JPG
Roro ajouta, en rougissant:
- Il paraît qu'au Québec, m'a dit Sophie, on peut voir assez souvent des panneaux publicitaires incitant les personnes âgées à acheter des piles pour l'amour...
- Et, alors ?...Ces piles, elle les a essayées?
- Elle n'a pas osé les acheter. De toute façon, on les met où ces piles? Le sais-tu, toi?
medium_en_gaspésie20.2.JPG



























Je ne savais pas bien sûr et le lui dis. J'avais vu dans un gite, quelque part au Québec justement, un truc très rigolo: un couple de personnes assez âgées qui s'esbaudissaient dans la même baignoire. Ils bougeaient en cadence et émettaient des petits cris de satisfaction. Evidemment, ça fonctionnait avec des piles.
medium_cap065_.jpg
Je suis obligé d'arrêter là cette note pour allumer un peu de feu dans la cheminée car les soirées sont fraîches.
Pour les piles, je me renseignerai...Celà peut intéresser le lecteur ( ou lectrice) éventuel.

19:40 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (6)

05/10/2008

des nouvelles de Sophie...

Je vous déjà parlé de Sophie, une jeune amie de Roro. Après la réélection au Sénat de René, son vieux mari ( il a au moins soixante balais!), ils sont partis en voyage au Québec afin d' admirer les couleurs de l'automne. Sophie aurait préféré une ile au soleil, n'importe laquelle, histoire de bronzer un peu sur une plage au sable fin car elle commençait à en avoir ras le bol des vieux érables du bord de notre canal et ceux du Canada ne l'emballaient pas davantage. Il faut dire que l'automne, Sophie, elle connaît. Comme elle dit à Roro:
- L'automne, chez moi, c'est toute l'année...
Elle vient de rentrer et nous a montré, sans enthousiasme, quelques photos qu'elle a prises machinalement avec le numérique dernier cri que René lui a offert avant leur départ ( René, je crois l'avoir déjà dit, gagne beaucoup d'argent) .
medium_IMG_1012.JPG
- Ici, nous sommes au bord du lac Saint Jean, nous dit-elle. Hélas, la saison n'était pas suffisamment avancée et les couleurs sont un peu fades...
medium_IMG_1016.JPG
Regardez comme c'est triste. Avec cette brume, on se croirait chez nous, en hiver.
Elle n'aime pas l'hiver non plus car souvent, je ne sais pas chez vous, nous subissons ce que nous appelons " un putain de brouillard" qui vous sape le moral.
Je trouvai sa photo pas si mal que celà.
- L'ombre du réverbère, bravo, lui dis-je. Voilà qui apporte à cette photo une touche artistique du meilleur effet...
Elle fit ensuite défiler une série de maisons plus pimpantes les unes que les autres.
medium_m3.JPG
- Comme c'est propre! dit Roro.
medium_m13.2.JPG
- Et coloré, ajoutai-je. Ils doivent repeindre tous les quatre matins! ( je ne sais pas pourquoi on dit "quatre" et d'ailleurs, comme Roberval, je m'en balance...et je pèse mes mots).
medium_m18.JPG
A la presque cinquantième maison, je décidai que j'avais quelque chose d'urgent à faire: repeindre la cabane du jardin. Je laissai Roro et Sophie en tête à tête pour, j'en étais certain, un grand moment de confidences.
De toute façon, Roro me raconte tout. Je vous tiendrai donc au courant...Demain, si j'ai terminé les travaux d'embellissement.

19:55 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (6)

08/09/2008

un orignal, des...

L'an passé, à la même époque, nous voyagions en compagnie de nos amis basques quelque part du côté de Québec
Un orignal...des orignaux, voyons!
Je sais; on n'en rencontre guère dans nos bois de ces gros cervidés.
medium_93.jpg
Les trois que nous avons aperçus dans une clairière étaient trop éloignés pour nos ridicules appareils photographiques et je suis allé chercher celui-ci sur internet. Et c'est bien mieux ainsi. Si vous voulez en savoir plus sur cette bête qui fréquente les forêts canadiennes vous faites comme moi...
medium_orignal.jpg medium_cerf_de_virginie.jpg Nous fûmes intrigués par la présence sur les routes de deux sortes de panneaux. Tous les deux ou trois kilomètres, tantôt on nous avertissait de la présence d'un animal assez nonchalant ma foi, tantôt d'un autre plus remuant. Comment interprèter ces messages? Le second était-il une incitation à plus de prudence? Le premier n'était forcément plus rassurant: un quadrupéde aussi lourd qu'un cheval avec en plus de solides cornes qui traverse même paisiblement devant votre voiture pour laquelle vous avez réglé un tarif de location assez conséquent sans trop savoir comment fonctionnerait l' assurance pourtant aussi complète que possible car on nous a fichu la frousse en nous disant qu'en cas de pépin on avait mon numéro de carte bleue et qu'on débiterait la valeur des dommages...bref, c'est peut-être un peu long, mais ça explique que nous nous posions des questions. Comme nous étions quatre, chacun y allait de son interprétation personnelle, de ses supputations...Et comme nous avons plus d'imagination que de bon sens, nous décidâmes d'interroger l'autochtone qui, honte à lui qui voyait celà tous les jours depuis des lustres, resta coi ou nous livra des explications vaseuses ou se moqua carrément de nous en sussurant que ces panneaux étaient destinés aux touristes qui pouvaient ainsi prendre des photos souvenirs...
medium_cerf_de_virginie_2.2.jpgA mon retour en France, je décidai de résoudre l'énigme. Grâce encore à internet, je découvris que le second panneau représentait un cervidé plus gracile que l'orignal: le cerf de Virginie. Je téléphonai illico aux amis basques afin qu'ils retrouvent un sommeil quelque peu perturbé par cette affaire. Car c'est avec des problèmes comme celui-là qu'on peut s'empoisonner la vie.
medium_parc_bic_12.JPG
Une photo que j'ai prise dans le magnifique parc du Bic: on voit que le Saint Laurent est plus large que notre canal latéral...même que notre Garonne.
J'espère que cette note ne déplaira pas à ma petite cousine québécoise Rosie.

19:05 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (4)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique